Connectez-vous

rap-rnb

Retour sur le concert de la rappeuse Reverie au Bizarre de Venissieux

Reverie était en concert au Bizarre à Vénissieux, l’une des rares salles à avoir encore une programmation rap et hip-hop.

Publié

le

La rappeuse Reverie au Bizarre, une page se tourne !

Vendredi soir, Reverie s’est donnée en concert dans la belle salle du Bizarre à Vénissieux, où Zikeo a ses habitudes parce qu’elle reste quasi la seule à avoir une programmation rap et hip-hop éclectique. Reverie, l’angeline qu’on connait bien dans la région lyonnaise nous a raconté beaucoup de choses. Elle nous a teasé son nouvel album prévu pour le lundi 28 octobre. Reverie est venue dans le coin pour recharger ses batteries, sur cette tournée de 2 mois en Europe, en voyant ce public intimiste toujours présent.

Le Bizarre donnait une première partie pointue : Fliptrix, ce membre de The Four Owls qui participe au renouveau de l’offre anglaise avec High Focus Records. Le londonien propre sur lui, actif depuis 2007, n’a pas déçu et pour ceux du public qui ne le connaissaient pas encore, c’était une bonne découverte. 

Une première partie de qualité grâce à l’honnêteté du personnage très concentré, qui focalise sur sa technique, technique pas mauvaise du tout malgré quelques chockes. Fliptrix travail la maîtrise, c’est un peu comme la conduite, on bute, on bute, et une fois qu’on connait la mécanique sur le bout des doigts, ça va tout seul, après on peaufine si on veut.

Fliptrix est clairement un artiste à suivre qui touchera l’instant prochainement, ce training de Vénissieux était bon et la maturité s’installera paisiblement.

Reverie fête quelque chose de funeste dans cette tournée. Elle reparle de son moi jeune qu’elle salue. Il y a dix ans elle s’est sortie de la drogue avec son frère-producteur Louden et elle sortait sa première mixtape. Une tournée très personnelle donc et à coeur ouvert alors, pour parler de ces années passées, d’aujourd’hui et de demain. Il y a bilan, on garde, on jette. On jette beaucoup. On transforme la négativité et les mauvais souvenirs en énergie positive; ésotérique Reverie. La transition s’amorça vraiment avec son dernier album où l’électro prit bien le pas sur le boom bap, toujours avec cette patte underground bien à elle.

Désormais Reverie ne jouera plus ses anciens morceaux, ce qui est d’abord dommage tant il a de cool, et puis on comprend ses raisons. Elle n’en rappera que deux dans cette tournée, dont Give It Time, pour passer à autre chose à la fin. Elle les a faits avec tristesse et elle a bien vendu ce nouveau cycle qui a commencé. Dans une poignée de jours le nouvel album « Where The Dark Side Ends » signera cette célébration du renouveau.

Parait qu’une bonne nouvelle n’est jamais seule, alors l’année prochaine c’est un album fait avec Gavlyn qui sortira. Reverie nous a joué un unrelease en appetizer qui sonne vraiment bon, sur la fréquence de leur dernier morceau Heart N Hustle lourd de basse et d’attitude, toujours produit par Louden.

Reverie dit d’elle-même qu’elle passe en mode festif et il est vrai que le visage de l’artiste et son style ont beaucoup évolué en dix ans ; son visage s’est apaisé, son style libéré sous toutes les coutures si vous pardonnez moi la formule.

Louden était annoncé sur l’événement mais la soirée a été hostée par la terrible Dj Lala qui suit Reverie partout en tournée et qui fait le job. Le concert a duré longtemps et Reverie a beaucoup parlé, ne maintenant toujours pas les moments vraiment festifs pour faire une pause et expliquer. Une belle tournée pour tourner la page et s’épanouir avec plus de légèreté sans pour autant perdre le fond. 

Lire la suite
Publicité
Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles tendances

NEWSLETTER

Vos informations ne seront jamais cédées à des tiers !