Connectez-vous

rap-rnb

DJ Marrrtin Return of dirty dezer

Return of dirty dezer

Publié

le

Encore un projet malin d'un DJ touche-à-tout…

th-dj-marrrtin-return-of-dirty-dezerOn ne compte décidément plus ce genre de disque, projet protéiforme d'un disc-jockey s'essayant à un gigantesque patchwork, dans une gradation entre hip-hop et electro, mélangeant à loisir influences et tentatives. Et pour de nombreux trucs insipides ou sans interêt dont nous abreuvent les maisons de disques, on se retrouve parfois avec des bonnes surprises entre les mains. La preuve avec cet album sans prétention, qui parvient à titiller nos oreilles dans une dimension des plus agréables. Pour le plus grand malheur des logiciels de traitement de texte, le bonhomme du jour s'est baptisé DJ Marrrtin (avec trois « r », soit moins que le navet des Robins des Bois). Et il a décidé de vous livrer son travail, riche et léché, à travers 14 pistes hyper bien foutues.

Le concept n'est pas spécialement novateur, un « trait d'union entre tous ses univers » dixit le dossier de presse, mais il faut avouer que cela fait envie. On gravite ainsi avec agilité de la soul au trip-hop, en passant par la Lorraine (avec mes gros sabots). Mais avec un soupçon de je-ne-sais-quoi qui rend ce jeu de pistes très classe. Peut-être est-ce dû au choix des nappes musicales, mais la réponse se trouve surtout dans les effets sonores. Grâce à ses talents, mais aussi à ceux de DJ Netik ou DJ Atom (Coup 2 Cross), on scratche ainsi sans coup férir d'un style à l'autre. Ce qui donne des pistes parfois ravissantes, comme ce Song for Elia ou (A kind of) Rainbow. Et que les amateurs de hip-hop se rassurent, on en retrouve avec Don't stop, l'instru amusante Westcoast Flav ou l'étonnante conclusion Constates (avec Dgiz). Certains passages sont admirablement produits, comme Director's cut.

Pour conclure, je vous conseille vivement les voix irrésistibles de Belle Humble et Loone qui couvent et enveloppent merveilleusement bien les 6 minutes 30 que dure Over et under(ground). Avec un peu de soutien de votre part, et le Facebook-à-oreille, ce morceau pourrait devenir très facilement la chanson romantique de ce noël 2007, et on peut déjà imaginer le nombre potentiel d'enfants conçus au coin du feu, et au son de cette douce melopée. Soyez sages…
Wikkid

Lire la suite
Publicité
Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles tendances

NEWSLETTER

Vos informations ne seront jamais cédées à des tiers !