Connectez-vous

rap-rnb

Suite à son arrestation, le rappeur Kalash porte plainte contre la police

Suite à son interpellation musclée, Kalash porte plainte contre la police pour « usage disproportionné de la force ».

Publié

le

Suite à son arrestation, le rappeur Kalash porte plainte contre la police

Arrêté dans la nuit du samedi 16 au dimanche 17 mars pour avoir emboutit plusieurs véhicules sur les Champs-Élysées, le rappeur martiniquais Kalash a décidé de porter plainte contre les forces de l’ordre pour violences policières et «usage disproportionné de la force». C’est l’avocat du chanteur qui a annoncé la nouvelle dans un communiqué de presse publié sur Twitter.

L’affaire remonte au week-end dernier ! Après une soirée avec le chanteur américain Drake à l’AccorHotels Arena de Paris, Kalash est interpellé au volant de sa Porsche avenue de Wagram. Le rappeur est soupçonné d’avoir percuté plusieurs voiture sur les Champs-Élysées.

Après une série de d’échanges verbales plutôt musclés, Kalash est plaqué contre le capot de sa voiture alors qu’il est en train d’insulter une fonctionnaire de police.

Dans le communiqué publié par Maître Eddy Arneton, l’avocat de l’artiste martiniquais dénonce «un usage disproportionné de la force» par les policiers qui «ont envenimé la situation en faisant subir à son client des violences illégitimes lui causant des préjudices physiques: deux dents et le nez fracturés».

Articles tendances

Newsletter

Vos informations ne seront jamais cédées à des tiers !