Connectez-vous

Scène française

Florent Pagny : «Avec Zazie ils se sont disputés»

Florent Pagny parle de la saison 4 de The Voice

Publié

le

Florent Pagny : «Avec Zazie ils se sont disputés» 6

Il l’avoue sans détour, Florent Pagny est joueur ! Il n’a donc pas hésité à rejoindre pour une quatrième saison consécutive l’aventure The Voice. Pour tenter de mener un de ses poulains à la victoire, il suivra une unique règle : rester sincère.

Vous voilà installé pour une quatrième saison dans votre fauteuil de coach…
Depuis l’enfance, le monde de la voix m’est proche. La musique est ma spécialité et elle a changé ma vie. Elle représente tout ce que j’aime. Prendre part à un concours où il m’est demandé de m’asseoir, d’écouter et de porter mon regard sur des prestations, me correspond tout à fait. Je continue donc avec plaisir, car d’année en année, The Voice m’amuse et me plaît toujours autant !

Aviez-vous des attentes particulières ?
On ne peut pas arriver sur ce concours avec des a priori ou des exigences. Chaque voix étant différente et chaque cas particulier, je me laisse totalement porter par mes sensations, sans me mettre de barrières.

Après quatre saisons, ce concours continue-t-il de vous surprendre ?
L’an passé, nous avions repoussé certaines limites. J’étais curieux de voir si nous pourrions aller plus loin. Lors des auditions à l’aveugle, j’ai été étonné d’entendre des talents d’un niveau encore supérieur. Ils apportent beaucoup de fraîcheur et de nouveauté. Il est ainsi toujours aussi agréable de participer à ce show. Sans oublier que la version française de The Voice cartonne au milieu de tous les autres.

Zazie a rejoint l’équipe des coachs. Une artiste que vous connaissez bien…

Depuis ses débuts ! Je me trouvais même à ses côtés lors de son premier passage à la télévision. Entre son intelligence, son humour et sa connaissance du métier, nul doute qu’elle remplisse ce rôle de coach avec brio. Elle connaît son sujet, et exprime son ressenti en toute honnêteté, qu’elle ait appuyé sur le bouton rouge ou non.

Elle s’est montrée redoutable lors des auditions à l’aveugle. Avez-vous été étonné de la voir ainsi ?

Je ne crois pas car je la connais bien. Mika m’avait davantage stupéfait par sa maîtrise du français et sa faculté à être aussi précis. Cette année, je crois qu’il a été le plus surpris d’entre nous. À la fin de la première soirée des auditions à l’aveugle, je l’ai regardé en lui disant « Tu vois, à ton tour d’être bluffé« . Avec Zazie, ils se sont disputés beaucoup de talents, et elle lui en a même piqué ! Des moments très drôles à observer !

Est-ce difficile d’être coach ?
Au contraire, ce rôle est très agréable car les talents chantent avec beaucoup de naturel. Choisir l’un d’entre eux peut paraître compliqué, mais la clé est de rester sincère. Ils disposent de quelques minutes pour convaincre coachs et téléspectateurs. Nous devons nous laisser porter, rester le plus honnête possible et oublier les potentielles affinités ou stratégies. Nous devons vraiment choisir le meilleur, seul moyen d’être en phase avec le téléspectateur. À la fin, seul le public élit le gagnant. Tant mieux, nous culpabilisons moins !

Vous avez une victoire à votre actif. Pensez-vous que 2015 pourra être l’année d’un nouveau sacre ?

Bien sûr (rires), mais je ne suis pas le gagnant. J’accompagne un talent, et lui-seul décroche le précieux sésame. Je ne suis pas dans l’esprit de vouloir remporter la victoire à tout prix. Ce concours garde toujours ce côté ludique qui le rend plaisant. Même s’ils ne gagnent pas, nos protégés bénéficieront de la lumière de The Voice. Le programme est très valorisant pour tous ceux qui y prennent part.

Lire la suite
Publicité
Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles tendances

Newsletter

Vos informations ne seront jamais cédées à des tiers !