Connectez-vous

Artiste

Charlie Winston

Publié

le

Charlie Winston – Charlie pour Chaplin, Winston pour Churchill – est né d'une famille d'artistes. Son frère, Tom Baxter, sa sœur Vashti, chantent divinement et ses parents… Ses parents, eux aussi chanteurs dans les années 60-70, firent grandir leur petite famille dans un de ces endroits extravagants qu'on ne peut imaginer qu'en Angleterre : un hôtel improbable situé à Suffolk en Cornouailles. Émerveillé, le jeune Charlie grandit au milieu des orchestres du week-end, joueurs d'échecs du mercredi, acteurs en tournée, réunions maçonniques, poivrots récurrents ou autres comiques locaux… Cette période le marquera à vie. Elle lui permet aussi, à l'âge de huit ans, d'apprendre la batterie.. Premiers blues jams avec les gamins du quartier puis il forme son premier groupe « Body Clock »… De son propre aveu un très mauvais succédané des Red Hot, Rage ou autres Nirvana.

À 17 ans direction Londres !.. Deux années à la Brunel University, une fac de musique et découverte du piano jazz. Charlie se lève tous les matins à 6h et joue des journées entières, jusqu'à obtenir enfin le son qu'il recherche. Il compose aussi pour la Marie Rambert Ballet School et the London Symphonietta, deux compagnies de danse londoniennes. Il rencontre Ben Edwards, l'incroyable harmoniciste qui l'accompagne encore aujourd'hui. Dans le désordre, Charlie se teint les cheveux, empoigne une basse pour former avec son frère un groupe sous influence Marley/Buckley/Roni Size, s'affirme chanteur et entertainer au sein du « National Youth Reggae Ensemble » et complète sa culture musicale en se familiarisant avec Lee Scratch Perry, Junior Marvin…

Pour ses 21 ans, Monsieur Winston part en voyage en Inde où il apprend les Tablas et étudie la musique indienne. A son retour, il compose pour des courts métrages, pour le théatre (il collabore alors avec le Almeida Theatre, le Theatre Sadler's Wells, le Nothing Hill Gate Theatre), reprend « I'm a man » de Steve Winwood pour une publicité Volkswagen, joue piano, basse, percussions, produit, arrange partout où l'on veut de lui… Pour ensuite rejoindre le groupe de son grand frère Tom Baxter alors en pleine ascension. Il écume alors le moindre club londonien et écrit sans relâche… Charlie Winston… L'artiste est enfin prêt à vivre sa vie à lui.

Peter Gabriel, qu'il rencontre lors d'une session fraternelle au studio Real World, décide de le prendre sous son aile : un contrat en poche et une tournée en première partie européenne de Peter lui-même en 2007 ! Un album « Make Way » est même enregistré dans la foulée. Enregistré, et auto-produit…

Lire la suite
Publicité
Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles tendances

Newsletter

Vos informations ne seront jamais cédées à des tiers !