Connectez-vous

pop-rock

6 jours de concerts au Paléo Festival

Paléo Festival : un cru 2016 de grande qualité

Publié

le

6 jours de concerts au Paléo Festival 7

Après six jours de concerts et de fêtes mémorables, près de 230 000 spectateurs auront foulés le sol du Paléo Festival 2016.

paleo-2016.jpgUne nouvelle décennie de Festival a débuté sous le signe de l’innovation et de multiples découvertes artistiques, culturelles et architecturales. Le Village du Monde, paré de couleurs celtiques, a été un énorme succès auprès du public, qui a apprécié le caractère convivial et festif du lieu, ainsi que les décors verdoyants absolument féériques. Les festivaliers ont également adopté les innovations et les nouvelles installations du terrain, aménagé dans un esprit d’accueil et de confort du spectateur.

Marquée par les prestations mémorables de Muse et de Iron Maiden , qui se sont avérées à la hauteur des attentes d’un public venu en masse, cette édition 2016 s’est achevé dans une ambiance allègre et lumineuse. Les Insus, The Chemical Brothers et Massive Attack ont fait l’unanimité auprès du public. L’authenticité de Francis Cabrel et le spectacle tout en délicatesse de Stephan Eicher und die Automaten, ont su toucher les festivaliers en plein cœur. Les Arches se sont faites l’écrin de la performance solaire de Marina Kaye et ont été électrisées par Birdy Nam Nam, The Shoes et The Avener qui ont confirmé toute l’étendue de leur talent. Dans le registre des révélations, l’énergie brûlante de Hyphen Hyphen et la fraîcheur cosmopolite de Jain ont fait groover un Détour totalement conquis. Du côté des Suisses, les univers hétéroclites de Pandour, Promethee, The Animen et Le Roi Angus ont remporté tous les suffrages.

Au Village du Monde, entre traditions celtiques et musique actuelle, Carlos Núñez a envoûté le public avec son sublime jeu de gaita, alors que la verve des Red Hot Chilli Pipers et des Happy Ol’McWeasel ont déclenché un feu d’artifice de sons vibrants et festifs. L’année prochaine, le Village du Monde se parera des couleurs métissées de l’Amérique Centrale.

En marge des concerts, la Ruche a accueilli des spectacles hypnotiques, sonores ou circassiens autour de la thématique du geste, qui ont ravi les amateurs de théâtre de rue. Au Quartier des Alpes, le public a pu apprécier les sculptures des dentelliers du métal Monic la Mouche, dont le Quai des Alpes, à la fois majestueux et poétique. Il a également exploré en nombre l’étonnante installation Rocking Chair & Rock’n’Roll de la HES-SO ou l’exposition du photographe Mehdi Benkler.

Une édition 2016 à la hauteur des attentes du publique, qui vous donne rendez-vous en 2017 pour un Paléo Festival qui s’annonce d’ores et déjà comme un grand millésime !

Crédit photo : Jacques Rattaz

Lire la suite
Publicité
Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles tendances

Copyright © 2009 Zikeo.net

Newsletter

Vos informations ne seront jamais cédées à des tiers !