Connectez-vous

pop-rock

Amy Macdonald sort l’album « The Human Demands »

Dans son nouvel album, Amy Macdonald renoue avec une énergie qui correspond bien à sa voix puissante d’alto.

Publié

le

Amy Macdonald sort l'album The Human Demands
Crédit photo : Roger Deckker

En 15 ans de carrière, Amy Macdonald a connu de grands succès internationaux tout en continuant à suivre sa propre voie. Son palmarès compte six millions d’albums vendus, quatre albums classés à la 3e place des meilleures ventes d’albums, dont trois ont même été numéro 1 des meilleures ventes suisses. Des  tournées mondiales de concerts devant 3,3 millions de personnes. Plus de 200 millions de streamings sur Spotify et l’inoubliable single This Is The Life, qui s’est classé à la première place des charts dans 10 pays. Le 30 octobre prochain, Amy Macdonald sortira son cinquième album baptisé « The Human Demands ».

Dans son nouvel album, « The Human Demands », produit par Jim Abbiss (Arctic Monkeys / Kasabian), Amy Macdonald renoue avec ses racines indé-originales couplées à la grandeur de Bruce Springsteen, un style grand format et une énergie qui correspondent bien à sa voix puissante d’alto. Les paroles des chansons de l’album abordent des sujets comme la vieillesse, la gestion de la dépression et l’amour que l’on ressent pour une personne avec laquelle on veut passer le restant de sa vie.

« Nombre des chansons de mon album traitent de la vieillesse, ce qui peut sembler ridicule étant donné que j’ai la trentaine» explique Amy Macdonald. Et la sympathique Ecossaise de préciser: «Mais j’ai signé mon premier contrat de disque à 18 ans, ce qui me paraît être une éternité et je me trouve à une phase de ma vie où mes parents ont recommencé à mener leur propre existence indépendamment de la mienne, des amis dépressifs ont de la peine à vivre et je me rends compte que tout le monde a déjà vécu des hauts et des bas, d’où que l’on vienne. « The Human Demands » représente parfaitement mon propos: c’est ok de se sentir au bout du rouleau et c’est bien d’en parler ».

Le titre Strong Again se veut un message de motivation à ses amis qui ont de la peine à sortir du lit le matin. Cela finira par passer dit-elle. Strident Bridges parle du fait qu’Amy a tendance à prendre des coups parce qu’elle dit toujours tout haut ce qu’elle pense. «Cela m’énerve que des collègues musiciens veillent avant tout à ce que les gens aient une bonne image d’eux». Le single rock optimiste The Hudson s’inspire quant à lui des histoires que le père d’Amy lui a racontées sur sa vie dans les années 1970, quand il était à New York avec sa mère. « New York était dangereux à l’époque et n’était certainement pas un endroit pour les touristes. Cela m’a fait réfléchir à la relation de mes parents» explique-t-elle. Vous traversez la vie avec quelqu’un avec qui vous vous engueulez tout le temps, mais quand vous n’êtes pas avec cette personne, vous n’arrêtez pas de penser à elle ». Et puis il y a encore la seule chanson d’amour d’Amy Macdonald. Fire, le titre d’intro de l’album, est un magnifique hommage à son mari et certainement le titre le plus romantique qu’elle ait jamais chanté.

LES ALBUMS D’AMY MCDONALD SONT DISPONIBLES ICI

Lire la suite
Publicité
Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles tendances

Newsletter

Vos informations ne seront jamais cédées à des tiers !