Connectez-vous

pop-rock

Averses de musiques et déluge de stars à Paléo

Déluge de stars et succès incontestable pour Paléo

Publié

le

Averses de musiques et déluge de stars à Paléo 6

Au mépris des caprices de la météo, 230’000 spectateurs ont foulé une plaine de l’Asse enchanteresse pour six soirées placées sous le signe des découvertes artistiques, culturelles et architecturales.

Malgré un montage dans des conditions extrêmes marquées par les caprices d’une météo imprévisible, le courage et la ténacité des collaborateurs auront permis au miracle du Festival d’avoir lieu dans les temps et de se dérouler dans de bonnes conditions.

Marquée par les prestations mémorables de Stromae et d’Elton John, qui se sont avérées à la hauteur des attentes d’un public venu en masse les acclamer devant la Grande Scène, cette 39ème édition s’achève dans une ambiance allègre et lumineuse. La générosité de Maxime Le Forestier tout comme l’authenticité brute de Seasick Steve ont su toucher les festivaliers. De même, James Blunt et Julien Doré ont ému une assemblée conquise d’avance. Dans le registre des révélations, la sensualité brûlante de Jungle a fait groover la plaine tandis que Young Fathers a subjugué l’auditoire du Détour. La scène des Arches semble, avec l’installation du gradin, avoir trouvé sa configuration idéale. Elle s’est notamment faite l’écrin de l’électro industriel de Gesaffelstein et de l’univers explosif et métissé de M.I.A. Du côté des Suisses, c’est l’électro colorée de Oy et le set enflammé de Mimetic qui ont remporté tous les suffrages. Sans oublier, bien sûr, l’éclatante prestation de Bastian Baker, invité de dernière minute, qui a confirmé l’étendue de son talent.

Au Village du Monde dans un décor de cordes absolument féérique, la Chiva Gantiva a offert un véritable feu d’artifice. La féminité de La Yegros et l’univers expérimental de Meridian Brothers n’ont, quant à eux, pas manqué de séduire. L’année prochaine, c’est l’Extrême-Orient qui sera à l’honneur. Pari tenu pour la Ruche qui nous a fait voyager avec ses spectacles oniriques et décalés. Tandis que la Grande Roue de l’espace HES-SO s’est révélée l’attraction phare de la semaine, dévoilant aux petits et grands une vue imprenable et inédite sur un Paléo tout aussi beau vu d’en haut.

Lire la suite
Publicité
Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles tendances

Newsletter

Vos informations ne seront jamais cédées à des tiers !