Connect with us

rap-rnb

Concert à deux vitesses pour Bastard Prod à Lyon

Le 15 décembre 2017, le CCO de Lyon a vu la première scène de la Bastard Prod pour un concert à deux vitesses.

Published

on

concert bastard prod au cco de lyon
Crédit photo : Julien Strai

Vendredi 15 décembre 2017, le CCO de Lyon a vu la première scène de la Bastard Prod en ville. Invités par l’Antifa Fest, les toulousains qu’on espérait tant voir à Lyon ont donné un bon show. Même s’ils n’étaient pas au complet. Une épreuve que le duo central, Furax Barbarossa et 10vers, a bien réussi. Ils ont satisfait un public fin connaisseur cependant désireux d’une autre date, au complet cette fois.

La soirée a commencé par une méchante déception avec l’annulation de Jeff le Nerf qui n’aurait pas fait don de quelques explications d’après les organisateurs.

Comme un pépin n’arrive jamais seul, Bastard Prod a été annoncé sans Abrazif et Sendo subissant les affres de l’hiver. Allons bon, au diable le karma foireux, Furax et 10vers ont assumé et assuré leur première scène à Lyon en un duo, de ce fait, inédit !

Il était temps que les toulousains arrivent ici. Ceux qui attendaient ça depuis des années, souvent depuis les débuts, ont été soulagés après cette longue attente.

Assidûment backés, Furax Barbarossa et 10vers ont pu constaté que les apparts lyonnais vibrent bien de leurs paroles, et des intrus nerveuses et piquées de mélancolie de Toxine.

Antifa et/ou fidèles auditeurs sont repartis à la nage après un pogo libérateur sur le terrible Qui m’demande de Furax.

Si 10vers a bloqué sur des débuts, le set était quoi qu’il en soit propre, fluide et rythmé au poil. On aurait adoré des morceaux supplémentaires, plus anciens, de Furax en solo.

L’extrait de 5H du mat (donc, malheureusement, sans Jeff le Nerf) d’Inglourious BastardZ a fait rêver les lyonnais qui avaient accueilli à bras grands ouverts leur premier album, d’un futur concert de la troupe pour un volume 2 qu’on leur souhaite.

Entre paroles tranchantes de réalisme et timbres qu’on oublie pas comme ça, Furax et 10 vers ont représenté une Bastard Prod qui rhabille avec simplicité et une classe sobre les lieux communs du rap.

Les récents clips et les dernières productions notamment, montrent un univers de groupe plus travaillé et profond, et révèlent toute la maturité qu’ils ont gagné avec les années, tout en restant fidèles aux styles de leurs plumes d’origine.

A force de travail et de développement en parallèle de leurs activités, l’équipe mériterait une visibilité et une reconnaissance plus importantes. Elle sait rester authentique, accessible et vraie : une ambiance saine qui pullule.

Continue Reading
1 Comment

1 Comment

  1. King Of POp

    janvier 6, 2018 at 1:49

    Super concert !!!!!!!!

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement

Abonnez-vous à notre newsletter

Trending

Copyright © 2017 Zikeo Music powered by Zikeo.net