Connectez-vous

Artiste

Justin Bieber

Publié

le

Une âme mature est la dernière chose que l'on s'attendrait à trouver chez Justin Bieber. Mais il suffit d'une écoute pour se rendre compte que ce phénomène de quinze ans, chanteur de soul, est à des années lumières des chanteurs de pop préfabriquée de son âge.

Après avoir posté des dizaines de vidéos faites à la maison sur YouTube en 2007, où Bieber, qui a plusieurs cordes à son arc, met de façon irréprochable sa griffe sur des chansons empruntées aux artistes Usher, Ne-Yo, ou encore Stevie Wonder, Justin a accumulé plus de 10 000 visiteurs grâce au simple bouche à oreille. « J'ai commencé à chanter il y a environ trois ans, » raconte ce Canadien, fils unique, qui a grandi à Stratford, Ontario. « Je me suis inscrit à un concours de chant de ma région, Stratford Idol. Les autres concurrents prenaient des cours de chant et avaient des coaches vocaux. Moi, je ne le prenais pas trop au sérieux à l'époque : je chantais seulement à la maison. Je n'avais que 12 ans, mais j'ai fini deuxième. » Afin de partager sa victoire avec ses proches, Justin a commencé à mettre en ligne des images de ses performances. « J'ai mis les vidéos de la compétition sur YouTube pour que mes amis et ma famille puissent les regarder, » explique-t-il. « Mais d'autres personnes les ont aimées et ont commencé à les partager. C'est comme ça que mon manager m'a remarqué. Il m'a vu sur YouTube, il a contacté ma famille et, aujourd'hui, j'ai signé dans une maison de disques !« 

Sept mois après que Justin a commencé à poster ses vidéos sur le net, Scooter Braun, l'ancien responsable marketing de So So Def, a emmené le jeune chanteur, alors âgé de treize ans, à Atlanta, afin qu'il y rencontre ses puissants collègues. Comme si le talent naturel de chanteur de Justin ne suffisait pas à impressionner ce cénacle, Braun savait que Bieber était également un musicien autodidacte qui jouait de la batterie, de la guitare, du piano et de la trompette. « Dès qu'on est arrivés à Atlanta, Scooter nous a emmenés au studio, et Usher était là, sur le parking », se souvient Bieber. « C'était la toute première fois que je sortais du Canada, alors je suis allé le voir, du genre : 'Hé, Usher, j'adore tes chansons, tu veux que je t'en chantes une?' Et lui, il a répondu : 'Non, petit, rentre : il fait froid dehors.' »

Il a suffi qu'Usher passe un peu de temps sur Internet pour qu'il se rende compte qu'il était en présence d'une future grande star. « Une semaine plus tard, Usher m'a ramené à Atlanta« , raconte Bieber. « J'ai chanté pour lui et ses proches. Il voulait à tout prix me signer sur-le-champ, mais je devais encore rencontrer Justin Timberlake, qui voulait également me signer. En fin de compte, la proposition d'User était bien meilleure. L.A. Reid le soutenait et Scooter avait de très bonnes relations à Atlanta. Depuis, je taquine Usher en lui rappelant comme il m'a jeté la première fois qu'on s'est rencontrés.« 

En octobre 2008, Justin BIeber a officiellement signé chez Island Records. Son première album, « My World », est l'introspection d'un esprit universel en herbe. Avec le travail des producteurs à succès The Dream et Tricky Stuart, qui ont produit « Umbrella » pour Rihanna et le dernier tube de Beyonce, « Single Ladies (Put A Ring On It)« , Justin a tout pour rapidement dominer le monde de la pop. Son premier single, One Time, produit par Tricky, parle de l'un des sujets favoris de Justin, le premier amour. Usher se joint à Justin sur « First Dance » : ils se partagent les couplets d'une chanson que Bieber décrit comme « lente et groovy, une chanson sur laquelle les gens peuvent danser ». Avec « Down to Earth », produite par Midi-Mafia, Justin gagne en profondeur et parle du fait de grandir. Avec « Bigger », on voit un peu plus encore la maturité du chanteur adolescent, alors qu'il incite son public à se battre pour atteindre ses buts. « J'espère influencer les autres de façon positive », affirme Justin. « Mon message, c'est qu'on peut tout faire si on y met du sien. J'ai grandi sous le seuil de pauvreté ; je n'en avais pas autant que les autres. Je crois que cela m'a rendu plus fort ; cela a forgé mon caractère. Maintenant, j'ai une très bonne moyenne en classe et je veux aller à l'université, devenir une personne meilleure.« 

Dans les années à venir, Justin Bieber, ce talent naturel brut, quasiment inexploité, a tout pour devenir une force avec laquelle il faudra compter dans la musique. « Je crois que les personnes plus âgées peuvent apprécier ma musique car je mets mon coeur à nu quand je chante, sans être cul-cul, » précise-t-il. « Je pense pouvoir évoluer en tant qu'artiste et que mes fans évolueront avec moi. » Et imaginez, sa carrière ne fait que commencer !

Lire la suite
Publicité
Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles tendances

Newsletter

Vos informations ne seront jamais cédées à des tiers !