Connect with us

rap-rnb

Hocus Pocus Place 54

Place 54

Published

on

Deuxième « vrai » album pour les joyeux Nantais, entre mélodies somptueuses et paroles encore perfectibles.

th-hocus-pocus-place-54Tiens, tiens, revoilà 20Syl et sa bande. Petit peedigre à l'usage du profane ou des curieux : ces gars-là « tournent » depuis un bon moment. Hocus Pocus est une sorte d'alter ego du groupe de disc-jokeys Coup d'Cross alias « C2C », génies des platines, anciens champions DMC etc etc…Après avoir produit plusieurs pépites jazzy pour les autres (Diam's, Disiz), Sylvain Richard alias 20Syl a d'abord sorti avec ses potes le génialissime et trop méconnu EP Acoustic hip-hop quintet en 2002. Des pelletées de tournées plus tard naquit un premier LP, le non moins excellent 73 touches en 2005. Encore des tournées et des tournées, et des festivals, et du studio plus tard, voici un deuxième album pour lequel les méthodes n'ont pas changé, si ce n'est la maîtrise du son qui s'est forcément affinée. Perles de jazz, boucles de funk, colliers de percussions comme pour l'intro, remarquable. Autres grandes réussites, Vocab qui invite de nouveau les Procussions, Tournée, bien ficelé en plus d'être assez drôle, ou encore le brillant Voyage immobile. Voilà pour les vrais coups de coeur, même si les autres morceaux conservent leur interêt. Au micro on retrouve 20Syl et son flow canaille un brin traînant et déguisé, venu d'un gars adorable qui ressemble à ton cousin le skateur. Petit souci cependant, déjà plus ou moins perceptible avec le disque précédent, sur la longueur les paroles ont tendance à alourdir un poil l'ensemble. Non qu'il faille à tout prix user de vulgarité pour mieux s'exprimer, mais on aimerait parfois un peu plus de prise de risques.

La volonté acharnée de Hocus Pocus d'apparaître comme propret, sage, savonné, sans gros mots ou défauts, ni alcool ni bédos, finit parfois par lasser, tout simplement parce que la posture laisse supposer un côté sombre, ici complètement absent. Parfois les rimes sont rapides, les phrases toutes faites, comme en conclusion de Histoire d'une VHS, où 20Syl blablate tout seul sur les souvenirs et comment quand il aura des gamins il mettra des caméras partout. On sent presque le truc écrit mais « mal joué ». Pas de panique, l'ensemble reste vraiment très bon. On souhaiterait seulement entendre le groupe tenter des trucs plus risqués, partir dans des instrus branques, des phases plus rapides…surtout avec un talent pareil. En gros, injecter plus de « C2C » dans « HP »….naaaamean ???


Motown France/Universal

Continue Reading
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Trending

Copyright © 2017 Zikeo Music powered by Zikeo.net