Connectez-vous

Artiste

Fakear

Publié

le

Découvrez le biographie de l'artiste Fakear

Il n’aura pas fallu cinq ans pour que Fakear s’impose comme le leader de la scène électronique actuelle. Cinq ans de titres affolant les compteurs d’écoutes et devenus aujourd’hui de véritables hymnes comme « La Lune Rousse », « Kids » ou « Morning In Japan », et un premier album, Animal, paru en 2016 et certifié disque d’or. Cinq ans de tournées aux quatre coins de la planète, des États-Unis à l’Australie et la Nouvelle-Zélande, en passant par l’Europe, grâce auxquelles il a acquis une renommée internationale, se plaçant en fer de lance de toute une génération de beatmakers français comme Møme ou Petit Biscuit, et attirant le regard des plus grands comme Odesza ou Bonobo, dont il a fait les premières parties, ou M.I.A, qui l’invitait au Meltdown l’année dernière et pour qui il a produit un track sur son dernier album.

Une ascension fulgurante que Théo Le Vigoureux de son vrai nom, était loin d’imaginer il y a cinq ans, quand il remportait en 2013 le tremplin AÖC du Cargö à Caen, sa ville natale, symbole de premier envol pour celui qu’on découvrait alors sous le pseudo de Fakear et qui ne tarderait pas à se faire un nom en dehors d’une scène locale aux années particulièrement fertiles. La suite, on la connaît : Fakear s’installe à Paris, enchaîne les EPs (Morning In Japan et Dark Lands en 2013, Sauvage en 2014, Asakusa en 2015) et se forge ainsi une forte identité sonore, mêlant avec élégance post-dubstep britannique et nuances orientales. Après quatre années parisiennes, porté par une volonté qui l’habite depuis toujours, celle de se rapprocher un peu plus de la nature, il part s’installer dans la campagne, dans un village isolé au milieu des forêts et montagnes.

Lire la suite
Publicité
Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles tendances

Newsletter

Vos informations ne seront jamais cédées à des tiers !