Connectez-vous

pop-rock

« From Elvis In Nashville » : Le coffret inédit du King

Elvis Presley faisait de 1970 une année inoubliable. Retrouvez 40 morceaux rares et inédit de cette période unique.

Publié

le

« From Elvis In Nashville » : Le coffret inédit du King

Pour faire suite à l’incroyable comeback de 1968 et à l’album de 1969 « From Elvis in Memphis » (sans oublier le hit Suspicious Minds), Elvis Presley se préparait à faire de 1970 une autre année inoubliable.

« From Elvis in Nashville » comprend 40 morceaux issus des sessions au studio « B » RCA en Juin et Septembre 1970 – présentés ici sans les overdubs originaux afin de transporter l’auditeur comme s’il était directement dans le studio avec Elvis Presley – ainsi que des prises rares et inédites, toutes récemment mixées par le célèbre ingénieur de son Matt Ross-Spang (John Prine, Jason Isbell).

Le coffret est disponible ici ! Il comprend :

  • Le compte rendu définitif des sessions d’Elvis en Juin et Septembre 1970 au studio B RCA
  • Le coffret 4CD comprend 40 tracks dont le mix a été retravaillé récemment en retirant les overdubs ainsi que 2 disques de morceaux rares et outtakes inédits.
  • Inclut Funny How Times Slips Away, Bridge Over Troubled Water, I’ve Lost You, etc…

Début juin 1970, quelques semaines avant de filmer les répétitions et concerts à l’Hôtel International de Las Vegas qui allaient constituer le centre du documentaire « That’s the Wat It Is, Elvis » se délocalisa à Nashville pour ses premières sessions studio depuis les American Sound Recordings de 1969. Cette fois ci, Presley était accompagné par un groupe de musiciens de session locaux renommés comme le guitariste Charlie Hodge, le bassiste Norbert Putnam et le pianiste David Briggs, ainsi que son guitariste de scène James Burton.

Les sessions “marathon” qui s’étalèrent sur cinq jours (débutant en début de soirée pour se prolonger jusqu’à l’aube) ont abouti à une large variété de morceaux “country”, allant du bluegrass au honky-tonk en passant par des sons plus policés, et même des touches du son “outlaw” qui allait bientôt dominer les charts country. Les temps forts sont une version habitée du titre de Willie Nelson Funny How Time Slips Away, l’émouvant I’ve lost you, une reprise puissante du Brige Over Troubled Water de Simon & Garfunkel ainsi qu’une nouvelle version de Love Letters que Presley avait déjà enregistrée en 1966. A la suite des concerts de Las Vegas, le King reparu brièvement au studio B à la fin du mois de Septembre. Cependant les sessions ne furent pas aussi fructueuses que celles de juin, la version sauvage de Whole Lotta Shakin’ Goin’On en est l’un des moments forts. 

RCA utilisa le fruit de ces sessions sur différents LP. Certains morceaux figurèrent sur l’album qui accompagnait That’s The Way It is aux cotés des performances live de l’International Hôtel; l’essentiel fut mis de côté pour Elvis Country (I’m 10000 Years Old) qui sortit au début de 1971, le reste fut utilisé for la parution suivante, Love Letters from Elvis, plus tard cette même année.

Aujourd’hui, From Elvis In Nashville, raconte l’histoire complète de ces sessions de 1970. Le coffret 4CD comprend 40 enregistrements originaux sans les overdubs sur 2CD, ainsi que 2 autres disques de prises rares et alternatives, la plupart uniquement disponibles sur des éditions ultra limitées. Ces outtakes ont été récemment retravaillées par Matt Ross-Spang, qui a produit, enreigistré ou mixé des albums de John Prine, Jason Isbell, Margo Price et bien d’autres ainsi que les Way down to the Jungle Room (2017) et Live 1969 (2019) d’Elvis.

LES ALBUMS D’ELVIS PRESLEY SONT DISPONIBLES ICI

Lire la suite
Publicité
Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles tendances

Newsletter

Vos informations ne seront jamais cédées à des tiers !