Connectez-vous

pop-rock

The Kooks Junk Of The Heart

Découvrez le nouvel album des Kooks Junk Of The Heart

Publié

le

The Kooks <i>Junk Of The Heart</i> 5

Parfois, il faut tout changer, tout réorganiser, tout reconsidérer afin d’aller dans la bonne direction. Luke Pritchard, des Kooks, sait cela et en fait, ça le ravit. Le troisième album, toujours considéré comme une étape cruciale, de son groupe, est le fruit d’une formidable ambition : les Kooks ont tenu à se réinventer et ils ont merveilleusement réussi leur coup.

« Junk Of The Heart » est synonyme de renaissance pour les Kooks. Ecrites et enregistrées à Londres et Los Angeles au cours des neuf derniers mois, les chansons sont venues d’un coup. Luke les jouait à la guitare tandis que Tony Hoffer (fidèle producteur du groupe, si important que Luke le considère comme son George Martin), programmait des lignes de basse et quelques pistes d’ambiance sur son ordinateur portable. Les chansons ont ensuite été soumises aux autres membres du groupe (parmi lesquels, Pete Denton, le bassiste qui l’a rejoint à la fin de l’enregistrement de « Konk »), qui leur ont donné de la consistance tout en y mettant leur grain de sel. Le résultat est une ribambelle de joyaux pop, très mélodiques et gorgés d’émotion, ciselés sous de nouvelles influences, qui vont de la musique électronique aux Rolling Stones en passant par les quartettes de cordes voluptueux et le hip-hop.

Et donc, l’album démarre par une chanson au rythme impressionnant, qui s’articule autour d’une guitare acoustique et de nappes de synthé, avant d’exploser en un refrain que vous chanterez pendant des jours. En fait, il y en a plusieurs comme celles-là. De nouvelles chansons, telles que Runaway ou Taking Pictures Of You, associent le sens mélodique inné de Luke à du dub et de l’electro, à des guitares sous-marines et des envolées de cordes. Is It Me (« I began to breakdown searching over time/ Bring me a pig’s heart and a glass of wine…« ) chevauche un rythme de batterie croustillant qui emmène vers des guitares inspirées du Velvet Underground, jusqu’à un refrain qui repose également sur des guitares, tandis que How’d You Like That fait tanguer, jusqu’à l’extase, un plan de piano disco-funk au rythme d’une rengaine. Comme si ça ne suffisait pas, Killing Me réunit un riff de guitare particulièrement malin à un gros plan de clavier des années 80. Le moins qu’on puisse dire, c’est que « Junk Of The Heart » constitue un remarquable revirement pour un groupe réputé, jusqu’alors, pour son admiration sans bornes des sonorités et des styles anciens.

Trois années après « Konk », « Junk Of The Heart » est l’œuvre d’un tout nouveau groupe. Au cours des neufs derniers mois, les Kooks se sont réinventés et ils semblent plus forts et plus heureux que jamais. Leur mission était d’évoluer, de ne jamais se répéter, et leur nouvel album prouve qu’ils ont réussi. Pour télécharger les albums de The Kooks, rendez-vous sur iTunes et Amazon !

The Kooks <i>Junk Of The Heart</i> 6
The Kooks <i>Junk Of The Heart</i> 7
The Kooks <i>Junk Of The Heart</i> 8
The Kooks <i>Junk Of The Heart</i> 9

Lire la suite
Publicité
Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles tendances

Copyright © 2009 Zikeo.net

Newsletter

Vos informations ne seront jamais cédées à des tiers !