Connectez-vous

Scène française

Pascal Nègre Sans contrefaçon

Découvrez le livre évènement de Pascal nègre, Sans Contrefaçon

Publié

le

Pascal Nègre <i>Sans contrefaçon</i> 5

Pascal Nègre, le PDG d’Universal Music France annonce la sortie de son livre « Sans Contrefaçon », disponible en librairie à partir du 3 novembre 2010 au édition Fayard.

Quelques coups de gueule contre le téléchargement illégal, un rôle souvent présenté comme ingrat dans le cadre de l’« affaire Johnny » et les remises de prix de la « Star Academy », voilà à quoi se résume généralement l’image de Pascal Nègre aux yeux du grand public. Autant d’arbres qui cachent la forêt. Car l’entreprise qu’il dirige depuis plus de quinze ans est surtout, avant tout, une de celles qui permet chaque jour à des millions de Français d’écouter de la musique. Ce métier, mal connu et objet de multiples fantasmes, a besoin aujourd’hui d’être expliqué – et défendu face aux bouleversements qu’il a subis ces dernières années. La dématérialisation de la musique et la crise du disque qui en a découlé ont en effet permis à Pascal Nègre de tirer des leçons qui concernent l’ensemble des industries dites « de contenu ». C’est tout le problème de la place de l’art et de la culture dans la société qui se trouve ainsi mis en lumière. Les produits culturels peuvent-ils devenir gratuits sans porter un coup fatal à la création ? Le rôle des professionnels de la culture est-il vraiment devenu obsolète ? Croit-on sincèrement que la disparition des intermédiaires entre les artistes et le public améliorera la qualité et la diversité des œuvres proposées ? L’économie propre aux maisons de disques permettait à celles-ci de soutenir des artistes confrontés à des périodes moins fastes, de relancer des carrières, d’investir dans de nouveaux talents, de prendre part à l’élaboration de la musique de demain. La mise à mal de ce système ne risque-t-il pas d’entraîner un appauvrissement du paysage musical en France ? Et comment le fait d’écouter des chansons en fichiers compressés sur les minuscules enceintes d’un ordinateur pourrait-il être considéré comme un mieux pour la musique ? La crise du disque n’a-t-elle pas d’ores et déjà porté atteinte à la musique dans ce qu’elle a de plus fondamental en détériorant le son ?

N’hésitant pas à hausser le ton, Pascal Nègre abandonne ici la retenue habituelle des chefs d’entreprise. Ce qu’il dit de la musique s’applique déjà en partie au cinéma, à la photographie, et demain concernera le livre. Les métiers de la création vivent un moment crucial de leur histoire, que le président d’Universal analyse avec une bonne longueur d’avance.

Afin de poursuivre la discussion, un code individuel donne accès à un site privé sur lequel les lecteurs pourront, entre autres bonus, dialoguer directement avec l’auteur.

Articles tendances

Copyright © 2009 Zikeo.net

Newsletter

Vos informations ne seront jamais cédées à des tiers !