Connectez-vous

Artiste

Magic System

Publié

le

Magic System 7

Originaires d'Abidjan, la ville principale de la Côte d'Ivoire, ils étaient sept membres au départ avec les membres actuels : Asalfo, Goudé, Tino et Manadja et trois autres dont Camso (ils se connaissent depuis leur enfance). Ils puisent leur inspiration dans le mouvement Zouglou, mouvement culturel ivoirien regroupant musique et danse et qui permet aux jeunes ivoiriens de décrire les problèmes et les maux de la société dans laquelle ils vivent. Très vite le groupe se divise car il compte trop de membres et surtout deux leads vocaux (Camso et Alsalfo). Camso décide, avec deux autres magiciens, de créer le groupe « Les marabouts » qui ne rencontrera, jusqu'à aujourd'hui, que des succès en Afrique de l'Ouest et au sein de la communauté africaine d'Europe.

Ensemble, dès 1996, les quatre magiciens se produisent lors de fêtes et événements locaux. Un an plus tard, en 1997, sort leur premier album, Papitou, avec le single Momo qui sera un échec commercial. Malgré cela, ils ne se démotivent pas et enregistrent un deuxième album. 1er Gaou sort deux ans plus tard, en 1999 en Côte d'Ivoire et le succès inattendu les conduit à le faire distribuer en France. Le début ne fut pas facile en France. Aucune maison de disque ne voulant des sons de ce futur tube, la fabrication de l'album sera en entièrement financée par Ephrem Youkpo – journaliste/animateur radio et télé – (et depuis patron du label x-pol music) qui y croyait dur comme fer. L'album lui étant présenté par Tony Adams. Par défaut de distributeur après avoir fait le tour des majors et autres grandes maisons de disque, Ephrem Youkpo (initiateur de LA NUIT DU ZOUGLOU en 1998 en France), cédèra la distribution de l'album 1er Gaou à la structure Sonima dès sa sortie en décembre 1999. Le groupe est invité à faire la première partie de Bisso Na Bisso, un collectif de rappeurs congolais emmenés par Passi. Et l'on sait le succès fulgurant qu'a connu cet album. En 2001, le troisième album, Poisson d'avril sort avec un succès mitigé. L'année suivante, Bob Sinclar remixe le titre 1er Gaou, relançant ainsi le titre et par la même occasion faisant connaître le groupe au public français. Magic System profite de la vague et sort l'album Un gaou à Paris, Cessa kié la vérité 2, Petit Pompier…

Lire la suite
Publicité
Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles tendances

Copyright © 2009 Zikeo.net

Newsletter

Vos informations ne seront jamais cédées à des tiers !