Connectez-vous

Scène française

Le Rock’n Poche Festival s’offre une 30ème édition de folie

10.000 festivaliers et une dizaine d’artistes ont mis le feu au Rock’n Poche Festival.

Publié

le

Rock'n Poche Festival 2022
Crédit Photo : Daniel Kall

Après le Montreux Jazz, Guitare en Scène et le Paléo, le mois de juillet s’est donc achevé au Rock’n Poche Festival.

Après 2 années de vache maigre pour cause de pandémie, le festival de Haute-Savoie était bel et bien de retour, et de dieu que c’était bon ! C’est dans un cadre unique, au beau milieu de la montagne et entouré de sapins, que s’est déroulé cette trentième édition dans une ambiance de feu ! Et ce n’est pas exagérer de dire que ce festival est notre coup de coeur, tant par sa programmation musicale, que par son public chaleureux et bon enfant qui est très certainement le plus chaud bouillant de la région !

Du début à la fin de chaque concert, ce sont des spectateurs déterminés à mettre une ambiance de dingue qui font face à des artistes heureux d’être là, et ça se voit ! De l’avant à l’arrière les gens dansent, chantent, et se déhanchent dans un cadre enchanteur, qui au fur et à mesure que le temps passe, se transforme en une gigantesque kermesse perdue au milieu d’une nature tapissée d’étoiles. Un ciel somptueux sous lequel on a pu assister aux concerts des Têtes Raides et du groupe Skip The Use le vendredi 29 juillet. Comme à son habitude, Matt Bastard et ses acolytes ont tout fait péter avec un set à réveiller les morts !

Après cette première soirée inoubliable, c’est le sourire aux lèvres que nous revenons au Rock’n Poche Festival, et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’on est heureux d’être là ! Comme la veille, nous croisons des festivaliers qui se mélangent les uns avec les autres autour d’un verre, et qui échangent sans même se connaître ! On sent dans cette foule une fraternité commune que l’on pourrait comparer à la franche camaraderie du Hellfest, à la différence que les spectateurs du festival Haut-Savoyard sont en grande majorité des locaux. Et ils sont en très grande forme ! Beaucoup sont même venus déguisés.

Le public du Rock’n Poche s’offre un second round dantesque

En ce samedi, c’était au tour de David Walters d’ouvrir les festivités sur la grande scène avec sa musique afro caribéenne, avant de laisser sa place à la fougue de La Rue Kétanou, qui dès les premières notes, a su transmettre son énergie sauvage et animale à une foule qui passe la cinquième en montrant sa fougue et son chahut en retour !

22h45, c’est Dub Inc, le groupe le plus emblématique du reggae français, qui fait son entrée devant un public chauffé à blanc, qui dès les premiers riffs de guitares enclenche la sixième, bien décidé à profiter à fond du set dont on va l’abreuver. Et comme la veille, il est inépuisable…

Avec plus de 10.000 personnes sur 2 jours, le Rock’n Poche est LE festival à faire ! Avec une programmation toujours très riche et éclectique, navigant entre scène régionale et nationale, c’est avant tout une ambiance hors du commun et conviviale que vous trouverez là-bas. Le tout agrémenté de paysages magnifiques ! Alors si vous en avez l’occasion, allez y faire un tour, vous ne le regretterez pas !

Lire la suite
Publicité
Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles tendances

Copyright © 2009 Zikeo.net

Newsletter

Vos informations ne seront jamais cédées à des tiers !