Connectez-vous

rap-rnb

Alpha Blondy Best Of

Les meilleurs titres d'Alpha Blondy enfin réunis

Publié

le

Alpha Blondy <i>Best Of</i> 7

Le reggae est né en Jamaïque mais depuis la mort de Bob Marley, c’est en Afrique qu’il a trouvé son nouveau prophète. Alpha Blondy est un des rares artistes à pouvoir se prévaloir d’une aura planétaire dans ce genre musical, et il l’a prouvé depuis son premier hit international, Brigadier Sabari (Opération Coup De Poing), encore aujourd’hui un des points forts de ses concerts près de trente ans après sa sortie !

Si Alpha Blondy est toujours aussi puissant, c’est parce qu’il a su se renouveler, aller à la rencontre des meilleurs musiciens. Comme sur son album Jérusalem, enregistré aux studios Tuff Gong à Kingston en compagnie des Wailers, le gang de Marley qui compte dans ses rangs le fantastique bassiste Aston « Family Man » Barrett. Les textes d’Alpha sont souvent humanistes, comme le superbe Afriki, mais n’hésitent jamais à dénoncer les injustices : Multipartisme (Médiocratie) pointe du doigt les insuffisances du système, et Boulevard De La Mort (écrit vingt ans avant le film éponyme de Quentin Tarantino !) raconte les accidents de la route sur le boulevard Giscard D’Estaing, l’immense artère qui traverse Abidjan en Côte d’Ivoire et relie la ville à l’aéroport Félix Houphouët-Boigny. Avec Peace In Liberia, il se fait l’ambassadeur de la non violence pour un pays déchiré par la barbarie.

Alpha Blondy, c’est également des hits aussi simples qu’efficaces. Des chansons d’amour comme Sweet Fanta Diallo, des groove tranquilles comme Cocody Rock ou la reprise reggae du hit cajun Travailler C’Est Trop Dur. Un exercice de style dans lequel le rasta ivoirien excelle, c’est celui de la reprise et de l’adaptation. Ainsi celle du classique de Bob I Shot The Sherif, devenu J’ai Tué le Commissaire. Alpha l’avait traduit à la fin des années 70, au Max’s Kansas City de New York, juste pour le fun. Trente ans plus tard, il a finalisé cette superbe cover. Mission accomplie, l’esprit de Marley est bien vivant. Plus insolite mais tout aussi réussi, sa version du titre planant de Pink Floyd Wish You Were Here, devenu par la grâce de Blondy un fascinant reggae orné de cornemuses et de basses profondes.

Les titres Masada et Rasta Poué sont deux des temps forts du répertoire d’Alpha. Lui qui a joué avec les meilleurs garde toujours un oeil sur les nouvelles têtes du reggae digital. Normal donc qu’il ait enregistré avec Beenie Man un duo puissant, Hope.

En 22 titres, ce double Best Of sans fautes fait le tour d’une carrière riche, pleine de bruit et de fureur autant que de paix et de spiritualité. Et histoire d’offrir un bonus exclusif, une chanson inédite a été incluse, Young Guns, un duo avec les Britanniques de UB40. La voix anglaise d’Ali se mêle avec élégance à la voix française d’Alpha dans ce récit sur un cessez-le-feu demandé aux Bad Boys « s’ils veulent vivre vieux ». !

Il y a les grands artistes de reggae. Et puis il y a les pères fondateurs, ceux qui livrent des classiques et gravent leur trace dans l’histoire. ! Alpha Blondy fait définitivement partie de la seconde catégorie.

 LES ALBUMS D’ALPHA BLONDY SONT DISPONIBLES SUR ITUNES ET AMAZON

Lire la suite
Publicité
Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles tendances

Copyright © 2009 Zikeo.net

Newsletter

Vos informations ne seront jamais cédées à des tiers !