Le 14/12/2008 par Thierry Baumann
Note :

Interview Sheyfa Luna

Avec son deuxième album intitulé "Vénus", Sheryfa Luna a souhaité élargir sa palette. L'occasion pour Zikeo.com de faire avec elle un premier bilan de cette année 2008.

th-1sheryfa-luna.jpgAvant de parler de ce deuxième album, c'est un peu l'heure du premier bilan. Il s'est passé beaucoup de choses pour toi, depuis Popstars et ce premier album. Si tu fais le bilan, est-ce qu'il y a des choses que tu voudrais refaire, des choses que tu referais pareil et des choses que tu ferais différemment ?
Je referais tout pareil si je devais refaire cette année, que ce soit Popstars, le bébé... En même temps, pour le bébé, je n'avais pas trop le choix. Mais je ne changerais rien à tout ce que j'ai fait cette année, les personnes avec qui j'ai travaillé, même s'il y a eu des moments durs ou des déceptions avec certaines personnes avec qui j'ai travaillé. Ce sont des gens qui ont pu m'apporter une bonne leçon. Ce sont des choses que je ne recommencerais pas. Il y a des mauvaises choses qui m'ont beaucoup apporté. Donc je ne changerais absolument rien.

Quand tu as construit ce deuxième album, tu te disais déjà que tu ne voulais pas t'enfermer dans un style. Tu avais des idées assez précises de ce que tu voulais ?
Exactement. Depuis le premier album, je réfléchis au deuxième. J'ai l'impression que ce deuxième album est mon premier album. Je reviens sur un premier album. Je pense que le premier album était un passeport pour arriver, s'installer. Là, c'est le réel premier album de Sheryfa Luna, et pas de la gagnante de Popstars. Cette année, on m'a enfermée dans un style très RnB, on a fait de moi une chanteuse RnB. Alors que quand on écoute ma musique, il n'y a pas que du RnB. Le premier titre, qui s'appelle Quelque part, est très pop, il n'a rien de R'n'B. Même dans mon premier album il y a beaucoup d'influences pop, et pas uniquement des références hip hop ou RnB. Sur ce deuxième album, il y a beaucoup plus de couleurs différentes. Il y a du dance hall, du RnB, de la pop. Sur certains morceaux, on a tout d'un coup une grosse guitare électrique, un peu pop-rock. J'aime mélanger les styles et j'ai aussi envie d'élargir mon public.

On a l'impression qu'il n'y a plus de pudeur quand tu fais tes chansons. Tu te livres, tu donnes beaucoup. C'est plus facile pour toi ? Pour moi, c'est ça être artiste. Après, chacun a sa vision.
Si j'ai décidé d'être artiste, c'est pour livrer mes peines et mes joies, et aller chercher des sujets que les gens ont envie d'entendre. C'est bien d'écrire « Je t'aime, tu me manques,  chéri d'amour... ». Mais les gens ont besoin de se poser chez eux et d'avoir des chansons qui les questionnent.

Par exemple ?
Sur Il avait les mots, j'ai donné une solution à 40 000 femmes, j'ai même détruit des couples. Au moins, des femmes se sont rendues compte grâce à moi que leur mari les trompait. Plein de femmes m'ont écrit des courriers en me disant "Dès que j'ai entendu cette chanson, je me suis dit pourquoi pas moi ? Quand j'ai cherché un peu, je me suis rendue compte que ça faisait des mois qu'il était avec quelqu'un d'autre". Même si ce n'est pas positif puisqu'ils se séparent, j'ai quand même réussi à faire prendre conscience. Les gens ont essayé d'aller de l'avant. Et finalement c'est mieux pour ces femmes là. C'est dur de se séparer mais au moins elles ne sont plus trompées et elles peuvent poursuivre leur vie. Pour Au revoir, sur mon premier album, des mamans sont venues me voir en me disant « Grace à vous, j'ai trouvé la force de tenir le coup ». Je pars du principe qu'en tant qu'artiste, on peut vraiment faire des choses magiques pour les gens. Parfois, on se réveille un matin, de mauvaise humeur, on n'a pas envie de parler. Mais une personne te croise, rayonnante, et te dit "Est-ce qu'on peut prendre une photo ?". Même si tu es de mauvaise humeur, tu ne peux pas dire non. Une photo, ça peut être la plus belle des journées pour eux. C'est très fort ce qu'on peut apporter avec rien, cinq secondes, une photo, un bonjour et un merci. On rend les gens heureux. Pour moi être artiste, c'est apporter ça aux gens, leur donner des chansons qui leur apportent quelque chose, qui les fassent évoluer. C'est important pour moi d'aller chercher des thèmes comme ça.

