Connectez-vous

Scène française

Julie Zenatti Blanc

Julie Zenatti dans le blanc des yeux

Publié

le

Julie Zenatti <i>Blanc</i> 7

Cinq ans après la sortie de « Plus de divas », Julie Zenatti est de retour avec un nouvel album baptisé sobrement « Blanc ».

Le sixième album de Julie Zenatti n’est pas un album comme les autres. Elle-même n’est plus tout à fait celle que l’on a connue. La gestation de « Blanc » a été longue, ou plutôt patiente. Plus de trois ans. Il ne s’agissait pas seulement de faire un album. Julie ouvre un cahier et y écrit les thèmes des chansons dont elle rêve, ce qu’elle veut raconter et comment elle veut le raconter.

Dans ses propres textes comme dans ceux de Da Silva (qui a écrit 6 titres de l’album), elle parle de tendresse, de pardon, de fragilité, de douceur, de regrets, de maturité. Elle ose des formules superbes que l’on n’avait pas l’habitude d’entendre jusqu’alors chez les « chanteuses à voix ». Ainsi, dans Introverti, elle chante « on manque d’un pays », un foudroyant raccourci à la Jacques Brel. « Une chanson d’un ami », avait-elle écrit sur sa wishing list, et c’est Pars sans rien dire, écrit avec Patrick Fiori.

Elle voulait un duo, puisqu’elle n’en avait jamais enregistré et Grégoire lui fait la surprise d’enregistrer sa voix sur Je ne t’en veux pas avant de répondre à sa proposition. Cet album ne pouvait que susciter ce genre d’aventure. Un voyage tout entier à cœur ouvert, entre première et deuxième personne du singulier, un album poignant, fort, un passage, mieux un véritable retour.

LES ALBUMS DE JULIE ZENATTI SONT DISPONIBLES ICI

Lire la suite
Publicité
Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles tendances

Copyright © 2009 Zikeo.net

Newsletter

Vos informations ne seront jamais cédées à des tiers !