Connectez-vous

Scène française

Zazie : «J’étais vite bouleversée lorsqu’un talent n’était pas retenu»

The Voice 5 : Interview Zazie

Publié

le

Zazie : «J'étais vite bouleversée lorsqu'un talent n'était pas retenu» 6

Après une première participation marquée par la victoire de son talent, Lilian Renaud, Zazie, qui vient de sortir un nouvel album, rempile pour tenter de dénicher, à nouveau, la plus belle voix de l’année.

zazie-interview-the-voice-5.jpgComment avez-vous vécu votre première participation à The Voice ?
L’expérience a été très enthousiasmante et m’a convaincue de repartir pour un tour ! Au début, j’avais vraiment le trac, je n’avais jamais participé à un concours télévisé. J’étais également facilement bouleversée lorsqu’un talent n’était pas retenu. Mais, au fur et à mesure de l’aventure, je me suis détendue et j’ai pris mes marques.

C’était une année particulière pour vous puisque c’est votre protégé, Lilian, qui l’a emporté…
Oui ! Il s’est passé quelque chose d’incroyable à la seconde même où j’ai entendu sa voix. Un sentiment difficile à décrire, très authentique et assez lyrique. En me retournant, je me souviens m’être retrouvée face à un garçon, beau et moderne, qui dégageait beaucoup de sincérité. Pendant la suite de l’aventure, j’ai découvert un jeune homme très attachant.

Vous sembliez très connectée avec Lilian. Avez-vous peur de ne pas retrouver un tel lien cette année ?
Ce lien avec Lilian était particulier parce que, tout comme moi, il ne connaissait pas du tout l’univers dans lequel il mettait les pieds. De fait, j’ai éprouvé beaucoup d’empathie pour lui, quitte à perdre un peu de distance. C’est certainement mon côté maternel qui a pris le dessus. Cette année, rien ne m’empêche de nouer d’autres formes de liens mais ils seront nécessairement différents.

En tant qu’artiste, que vous apporte cette émission ?
Je fais cette émission pour découvrir de vraies voix et des artistes qui se mettent à nu devant nous. Il ne s’agit pas seulement d’être un récepteur vocal mais aussi d’être capable de transmettre. Dans The Voice, je peux me sentir utile auprès d’autres artistes, et nous n’en avons pas souvent l’occasion dans ce métier !

Quel effet cela vous fait-il de retrouver Garou, que vous connaissez bien, à vos côtés dans le fauteuil des coachs ?

Je lui cède même le fauteuil que j’occupais l’an dernier ! Je suis très heureuse de retrouver mon camarade des Enfoirés. Je savais que c’était un très bon musicien. Dans The Voice, j’ai découvert un garçon très intelligent et hyper-sensible à la fois.

Vous êtes désormais la seule touche féminine parmi les coachs. Comment le vivez-vous ?
J’envisage de mettre plus de robes ! Merci Jenifer ! Plus sérieusement, j’ai la chance d’être entourée de trois garçons, plutôt sensibles, qui ne me font pas constamment sentir que je suis la seule fille. Je vais quand même peut-être faire porter un kilt à Garou !

zazie-interview-the-voice-5-zikeo.jpgOn vous a sentie très touchée par certaines prestations lors des auditions à l’aveugle. Que recherchez-vous chez un talent ?
De la singularité ! Une personne qui ne me fasse pas penser à un énième ersatz du dernier chanteur à la mode. Disons que je suis à la recherche d’une signature vocale : quelqu’un qui ait une vraie présence vocale et sache faire passer de l’émotion. Si je ne sens pas l’âme de la personne, qu’elle soit triste ou joyeuse, ça ne m’intéresse pas. D’ailleurs, j’ai composé une équipe de talents extrêmement solaires cette année…

Coachez-vous tous les talents de votre équipe de la même manière ?
Non, mon rôle peut varier d’un talent à l’autre, mais il faut savoir conserver une forme de recul de manière à ne pas être toxique pour eux. Avec les plus jeunes, qui manquent d’expérience, il peut s’agir de maternage. Pour ceux qui ont un univers musical déjà très défini et une sensibilité artistique affirmée, il faut trouver le bon dosage et ne pas être trop envahissant.

Vous ne cachez pas votre sensibilité. Qu’est-ce qui importe le plus selon vous, la voix ou l’émotion ?
La voix, c’est la corde sensible, mais je veux entendre de l’émotion ! Pour moi, l’un ne va pas sans l’autre. Une très bonne technique, sans âme derrière, ne sert à rien du tout.

En 1 Mot, comment définiriez-vous les autres coachs ?
Florent Pagny : Grand homme
Mika : Farfadet
Garou : Tendre

Et si vous étiez un talent… lequel choisiriez-vous ?
Dans l’univers, je serais plus proche de Mika, mais j’aurais certainement envie d’essayer autre chose… J’irais d’avantage chez Garou ou Florent.

Lire la suite
Publicité
Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles tendances

Newsletter

Vos informations ne seront jamais cédées à des tiers !