Connectez-vous

rap-rnb

John Scofield Past Present

John Scofield entre passé et présent

Publié

le

John Scofield <i>Past Present</i> 5

C’est une sorte de mise à jour de son quartet du début des années 90, que révèle aujourd’hui le célèbre guitariste John Scofield, avec son premier album pour le label impulse! sous le titre très approprié « Past Present ».

Les neuf compositions personnelles de Scofield composés pour « Past Present » reflètent sa philosophie du jazz : si « spontanéité » et « instant » sont des termes qui comptent pour la performance, une connaissance des racines profondes et complexes de cette musique est « essentielle », observe le guitariste. Pour un musicien avec une discographie aussi variée que la sienne, atteindre la racine du jazz est synonyme d’une canalisation du blues, comme le démontre le titre qui ferme son nouvel album éponyme.

Le morceau Past Present qui donne son titre à l’album est qualifié de blues futuriste par Scofield ; avec Joe Lovano, le guitariste dessine des mélodies à l’unisson avant de se lancer dans des improvisations roboratives. Aux dires de Scofield, Past Present fait le résumé de son album ; son titre s’inspire d’un passage du livre « Requiem for a Nun » écrit par William Faulkner en 1951 : « Le passé n’est jamais mort. Il n’est même pas derrière nous. » Ce titre devient encore plus poignant quand on sait que le fils de John Scofield, Evan, est mort d’un cancer en 2013 : « Il y a des gens du passé qui sont encore vraiment en vie pour nous – comme mon fils Evan, » dit Scofield ; « il est dans le passé, mais il est toujours avec moi pendant que je vous parle. »

Scofield poursuit sa pensée avec trois morceaux qui évoquent l’héritage d’Evan. Deux titres baptisés Get Proud et Enjoy the Future ! sont des expressions de son fils : Get Proud, morceau bluesy et un brin frimeur, est conduit par Stewart avec un shuffle boogaloo pendant que Scofield ébauche ses lignes de guitare en prise avec les contributions de Lovano, au son ténor robuste. Comme son titre le suggère, Enjoy the Future ! évoque un optimisme à toute épreuve : Scofield et Lovano développent des mélodies tourbillonnantes autour du moteur percussif-chic que fournit la rythmique.

Le disque « Past Present » souligne également l’affection que John Scofield porte à la country music, avec le fantaisiste Chap Dance qui évoque aussi bien le style Americana des œuvres d’Aaron Copeland, que la sophistication d’une danse populaire issue du système harmolodics d’Ornette Coleman. Pour Scofield, l’exubérante introduction et son rythme entraînant évoquent Broadway en 1943 et la comédie musicale Oklahoma! signée Rodgers & Hammerstein, avec ses séquences dansées par des cow-boys en jambières de cuir.

Créé à un moment où John Scofield continue d’affirmer sa réputation de guitariste jazz parmi les plus dynamiques, « Past Present » s’intègre dans l’histoire de cette musique comme un chapitre entier ; et dans sa discographie, son image sera celle de « déférence » plutôt que « référence » à l’égard de son passé – personnel et professionnel – alors que l’homme et sa musique restent frais et présents, toujours.

LES ALBUMS DE JOHN SCOFIELD SONT DISPONIBLES ICI

Lire la suite
Publicité
Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles tendances

Newsletter

Vos informations ne seront jamais cédées à des tiers !