Connectez-vous

pop-rock

Queen : The Show Must Go On à Paris

L'esprit de Freddie Mercury au Zénith de Paris

Publié

le

Queen : The Show Must Go On à Paris 5

Queen et Adam Lambert au Zénith de Paris, « The Show Must Go On ». L’esprit de Freddie Mercury sera présent ce lundi 26 Janvier dans la capitale.

Roger Taylor et Brian May, respectivement batteur et guitariste historiques du groupe Queen seront accompagnés lundi soir par Adam Lambert au Zénith de Paris pour une soirée royale.

ll paraît que Queen, sans Freddie Mercury, ça n’est pas vraiment Queen. Sa présence physique, sera, certes absente lundi soir de la grande salle parisienne, mais Freddie Mercury sera évidemment présent par la pensée, lors de la performance de ses acolytes. Freddie, sa voix, son charisme, sa présence sur scène étaient évidemment une partie immense de l’âme et l’esprit du groupe. Mais avec un peu moins de 20 ans de carrière de son vivant et presque autant d’albums, Queen ne se limitait pas à Sa Majesté Freddie. Le groupe était la somme de 4 unités, plus ou moins mises en avant.

Après plusieurs décennies dans la lumière, John Deacon, le discret bassiste n’a pas souhaité continuer l’aventure sur scène, il a choisi de rester dans l’ombre depuis la fin des années 90. Mais Roger Taylor et Brian May, eux, ont décidé de perpétuer l’esprit du groupe, ainsi que celui de leur ami, mort du SIDA, il y a 24 ans cette année. La plupart des morceaux étaient signés à 4 mains pour les derniers albums du groupe.

Roger Taylor batteur et chanteur, a été placé en 2005, 8e du classement des plus grands batteurs de l’Histoire ( sondage réalisé par Planet Rock Radio). Lui qui véhiculait parfois ses prises de position à travers ses Tshirts lors des tournées mondiales (« Choose Life » ou le fameux « WorldWide Nuclear Ban NOW »), était avec ses albums solo et les autre projets dans lesquels il était investi, bien plus engagé qu’avec Queen, groupe qui revendiquait une certaine neutralité dans les textes. Il est également à l’origine de morceaux d’anthologie de Queen : Radio Gaga, Kind Of Magic, The Invisible Man

Brian May, guitariste légendaire (qui, en Septembre 2011, apparaissait à la 26e position du classement des cent meilleurs guitaristes de tous les temps d’après le magazine musical Rolling Stone) est désormais Docteur en astrophysique. L’homme qui aura, avec l’aide de son père, fabriqué de ses mains sa guitare légendaire, la Red Special, aura également réalisé quelques projets solos, mais aussi écrit certains des morceaux cultes du groupe : We will Rock you, Who wants to live forever, I want it all

Ces deux monstres du Rock anglais, n’ont aujourd’hui plus rien à prouver, mais ont choisi de perpétuer l’esprit et l’âme du groupe Queen, ainsi que celui de Freddie Mercury, à l’occasion de cette nouvelle tournée mondiale, accompagnés d’un représentant de la jeune génération.

Proche physiquement de George Michael dans ses jeunes années, Adam Lambert, chanteur et acteur de 32 ans, ouvertement gay, a été mis en lumière en 2006 par l’émission « American Idol » et rend hommage à sa façon à celui qu’il n’aura jamais rencontré, mais dont il aura sans doute cerné l’esprit.

10 ans après le passage de Roger Taylor et Brian May dans cette même salle accompagnés à l’époque de Paul Rodgers, la soirée du 26 janvier 2015 promet à nouveau d’être riche en émotions.

Ce soir de 2005, lors de leur précédent passage à Paris, la mère de Freddie Mercury était présente dans la salle, et Brian May lui avait dédié un Love Of My Life qui avait submergé la foule. De même, lors du morceau These are the Days of Our Lives, écrit et chanté par Roger Taylor, alors que des images d’un des voyages du groupe au Japon, dans les années 70, avaient été projetées sur un écran géant derrière le batteur à la voix rocailleuse, les larmes étaient également montées dans l’assemblée.

Brian May, Roger Taylor, les colocs d’âmes de Freddie Mercury, ses « SoulMates », continuent à le faire vivre à travers leur musique, leurs morceaux, universels et intemporels. « SoulMates never die », dirait Brian Molko de Placebo, et il aurait raison.

De la même manière que « L’Esprit Charlie Hebdo » n’est pas mort dans les attentats du 7 janvier dernier, l’esprit de Queen n’est pas mort le 24 Novembre 1991 avec le décès de Freddie Mercury, bien au contraire. Avec Queen et Adam Lambert, la postérité sera vivante et présente lundi prochain au Zénith de Paris. Comme diraient les anglais : « God Save The Queen ».

Lire la suite
Publicité
Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles tendances

Copyright © 2009 Zikeo.net

Newsletter

Vos informations ne seront jamais cédées à des tiers !