Connectez-vous

Scène française

Têtes Raides L’An demain

L'An Demain, le nouvel album des Têtes Raides

Publié

le

Têtes Raides <i>L’An demain</i> 7

Le 31 Janvier prochain sortira dans les bacs le nouvel album des Têtes Raides baptisé « L'An Demain », l'occasion pour Zikeo.com de vous le faire découvrir !

tetes-raides-l-an-demain.jpg« On est sorti de la chanson/Mais c'est pas grave on y revient » : dans la chanson Météo, Christian Olivier lance ce qu'on pourrait prendre pour un résumé de la trajectoire récente de Têtes Raides. Mais il chante aussi On est toujours jamais à l'heure dans « L'An demain », qui ouvre et donne son titre au nouvel album.

Il a fallu un an d'écriture, de sessions d'enregistrement et de postproduction pour aboutir à cet album fervent et grave, sombre et semé de taches de soleil. Toujours Têtes Raides, avec des ciels rouillés et des rages bitumeuses, mais aussi Têtes Raides renouvelé, avec plus d'espoirs et de fraternités que jamais. « Cet album est plus personnel dans l'écriture, moins frontal politiquement, plus poétique« , note Christian Olivier, auteur et chanteur. Il se dit volontiers « à nouveau sur la recherche d'un autre sens, sur le verbe, sur quelque chose de plus intime« . Et quel plus beau symbole pour ce retour à un ancrage très chanson que la visite d'une légende, Jeanne Moreau.

Jeanne Moreau ! On avait souvent rêvé, espéré, annoncé le retour à la chanson de l'immense légende du Tourbillon. Eh bien c'est avec Têtes Raides qu'elle s'est rouvert la voix, en même temps qu'elle s'était lancée en comédienne sur le chantier du Condamné à mort de Jean Genet avec Étienne Daho. « J'avais beaucoup avancé sur Emma quand il m'est apparu évident que j'entendais Jeanne Moreau dans la chanson, dit Christian Olivier. Il y a quelque chose dans la mélodie et dans le texte qui est absolument elle. Comme nous travaillions aussi sur l'adaptation du Condamné à mort de Genet, j'ai demandé au théâtre de l'Odéon de lui transmettre la chanson. Deux jours plus tard, elle était d'accord.« 

Et la voix des chansons de Marguerite Duras et de Serge Rezvani (alias Cyrius Bassiak) s'est facilement installée dans les mots d'aujourd'hui de Christian Olivier. Pour cet album, il a voulu une écriture « plus compacte », avec le désir d'être entendu plus directement et plus lisiblement. Très naturellement, s'est reconstruit le line-up du groupe, renouvelé comme à chaque album depuis une vingtaine d'années. Un signe : les nouveaux arrivants sont à la rythmique. Le bassiste Antoine Pozzo di Borgo est un touche-à-tout notamment passé par Jim Murple Memorial, et le batteur Éric Delbouys a joué avec divers concerts mais aussi avec des conteurs… « Ils apportent beaucoup de propositions, sont ouverts et s'intègrent bien aux personnages Têtes Raides. Avec Serge Bégout à la guitare, ils ont trouvé une parfaite cohérence rythmique.« 

Cette rythmique toute neuve s'entend un peu partout, dans le plein soleil afro-ska d'Angata, ou dans le son surprenant de Fulgurance, échappée parfaitement Têtes Raides dans un tournoiement rock un peu Arcade Fire. Le trombone Pierre Gauthé a aussi écrit des arrangements de cordes sur « L'An demain », Pas à pas et Marteau piqueur, autre couleur ajoutée à la large palette du groupe, déjà riche du majestueux violoncelle d'Anne-Gaëlle Bisquay. « Nous tenons ici ou là sur un ou deux instruments. Au départ, l'équilibre de Têtes Raides était proche du cirque : un coup ça penche à droite, un coup ça penche à gauche. Cette fois-ci, avons pris le risque de vraiment épurer. » Cela promet aussi des surprises dans la lecture des anciennes chansons pour la tournée, qui débutera une semaine après la sortie de l'album.

Un autre grand nom est présent sur cet onzième album studio de Têtes Raides, mais ce nom est inconnu. « Il y a un poète dans chacun de nos disques. Cette fois-ci, c'est un poète anonyme. » Car le texte de Je voudrais, qui clôt l'album, a été déposé sur le répondeur téléphonique de l'émission Là-bas si j'y suis de Daniel Mermet, et diffusé sur les ondes de France Inter il y a quelques années. « On n'a jamais pu retrouver qui était cet homme qui avait laissé ce message. C'était sans doute un mec de la rue. J'ai seulement écrit les deux vers du refrain et une musique un peu scandée. Et ce texte est dans un univers proche de l'époque Fleurs de yeux de Têtes Raides.« 

L'An demain traverse bien d'autres univers, du bonheur de Marteau-piqueur aux oursins d'Olé. Et, au passage, Christian Olivier a réinventé la recette ancienne de la chanson-portrait, que l'on connait si bien depuis Georges Brassens ou Jacques Brel, avec Gérard, ode à un mécano qui existe vraiment, quelque part en banlieue parisienne. « Si j'amène ma vieille bagnole à mon concessionnaire, il ne saura que me vendre une voiture neuve. Alors je l'apporte à Gérard », lequel « Répare mes p'tits bobos/Sous la peau du capot« .

Mais Têtes Raides reste un groupe de rock, comme avec J'm'en fous, pur rock avec le saxophone furieux de Grégoire Simon, ou So Free, titre punk en anglais avec le baroque et féroce Martyn Jacques des Tiger Lillies. Cela faisait longtemps que le groupe n'avait plus chanté en anglais, « mais il le fallait. On n'aurait pas pu dire la même chose en français« 

Affaire d'instinct. D'ailleurs, Christian avoue très volontiers écrire et composer « sans penser très avant, sans réfléchir… Partir ailleurs, faire le tour, recommencer une nouvelle histoire à chaque fois sans se demander ce qui va se passer demain… » Et les nouvelles histoires s'enchevêtrent à plaisir : pendant l'année d'élaboration de « L'An demain », tout ou partie de Têtes Raides a poursuivi le travail sur plusieurs aventures parallèles. Ainsi du Condamné à mort, adaptation du texte de Jean Genet, qui est selon Christian Olivier une « suite de Têtes Raides, musicalement, et une nouvelle manière de travailler ». Ainsi encore de La Coterie, collectif inventant une chanson pour enfants non-conformiste et particulièrement jubilatoire. L'un et l'autre spectacles devraient encore tourner en 2011, la priorité restant évidemment à l'imposante tournée de Têtes Raides qui s'annonce. Et il n'est pas impossible qu'à l'occasion de ces concerts, on entende encore quelques nouvelles chansons…

A noter que les Têtes Raides seront en concert au Bataclan les 14, 21, 28 mars et le 4 avril 2011, et en tournée dans toute la France dès Février 2011 !

LES ALBUMS DES TETES RAIDES SONT DISPONIBLES SUR ITUNES ET AMAZON

 

Label : Tôt ou Tard
Date de sortie : 31 janvier 2011

Lire la suite
Publicité
Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles tendances

Copyright © 2009 Zikeo.net

Newsletter

Vos informations ne seront jamais cédées à des tiers !