Connectez-vous

Scène française

Julien Clerc Fou, peut-être

Le nouvel album de Julien Clerc Fou, peut-être

Publié

le

Julien Clerc <i>Fou, peut-être</i> 5

Le 4 novembre prochain, Julien Clerc signera son retour dans les bacs avec un nouvel album baptisé « Fou, Peut-être ».

Sur l’album « Fou, peut-être« , les mots que chante Julien Clerc sont principalement des mots de chanteurs comme Charles Aznavour, Maxime Le Forestier, Gérard Manset, Julien Doré, Alex Beaupain oui bien encore Mike Ibrahim, alors que la réalisation de l’album est l’œuvre d’un autre chanteur encore, Philippe Uminski. Ce générique avec un aîné prestigieux, des artistes de sa génération et quelques-uns de ses cadets assure à Julien Clerc une vaste palette. Elle est encore élargie par la présence de Gérard Duguet-Grasser, rencontré au moment de l’album « Double enfance », et de Jean-Loup Dabadie, son complice depuis trente ans, dont Le Temps d’aimer est une chanson qui a une chance de trouver le chemin du cœur du public.

Pour la troisième fois, Le Forestier est l’auteur de la chanson qui donne son titre à un album de Julien. « Fou, peut-être » vient après « À mon âge et à l’heure qu’il est » (1976) et « Double enfance » (2005). Une fois de plus, Julien a proposé à Maxime de lui tendre le miroir. Mais, sur ce nouvel opus, Julien aime aussi se glisser dans l’écriture d’Aznavour avec Les Souvenirs, chanson qui détaille les vertiges de la mémoire. Et il retrouve Gérard Manset avec Le père dit à son fils, dont il a posé le texte sur une sorte de rondeau disco, et la bouleversante chanson qui clôt l’album, Sur la plage une enfant. Pour ce texte qui évoque en mots limpides une rencontre avec le handicap, Julien a voulu une musique ensoleillée qui n’ajoute pas à la gravité du texte.

Philippe Uminski a donc arrangé l’album avec une variété de couleurs et d’approches étourdissante. Grands vaisseaux orchestraux pour Hôtel des caravelles ou Fou, peut-être, piano-voix pour L’amour prend tout, rythmique enflammée, accordéon et synthétiseur vintage pour Où est-elle ?, un big band beatlesien pour Les Jours entre les jours de pluie… L’album s’est enregistré très vite, en direct, Julien Clerc chantant avec le groupe pour obtenir un son très organique. Ensemble, ils ont exploré des territoires nouveaux et ravivé des couleurs familières, navigué entre romantisme enflammé et méditation sereine, entre grande pop orchestrale et intimité dépouillée. Pour télécharger l’album « Fou, peut-être », ainsi que les précédents opus de Julien Clerc, cliquez ici !

Lire la suite
Publicité
Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles tendances

Copyright © 2009 Zikeo.net

Newsletter

Vos informations ne seront jamais cédées à des tiers !