Connect with us

rap-rnb

Une émeute évitée de justesse au concert de Josman à Lyon

Josman : un artiste à suivre…

Published

on

Mercredi dernier à Lyon, le Ninkasi a prêté sa scène refaite à neuf au jeune rappeur Josman qui l’a littéralement brûlée. Un concert qui a bien failli partir en émeute tant responsables et organisateurs ont sous-estimé l’hystérie juvénile devenue synonyme de l’artiste.

josman-concert-lyon.jpgOn aura jamais vu autant de monde pour une ouverture. Le lyonnais Cleim Haring poursuit sa tournée, cette fois sans live band, et a pu tiré allègrement partie du public venu légion pour Josman. L’ancien Libre Penseur a envoyé une sacrée puissance très appréciée, en un set très cohérent en lui-même et pour l’ensemble, et qui a donné le ton à la soirée. Toujours élégant et bien préparé, Cleim Haring a séduit de sa belle plume second degrés et de son ambiance-un-poil-en-avance.

A l’approche de Josman, la tension était palpable autant pour la salle pleine à craquer qui n’espérait plus bouger, que pour les trentenaires bien tassés qui prenaient un sacré coup de vieux. A peine arrivé à son quart de siècle, Josman parle pour et est écouté par un public tout à fait à son image, de son âge, avec tout ce que cela comporte de caractéristiques propres à cette génération. Notamment, la violence-plaisir, les basses extrêmement lourdes et le style vintage 90’s revu par le marketing qui en a grossi les traits.

Josman a tout compris, peut-être spontanément, des shows à l’américaine. Quand le Dj a balancé son deuxième drop pour chauffer la salle, la tension a craqué. Les tables ont été prises d’assaut, les mouvements de foule ont choqué les plus sensibles, les verres ont volé pour s’éclater par terre, la sécurité ne savait plus où donner de la tête ni de la lampe torche, et ainsi Josman est arrivé : on a frisé l’émeute.

Récemment débarqué du Cher dans la région parisienne, Josman a de la technique, du style et de la fougue, sans conteste, mais il ne reste que trop peu intéressant quand il s’agit de textes, de thèmes, de rimes et de perceptions. Miroir de sa génération conçue par les tendances, Josman sait par contre très bien exciter le désir d’exception de son auditoire, déchainer une foule de ses paroles telles des défouloirs et de ses basses en exécutoire.

Josman a donc joué sans interruption son set, enchaînant les titres avec rapidité sans trop communiquer, avec beaucoup de réserve et avec pression puisqu’il n’avait d’autre choix : transcender un public énervé et complètement entiché de lui. Futur bon professionnel, l’artiste a bien tout donné et a peiné même à retrouver son souffle.

A savoir si Josman est la relève du rap français comme de nombreux papiers le titrent après s’être copié-collé les uns les autres, cela reste impossible à dire au vu du grand « rappy-boom » actuel. C’est un public toujours plus varié et important qui écoute et consomme le rap, et il se développe sans arrêt autant de genres que de publics-tribus, sans que l’on sache qui de la poule ou de l’oeuf a été fait en premier. On peut éventuellement dire que Josman est la relève du rap français pour ceux qui l’écoutent au quotidien.

Aussi jeune et « seul », aussi plébiscité mais indécis quant à son avenir, espérons que Josman ne parte pas en vrille, qu’il ne considère rien comme acquis même si le succès s’amplifie. Puisse Josman garder la porte fermée au diable, et que la frénésie qu’il déclenche ne lui fasse pas tourner la tête, pour développer un rap aussi bien bassé et rythmé, mais surtout plus mature, plus profond et plus fédérateur.

LES ALBUMS DE JOSMAN SONT DISPONIBLES SUR ITUNES ET AMAZON

 

Continue Reading
Advertisement
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Advertisement

Abonnez-vous à notre newsletter

Trending

Copyright © 2017 Zikeo Music powered by Zikeo.net