th-sheryfa-luna.jpgEn tout cas, de par le titre de l'album, maintenant on va se dire que la musique pour Sheryfa, c'est du 100% familial !
C'est vrai que l'album s'appelle « Vénus ». Vénus ça veut dire plusieurs choses. Les gens restent bloquer sur le fait que c'est le nom de mon mari, de mon fils. Sauf que Vénus veut dire tellement de choses ! Déjà, ce sont les deux piliers de ma vie, c'est super important. Ce sont les deux hommes avec qui je vis. Mon bébé, c'est le truc incroyable qui est arrivé cette année, ma fierté. Devenir maman c'est extraordinaire. J'avais forcément besoin de donner ce nom là. Le père de mon enfant est un bonheur, quelqu'un qui ne m'a pas laissé quand je lui ai dit que j'étais enceinte de six mois. Jusqu'au bout il était là, et encore aujourd'hui. C'est un papa extraordinaire. C'est pour ça aussi que je dois leur dédier le titre de cet album. Ce sont les deux gros piliers de ma vie. Mais Vénus est aussi une planète donc on peut supposer que c'est un peu ma planète artistique, ma bulle. C'est aussi la déesse de l'amour. C'est une icône très glamour, une femme, ce qui englobe l'amour. Mon fils est né à la Saint Valentin. Ça colle bien avec la déesse de l'amour puisque mon fils est né le jour de la fête des amoureux. C'est plein de petits détails un peu compliqués qui donne le nom de l'album « Vénus ».

Cet album arrive en fin d'année mais on va se projeter un peu en 2009 parce qu'apparemment, tu as toujours un temps d'avance. Tu es peut être même déjà sur le troisième album ?
Non, pas du tout. Après le premier album, je me suis vite projetée. Mais le premier album, on se dit que c'est quitte ou double, soit ça marche soit ça ne marche pas. Si tu n'as pas gouté au succès tu t'en fous. Tu as un peu de peine et basta. Sauf que là, pendant un an ça a cartonné, les gens sont là, et tu sors un deuxième album, tu as tellement peur. Tu te dis que si ça ne marche pas, c'est la descente aux enfers. Passer du succès à rien, je pense que c'est difficile. C'est une crainte incroyable, parce que pour le deuxième album, les gens nous attendent au tournant. Est-ce que c'est de la chance ou du talent ? Est-ce que ce n'est pas parce que j'ai été beaucoup médiatisée ? Est-ce que ce n'est pas grâce à ma grossesse ? Les gens se posent des questions, à savoir si c'est réellement du talent ou pas. Tout le monde m'attend un peu au tournant. En plus, on est nombreuses à faire du RnB. Tous les albums sortent pratiquement en même temps. Donc les gens vont piocher, choisir les meilleures, "Elle je ne l'achète plus, elle je l'achète". Ça peut aller très vite. En six mois, on peut passer d'un stade où on fait toutes les télés à ne plus rien faire et chanter à la foire aux saucisses. Ça fait vraiment peur, et c'est pour ça que je n'ai plus envie de me projeter. Je ne sais pas du tout ce qui peut arriver. Le premier album, c'est quitte ou double. Là, c'est quitte ou... je ne sais pas. Même si c'est quitte ou double, ce n'est pas pareil. Si c'est « quitte », ça risque d'être difficile.

Peut être une carrière de comédienne ? Tu as été approchée par des productions ?
th-6sheryfa-luna.jpgOui, beaucoup. En même temps, j'aime bien jouer la comédie dans mes clips. C'est quelque chose qui me plait beaucoup. A l'école déjà, j'avais une passion pour faire rire les gens. Les professeurs n'arrivaient pas à me coller parce que je les faisais rire. Aujourd'hui, dans mes clips, j'adore jouer. Sur Il avait les mots, ce n'était pas facile, la caméra est super près et tu dois chanter... C'est à partir de ce clip qu'on a commencé à m'appeler. On m'a dit « C'est génial ce que vous faites dans Il avait les mots, vous gardez le sérieux, vous jouez bien ». Au début, je ne voulais pas : « Pour l'instant, c'est chacun son truc, moi je suis chanteuse et je viens d'arriver ». Donc je ne vais pas arriver et deux mois après, dire qu'on va faire une série ou un film. C'était un peu tôt et ça me faisait peur de m'engager dans trop de choses. Je préférais laisser passer cette année, qui s'est bien déroulée. J'ai eu une proposition pour début 2009. Mais je n'en dirais pas plus. C'est pour une série française. « Sous le soleil » me l'a proposé mais c'était pour cet été, en 2008. J'avais un planning blindé et je n'ai pas pu. Ils demandaient une semaine et demie de tournage non stop et je ne pouvais pas. J'ai donc refusé. Mais un autre artiste l'a fait à ma place, on avait le même manager à l'époque. Marc Antoine l'a donc fait à ma place. On m'a proposé une autre série, qui est beaucoup plus intéressante ! Ça va être sympa, un bon challenge sur deux épisodes. L'info va vite arriver je pense.

