Connectez-vous

Scène française

Interview Catherine Lara

Catherine Lara en interview

Publié

le

A l'occasion de la sortie de « Une Voix Pour Ferré », son album hommage à Léo Ferré, dans les bacs depuis le 14 mars 2011, découvrez l'interview de Catherine Lara.

catherine-lara-itw.jpgDans votre album hommage à Léo Ferré vous reprenez Avec le temps, son titre le plus connu ! Qu'évoque t'elle pour vous ?
Dans cette chanson, Léo chantait son désespoir avec un mélange de larmes et de lamentations. Moi, je me suis surtout souvenue de ces mots : « avec le temps, va tout va bien. Plutôt que de flamber avec un arrangement orchestral lourd, j'ai privilégié l'acoustique et essayé de cultiver cette note d'espoir et de force.

Quelle est votre chanson préféré de Ferré ?
La mémoire et la mer
! C'est ma chanson fétiche de l'album ! Celle qui m'a donné le plus d'émotions et d'inspiration. J'ai été touchée par son univers musical, la force et la profondeur du texte, les choeurs, la voix arrachée de Jean-Claude Wecker qui est sublime.

Avec le temps les choses changent, deviennent plus lisses, un peu comme votre reprise de Jolie môme ?
Cette môme, j'ai voulu lui apporter de l'innocence, en gommer le côté un peu provocateur. C'est une adolescente dans la fraîcheur et la légèreté de ses 15 ans, qui se prépare à devenir une femme. J'aurais pu l'appeler « petite môme ».

Puisqu'on parle de môme, pour C'est extra, c'est au jeune que vous avez pensez ?
Oui car ici, on est dans le blues africain. Je n'ai pas voulu m'enfermer dans le monde espagnol. C'est peut-être le morceau qui va interpeler les plus jeunes car le groove est très contemporain. Jean-Claude (Wecker) que mon producteur a découvert sur internet a fait un travail remarquable sur les choeurs.

En parlant de jeunesse, la chanson La vie d'artiste vous ramène vers un de vos grand regret, celui de ne pas avoir été actrice ?
Là, j'ai fait ma Girardot ! Au fond de moi, j'aurais aimé jouer, être actrice de cinéma. Quand on chante, on est un peu l'acteur de ces saynètes de 3 ou 4 minutes. J'ai donc choisi de parler, sans grandiloquence mais en essayant de servir au mieux cette magnifique déclaration d'amour.

Quand on évoque la jeunesse on ne peut s'empêcher de parler de la chanson 20 ans !
Ici encore le texte est superbe. C'est une chanson qui me fascine et à laquelle j'ai donné des accents de jazz flamenco. Je suis accompagnée par Sylvain Luc qui joue du oud et que je considère comme l'un des meilleurs musiciens au monde.

Sur votre album, il y a un titre un peu spécial… c'est Virgule ! Pourquoi l'avoir introduite dans votre disque ?
Comme son nom l'indique, c'est une petite pause musicale, un temps d'arrêt avant de se replonger dans l'univers intense de Léo.

catherine-lara-itw-2.jpgLa chanson Richard est dotée d'un texte très masculin, vous l'avez choisie pour la rendre un peu plus féminine ?
Effectivement, car c'est sans doute le texte le plus viril de l'album ! Une chanson de mec à mec à laquelle j'ai essayé d'apporter un peu de féminité. Elle s'adresse à son copain Richard (Richard Marsan, directeur artistique chez Barclay). J'ai aimé jouer sur le côté parlé-chanté et opté pour un arrangement d'une douceur extrême. A la fin, j'ai repris un morceau de Léo et j'ai réalisé que nous avions presque le même timbre. C'était assez troublant.

Dans votre album il y a aussi des voyages musicaux comme sur Est-ce ainsi que les hommes vivent ?
Une très belle mélodie sur un texte d'Aragon. Je lui ai donné un air de tango presque argentin. J'ai pris le parti de faire souffler un vent de liberté sur ces mots et ces notes d'une grande densité.

Votre album est un peu comme une biographie de l'oeuvre de Ferré, et comme tout les livres il a une Préface ?
(Rire) Vous faites allusion à la chanson Préface ? Dans cette chanson on a l'impression que ces mots ont été écrits aujourd'hui. Léo y exprime ce qu'on a tous envie de dire. On retrouve ici l'anar dans toute sa splendeur. La plupart du temps, ce qui démode une chanson, ce sont les arrangements car, en soi, la mélodie est intemporelle. Je me suis efforcée de coller à ce texte terriblement vivant et actuel.

Pour finir vous ne pouviez conclure votre album dédié à Léo Ferré sans reprendre Hommage ?

Sans commentaires. J'espère juste que ce disque donnera aux gens l'envie de réécouter Léo…

Lire la suite
Publicité
Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles tendances

Newsletter

INSCRIVEZ-VOUS !

 

En cliquant sur « S'inscrire », je reconnais avoir pris connaissance de la Politique de confidentialité de Zikeo et des droits dont je dispose sur mes données personnelles.

Merci! 

Newsletter

INSCRIVEZ-VOUS !

En cliquant sur « S'inscrire », je reconnais avoir pris connaissance de la Politique de confidentialité de Zikeo et des droits dont je dispose sur mes données personnelles.

MERCI !