Connectez-vous

Artiste

Flow

Publié

le

Flow 5

La plume et le micro ont donc remplacé l'objectif de la reporter-photographe des tribus indiennes ou du conflit israélo-palestinien. Mais Florence a toujours la passion de montrer et dire ce qui dérange ou qui ébranle les certitudes : en témoignent ses chansons reportages à l'écriture éblouissante qui la placent d'emblée dans le cercle des grands auteurs d'expression française tant par la richesse de sa langue que par l'originalité de son propos.

Aux antipodes de l'icône commerciale, « chanteuse en Robes-Talons-Gros-Nichons », sa gracieuse Majesté de la Cour des Miracles assure comme jamais mais reste fidèle à elle-même « surtout ne suivez pas de drapeau, hissez le vôtre » lance l'auteur-compositeur-interprète en souriant.

En quelques dates Flow a été, de 1990-2000, reporter photographe dans de nombreux quotidiens en France et au Québec, Florence Vaillant réalise des reportages en Israël, à Gaza et en Amérique Latine entre deux séjours dans des tribus indiennes. En 2000-2003, globe-trotteuse pose son sac à Saint Barth ; ses photos font le tour de l'île qui lui inspire un somptueux ouvrage en noir et blanc (Gold & Roots / De L'Or sur les Racines). Entre photos et chansons, la filiation va de soi : « ces deux modes d'expression ont un fond commun : le regard et l'info. »

Dans sa play-list Flow détient Jacques Brel bien sûr mais aussi Barbara, La Tordue, Catherine Ringer, Sinead O ‘Connors, Tracy Chapman, Otis Redding, Ella Fitzgerald, Freddy Mercury ou Maria Callas « des voix » dit-elle, « j'aime tous ces gens qui ont les tripes au bord de la bouche » (sic). Rencontré à Saint Barth au hasard d'une soirée, Yannick Noah est conquis et confie à Florence la première partie de ses concerts parisiens au Café de la Danse. Il lui offre le billet d'avion pour Paris et des frais de séjour. Rappels et standing ovations. Elle ne repartira pas.

2004-2009 : Dès lors, les concerts vont s'enchaîner, les bars et les salles chavirent face à cet ouragan live qu'est devenu Flow. De talentueux musiciens -, Stéfane Goldman (guitares, chœurs) Jean-Louis Cianci (contrebasse, percussions) et Alban Claudin (piano, baterie)- l'entourent. Ce groupe qui connut de multiples formations scéniques est toujours prêt à toutes les aventures.

En 2005, les Flow décrochent le premier prix du tremplin d'Avignon « Les Amoureux de la scène ». Puis une rencontre encore sera déterminante, celle de Guizmo du groupe Tryo, qui décide de produire l'album « L'Ame de Fond » qui sortira en octobre 2008 après une longue gestation. Depuis Flow a repris la route, et le quatuor se produit dans toute la France.. En 2009, le Festival Le Mans Cité Chanson leur décerne le premier prix du jury et le prix du public, Flow se verra remettre le prix Raoul Breton quelques mois plus tard . Les festivals d'été et les premières salles parisiennes ont fini par répandre comme une trainée de poudre le phénomène Flow qui marque au cœur tous les encore surpris qui l'ont croisée.

Rencontrer Flow, c'est suivre en musique, un constat social avec une touche de cynisme et d'autodérision. Attention âmes fragiles…

Lire la suite
Publicité
Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles tendances

Copyright © 2009 Zikeo.net

Newsletter

Vos informations ne seront jamais cédées à des tiers !