Connectez-vous

rap-rnb

Kaaris Double Fuck

Kaaris s'offre un Doube Fuck

Publié

le

Kaaris <i>Double Fuck</i> 6

Six mois à peine après la sortie de l’album « Le bruit de mon âme », Kaaris est de retour avec un nouvel opus baptisé « Double Fuck », à télécharger sur iTunes.

« Double Fuck » a été produit par Therapy et enregistré à Paris. Avec seize titres au compteur, ce disque au titre explicitement explicite n’animera aucun camping ni mariage. Il a en revanche de quoi réveiller bien des âmes et des corps. Enchaînement coup de poing, coup de tête et de genou, Kaaris donne dans le MMA verbal et musical et assomme les ultimes résistances.

Le titre Sinaloa est une introduction terrifiante, sombre, définitive. Qui annonce parfaitement ce qui va suivre. Nouveau clin d’œil à El Chapo aka Joaquin Guzman, truand d’envergure mexicain d’un cartel résolument agressif. Ambiance. Sur Terrain, premier single uppercut, Kaaris réinvente l’art de l’asphyxie, alors que Démarrage hold up ne rassurera ni Zemmour ni Marine. Virée noire, trip nocturne et hardcore, où « MC Hammer » et « gentleman farmer » riment avec délice. Petit Vélo n’est pas un hymne au tour de France mais plutôt à la virilité assumée : « C’est une expression ivoirienne, c’est quand tu as rendez-vous avec une meuf et qu’elle te fait un plan. Comme si elle t’avait mis sur un petit vélo. Parce que quand tu es sur un petit vélo, tu as du mal à avancer et reculer, si tu vois ce que je veux dire (rires). On ne peut pas vraiment parler d’une chanson d’amour, non (rires). Je parle des meufs… Ca compte les meufs, on est des lascars, on aime les femmes… ».

Briller, la chanson qui suit, revient à quelque chose d’encore plus frontal et fait mal: « Quand tu es artiste, tu as envie de briller. Ceux qui préfèrent rester dans l’ombre et faire leurs trucs loin du monde, ce sont des conneries ! ». Le titre est dépouillé, insistant, imparable et une certaine Marion MLP y occupe une place de choix. C’est la Base poursuit sur la même lancée hardcore alors que Talsadoum et sa nappe d’entrée glaçante et mélancolique, est un freetsyle entendu sur Skyrock, et qui avait fait parler, que Kaaris a entièrement réenregistré, sans back, live ! C’est aussi une référence au personnage reptilien dans Conan le Barbare. L’un des seuls personnages noirs dans l’histoire des comics… Qui avait fortement impressionné Kaaris plus jeune.

Plus politique, les premières phrases de Tieks (quartier) auront de quoi agacer Monsieur Cazeneuve et ses troupes. Provocation jubilatoire, atmosphère glauque, Kaaris chante, toujours au front. H, quant à lui porte vraiment bien son nom et il ne sera pas utile d’en dire plus. Les basses tapent et les sons se veulent lourds, menaçants, ténébreux. Audemard m’a Tué adopte la même couleur. Jeu de mot avec Audemard (Audemars Piguet, la marque de montre) et Omar. Rires sombres, quand le luxe devient une obsession et quand Kaaris balance des phrases à la misanthropie rafraîchissante.

Le disque se clôt sur Double Fuck, sorte de dernière gifle aux oreilles, une ultime rafale à l’image de cet album percutant et rageur ! Pour télécharger les albums de Kaaris, rendez-vous dans notre rubrique MP3 ou cliquez ici !

Label : Def Jam
Date de sortie : 16 octobre 2015

Articles tendances

Copyright © 2009 Zikeo.net

Newsletter

Vos informations ne seront jamais cédées à des tiers !