Une résolution pour 2009 ?
Oui, ça concerne mon caractère. J'essaie vraiment de rester calme. Je suis quelqu'un de très impulsive et nerveuse, je peux démarrer au quart de tour. Je peux exploser très rapidement. Maintenant mon équipe me connait donc ils arrivent à gérer quand je m'énerve. Ils préfèrent m'enfermer pour que je reste tranquille toute seule... Je suis très nerveuse et j'essaie de le canaliser. J'ai trop d'énergie. Quand il y a un truc qui ne me plait pas, je ne peux pas dire « Tu peux aller voir s'il te plait... ». Moi j'y vais : « C'est quoi le problème, ce n'est pas normal !». C'est parfois gênant, surtout pour les proches. Quand je crie, ce n'est pas agréable pour les gens. C'est ça que je dois canaliser. Ce qui est bête, c'est que les gens pensent que quand je m'énerve, j'ai un problème avec eux. Récemment, il y a eu un incident, j'ai fait une interview avec le Parisien. Ils racontent : « La rencontre s'est faite en deux fois, Sheryfa a pété un câble, elle a explosé un téléphone contre le mur. Sheryfa ne va pas bien du tout. Son album se fait dans une grande douleur... ». Mais pas du tout. Tout allait bien ! Mais je me suis énervée. J'ai eu un  appel d'une amie qui m'a fait péter un câble et j'ai cassé mon téléphone. De là à dire que je vais mal... Ce n'est pas parce que je crie que je vais mal, sinon j'irais mal toute l'année. Non je ne vais pas mal, l'album ne s'est pas fait dans la douleur. C'est juste un caractère bien trempé qu'il ne faut pas trop secouer.

Donc un nouvel album, « Vénus », et une nouvelle tournée pour 2009 ?
Une tournée qui débute fin février 2009. On a déjà quarante dates de prévues et c'est en train de gonfler. C'est une tournée acoustique avec que des musiciens. Ça va être très sympa. Je n'ai pas encore les dates exactes mais je sais que ça démarre fin février. Plus d'informations bientôt sur mon site officiel !

LES ALBUMS DE SHERYFA LUNA SONT DISPONIBLES SUR ITUNES ET AMAZON

›› Voir la fiche de Sheryfa Luna
›› Voir la biographie de Sheryfa Luna
›› Voir tous les articles de Sheryfa Luna
›› Voir toutes les chroniques de Sheryfa Luna
›› Voir toutes les interviews de Sheryfa Luna
›› Voir toutes les videos de Sheryfa Luna
Label : Universal
Crédits photos : Copyright FIFOU
Les Commentaires des ZikeoNautes
Votre pseudo le 16/12/2008 à 10:42
Quelle grande ariste, Sheryfa je t'aime de par ton courage et ta volontée
L'Actu Musicale en continu
kenza farah, au coeur de la rue,...
  R'N'B
voici le clip évènement "Au coeur de la rue" de Kenza Farah, premier...
22/07/2008
m pokora, mp3, clip, video,...
  R'N'B
Exclu web : Découvrez le clip l "Catch me if you can" de M POKORA.
16/07/2008
tunisiano, sniper, clip, le...
  RAP
Fort de son succès au sein du groupe Sniper, découvrez le clip "Le...
07/07/2008
Bons plans
Vidéos
Photos
Radio
Archives
Annuaire
Ajouter aux favoris
Zikeo
Pour tout savoir avant tout le monde
Rechercher dans
Zikeo
Trouvez un groupe ou un artiste
Partagez vos coups de coeur et coups de gueule sur Zikeo