Connect with us

Scène française

Trois questions à François Biollay, programmateur du Metropop Festival

Métropop Festival – Lausanne – 3 questions à François Biollay (programmateur)

Published

on

Grand rendez-vous, en Suisse romande, depuis huit ans, le Métropop Festival aura lieu entre le jeudi 6 et le samedi 8 novembre, à Lausanne. François Biollay, le programmateur et co-fondateur du festival, nous dévoile le menu des festivités en détail.

th-metropop08-afficheA l'aube du coup d'envoi de la 8e édition du Metropop, peux-tu nous rappeler l'histoire de ce festival ?
Le Métropop est né en 2001. A l'époque, avec Olivier Delapierre, nous trouvions qu'il n'y avait pas assez de concerts de musiques actuelles sur Lausanne. Il n'y en avait même pas du tout pour ainsi dire, puisque la Dolcevita, unique club lausannois, venait de fermer. Donc nous avons eu l'idée d'investir le lieu le plus mythique de la ville, la salle Métropole, avec ses balcons dorés et son architecture des années trente, pour y proposer autre chose que la musique classique, à savoir du rock, de la pop, du reggae, etc. Aujourd'hui, il y a de nombreuses salles de concert à Lausanne, comme le D !Club, le Romandie ou les Docks et c'est tout logiquement que nous les avons invité à nous suivre dans cette aventure. Ça n'a pas été facile, au départ, parce qu'à l'année ce sont des concurrents, mais finalement tout le monde a accepté de travailler main dans la main, à l'occasion du Métropop. Et nous sommes content d'être devenu, au fil des années, un vrai festival urbain, avec des conditions d'écoute de club, un peu meilleure que dans les open air de l'été.

Avec l'arrivée de ces clubs, en plus du point central du festival, tu as pu ouvrir la programmation du Métropop et l'adapter à ces nouveaux lieux ?
Oui, c'était le but. Au Romandie, qui est une salle de 200 places, on peut proposer des découvertes, des choses plus pointues. Cette année on aura une soirée métal le vendredi avec Genghis Tron et Behold The Arctopus. Le samedi, une soirée avec deux artistes dans la lignée de Beck, Mahjongg et Gay Against You. Le D !Club étant une salle électro, à la base, on en profite pour y faire nos after et programmer, le vendredi, les djays Oxia et Eric Borgo ainsi que Sébastien Tellier en live act et le hip-hop électro de Princess Superstar avec Bad Nelson le samedi. Et puis aux Docks, dont la capacité est de 1.000 places, on propose une programmation assez complémentaire à celle de la salle Métropole, avec Micky Green et Fiji, une découverte suisse électro-rock, pour vendredi. Samedi, la tendance sera hip-hop avec Lygne 26 et Psy 4 De La Rime. Maintenant, il est vrai qu'on se garde nos têtes d'affiche pour notre lieu historique et central, cette fameuse salle Métropole, avec une soirée brit-pop jeudi soir, et à l'affiche Infadels et Starsailor. Vendredi, une soirée Nouvelle Scène française avec Camille, Joseph d'Anvers et Luciole, qui est un peu Grand Corps Malade au féminin. Et enfin, samedi, une soirée ragga avec Patrice, Capleton et Junior Tshaka.

Une programmation, dans tous les cas, qui propose autre chose que tout ce qu'on a pu voir dans les festivals de l'été.
Oui, là aussi c'est notre objectif. A part Micky Green, je n'ai pas souvenir d'avoir vu les têtes d'affiche du Métropop ailleurs, cet été. Camille, par exemple, s'est réservée seulement deux dates en Suisse, le Montreux Jazz Festival et nous. Jospeh d'Anvers et Infaldels ont un peu tourné en juillet et en août mais leurs albums n'étaient pas encore sortis. Il faut dire aussi qu'on profite de notre position sur le calendrier, début novembre. La rentrée discographique est passée, il y a énormément de nouveautés dans les bacs et de nouveaux artistes en tournée, qui ne l'étaient pas pendant l'été. C'est notamment le cas de Starsailor, qui fait son grand retour après deux ans d'absence. Ils viendront défendre leur nouvel album qui devrait sortir en début d'année prochaine. Ce sont donc des nouvelles compos qu'il vont jouer au Métropop en exclusivité.
METROPOP FESTIVAL : 

Jeudi 6 novembre :
Infadels + Starsailor – Salle Métropole (42 CHF/27 €)
Dj Babouin – D!Club (10 CHF/6,50 €)

Vendredi 7 novembre :
Luciole + Joseph d'Anvers + Camille – Salle Métropole (49 & 55 CHF/32 & 36 €)
Fiji + Micky Green – Les Docks (40 CHF/26 €)
Behold The Actropus + Genghis Tron – Le Romandie (15 CHF/10 €)
Eric Borgo + Oxia – D!Club (20 CHF/13 €)

Samedi 8 novembre :
Junior Tshaka + Capleton + Patrice – Salle Métropole (46 CHF/30 €)
Lygne 26 + Psy 4 De La Rime – Les Docks (40 CHF/26 €)
Gay Against You + Mahjongg – Le Romandie (15 CHF/10 €)
Bad Nelson + Princess Superstar + Sébastien Tellier – D!Club (27 CHF/18 €)

Le site du festival : www.metropop.ch

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Advertisement

Abonnez-vous à notre newsletter

Trending

Copyright © 2017 Zikeo Music powered by Zikeo.net