Connectez-vous

pop-rock

Exsonvaldes Near the Edge of something beautifull

Exsonvaldes Near the Egde of something beautifull

Publié

le

Exsonvaldes <i>Near the Edge of something beautifull</i> 5

« Near the Edge of something beautifull », un titre qui résume parfaitement le travail d'Exsonvaldes sur ce second album. Les fans de pop lassive vont se régaler…

th-exsonvaldes.jpgAutant l'avouer, on avait un peu oublié Exsonvaldes… A l'heure où les groupes naissent aussi vite qu'ils jouent, le parcours progressif des jeunes parisiens fait preuve de sagesse. 10 ans ! 10 ans qu'ils bâtissent leur pop atmosphérique avec rigeur et patience. Le premier album paru en 2004 (« Time we speny together ») avait approché le succès avec une belle tournée dont les premières parties de Girls in Hawaii avec qui Exsonvaldes partage l'amour des mélodies planantes. Alors, est il temps en 2009 de replonger dans l'univers vaporeux de « Near the Edge of something beautifull » ? Pourquoi pas !

Ce qui frappe tout d'abord dans ce nouvel opus, c'est son aspect old pop, son ambiance nostalgie d'adolescents… Tous ceux qui s'y sont frottés sont passés à autre chose, influencés par les élans pop venus du Canada ou du Nord, par l'électro rock… Et bien voilà, c'est peut-être ça la surprise et l'intérêt de cet album : sa capacité à nous projeter à la figure les émotions et réflexions qu'on a déjà connu à l'écoute des premiers Radiohead. La nostalgie est planquée derrière chaque refrain, poussée par la mélancolie du chant et le profondeur des arrangements… Rythmiques non chalantes, nappes synthétiques, guitares progressives, chant écorché, agrémenté de quelques touches électro, « Near the Edge of something beautifull » avance dans ses territoires oniriques et inaccessibles, au fil d'une pop sous tension. La production d'Alex Firla (Phoenix, Arthur H) met en lumière une écriture minutieuce et la fragilité des compositions.

Malgré de grandes réussites (Lali, Everything I see), Exsonvaldes semble avoir encore du mal à assumer son potentiel et à sortir de ses aquarelles musicales. « Near the Edge of something beautifull » atteste certes d'une belle progression du groupe, mais, surtout permet d'exiger beaucoup plus pour la suite…
Label: Volvox

Lire la suite
Publicité
Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles tendances

Copyright © 2009 Zikeo.net

Newsletter

Vos informations ne seront jamais cédées à des tiers !