Connectez-vous

pop-rock

Paleo c'est fini

Paleo tire son bilan

Publié

le

En à peine six jours de festival, le Paléo aura accueilli pas moins de 230 000 spectateurs. Cet évènement aura été le théâtre de toutes les courants musicaux, de tous les concerts avec les plus grandes têtes d'affiche et les révélations de demain.

th-paleo.jpgMardi, le Paléo à ouvert ses portes par le concert de Gossip tout de soul et de rock vêtu. Mais surtout, cette 34ième édition a été marquée par l'énorme triomphe de la première visite de Francis Cabrel sur les terres de Paléo. Le chanteur a succédé à la déesse folk Tracy Chapman sur la grande scène.

De la classe de Franz Ferdinand à la grâce de Sophie Hunger, cette édition de Paleo a connu son lot de sensations fortes et d'émotions. Dans un Chapiteau archi bondé et qui n'a pas désempli de la semaine, les mexicains de Rodrigo Y Gabriela ont insufflés une ambiance délirante provoquant l'a standing ovation d'un public conquis.

Charlie Winston et Amy Macdonald confirment leur status de valeurs sûres de la musique. Amy Mcdonald a su faire chavirer une Grande Scène acquise rapidement à la cause de ses ballades imparables tandis que Charlie Winston a empoigné avec une énergie folle un concert haut en couleurs, riche en hymnes pop-rock. Le projet de The Young Gods play «Woodstock» a été un étonnant projet musico-cinématographique mêlant l'intelligence artistique du groupe aux légendaires images du festival américain. Cette expérimentation a transporté le public dans des confins mystiques entre les années 1969 et de 2009. Pendant ce temps au Club Tent, la chanteuse Grace a offert un concert tout en sensibilité.

Zone Libre vs Casey & B. James ont offert à leurs public une performance corrosive et lancinante, où guitares rock convolent en justes noces sur un rap engagé. Le trio Hollandais électro-punk Daily Bread a prouvé qu'il avait une énergie débordante qui a marqué de son sceau un Club Tent aux anges. Les franco-américains Naive New Beaters quant à eux ont confirmé leur réputation de vrais performers scéniques dynamiques et attachants. De dynamisme il en fut question, lorsque sur la plaine de l'Asse se transformat en un gigantesque dancefloor, avec les 2manydjs et leurs mashups extrêmement bien affûtés alors que le Club Tent était retourné par l'électro-jazz de Caravan Palace.

Lire la suite
Publicité
Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles tendances