Connectez-vous

People

Bruce Springsteen arrêté dans un parc en « état d’ivresse »

La légende du rock arrêté dans un parc du New-Jersey pour conduite dangereuse sous l’emprise d’alcool.

Publié

le

Bruce Springsteen arrêté par la police

Dimanche dernier, à l’occasion du Super Bowl, le chanteur de 71 ans apparaissant pour la première fois de sa vie dans une publicité. Un spot publicitaire pour la Jeep, qui n’aura pas fait long feu sur les écran, la marque ayant pris la décision de la retirer. La raison ? Springsteen a été interpellé le 14 novembre 2020 en état d’ébriété dans un parc. Logiquement le constructeur automobile ne peut associer son image avec celle d’une personne interpellé au « volant » d’un véhicule.

Une porte-parole du parc de Sandy Hook, dans le New-Jersey, a confirmé que la star avait bien été interpellé et inculpé pour conduite en état d’ébriété, conduite dangereuse, et consommation d’alcool dans un lieu où cela est interdit. Selon elle, le chanteur s’est montré « coopératif » durant son interpellation.

Selon les déclarations de l’officier qui a verbalisé le chanteur, et que c’est procuré CNN, celui-ci « sentait fortement l’alcool et avait les yeux vitreux ». Dans son rapport, l’agent a expliqué que c’est lors de sa patrouille à pied, qu’il a aperçu un homme (Bruce Springsteen) consommer un verre de Tequila, puis monter sur sa moto et démarrer le moteur.

Il serait alors venu à la rencontre de la star et l’aurait informé que l’alcool était interdit dans le parc de Sandy Hook, remarquant au passage que la bouteille de Tequilla Patron (750ml) était totalement vide. Springsteen lui aurait alors déclaré avoir bu deux shots au cours des 20 dernières minutes.

L’officier a donc procédé à une série de tests pour savoir si le chanteur était en état d’ébriété. Selon lui, il « se balançait visiblement d’avant en arrière ». Durant un « test de marche et de virage », au lieu de faire les 18 pas demandé, Springsteen en aurait fait 45. Et pour conclure, lorsque le policier lui a proposé de faire un test d’alcoolémie, l’interprète de Born To Run aurait tout bonnement refusé !

1 shot ça va, 2 shots bonjour les dégâts…

Il n’en fallait pas plus pour provoquer une gigantesque polémique de l’autre côté de l’Atlantique, alimenté par les Républicains Pro-Trump qui n’ont toujours pas digérés le soutien de la star à Joe Biden, ainsi que son tour de chant lors de l’investiture de ce dernier.

Une polémique qui risque bien de s’éteindre comme un soufflet sur le feu ! En effet, selon plusieurs sources, relayés par le journal Asbury Park Press, il se trouve qu’à l’issue du test sanguin qu’il a été obligé de faire, Springsteen avait un taux d’alcoolémie de 0,02 gr/l, soit un quart de la limite légale de l’état, fixée à 0,08 gr/l.

D’après une source proche du chanteur, c’est en croisant des fans dans le parc, que ceux-ci pour le remercier d’avoir accepté de prendre des selfies avec eux, lui aurait proposé un shot de Tequila ! Au deuxième, il a enfourché sa moto et allumé le moteur, et c’est là que l’agent du parc est arrivé !

« Je ne sais pas pourquoi ils l’ont arrêté ! Je veux dire, techniquement, vous n’êtes pas autorisé à boire dans un parc national et je ne sais pas, peut-être, si un policier voit quelqu’un boire et ne lui donne pas de billet, il perd son emploi », a confié ce proche de la star, avant d’ajouter néanmoins que « Tout type de conduite liée à l’alcool est grave ».

Selon le procureur du New-Jersey, la légende du rock devrait comparaître devant un tribunal, par téléconférence, probablement à la fin du mois de février.

LES ALBUMS DE BRUCE SPRINGSTEEN SONT DISPONIBLES ICI

Articles tendances

Newsletter

Vos informations ne seront jamais cédées à des tiers !