Connectez-vous

Artiste

Faudel

Publié

le

Faudel 7

Faudel est né en 1978, et a grandi à Mantes-la-Jolie. Dès son plus jeune âge, il passe ses étés en Algérie, ce pays qu'il connaît si peu et que, pourtant il côtoie au quotidien. Faudel raconte : « tout a commencé à l'heure du « m'gille » (la sieste imposée par la canicule du Maghreb), ma grand-mère, originaire d'Oran (ville où le Raï pris naissance) est une « medehet »(chanteuse de Raï traditionnel) ; elle réunissait les plus jeunes de la famille sous la véranda et nous distribuait des instruments tels que bendir, derbouka, tambourin, et entamait des chants classiques. Un soir, lors d'un mariage de famille, j'ai fait pour la première fois un duo avec ma grand-mère, j'avais huit ans et ce fut pour moi le déclic. »

Le Raï devient alors sa musique, sa passion. Dès l'âge de 12 ans, Faudel chante dans le groupe Les étoiles du Raï, animant mariages et fêtes de quartiers. Mohamed Mestar lui fera faire en 1993 ses premiers pas sur une scène professionnelle, en première partie de Jimmy Oihid, avant de devenir son manager. Peu à peu, le répertoire se constitue. Les premières compositions originales apparaissent. Elles sont signées Gérald Toto, Mathieu Chédid, ou encore Patrick Goraguer, tous trois musiciens et éléments de base d'un groupe naissant qui accompagnera Faudel au cours des deux années à venir. Les concerts s'enchaînent, un public de plus en plus large découvre celui qu'on appelle parfois le « Petit Prince du Raï », en première partie de MC Solaar, Cheb Mami, et surtout Khaled avec qui il interprétera le fameux « Didi ».

Les médias font un écho grandissant à ce jeune homme de 17 ans. On le voit aussi bien dans Saga Cité (France 3), Les enfants du Raï (Arte), ou encore La Marche du Siècle (France 3). On en parle dans Libération, l'Humanité, Okapi, Nova Mag, L'Affiche… En avril 1996, il convainc le public de Bourges sur les scènes du Réseau Printemps, avant de se produire avec succès dans de nombreux festivals.

Décembre 1996, Faudel signe son premier contrat phonographique avec Sankara, label world de Mercury. L'album s'enregistre à Paris, début 1997. On y retrouve, bien sûr, ses fidèles compagnons de route : Gérald Toto, Patrick Goraguer et Mathieu Chédid, qui réalisent plusieurs titres. Laurent Guéneau (Fabulous Trobadors, Melaaz, Iam, Khaled,…) ingénieur du son sur l'ensemble de l'album, produisant quant à lui, cinq des onze titres.

Lire la suite
Publicité
Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles tendances

Copyright © 2009 Zikeo.net

Newsletter

Vos informations ne seront jamais cédées à des tiers !