Connectez-vous

électro

Découvrez le programme complet du Festival Electron 2019

Découvrez le programme complet des onze jours de l’édition 2019 du festival Electron de Genève.

Publié

le

Découvrez le programme complet du Festival Electron

Prônant un retour aux postulats de départ qui ont fait la renommée du festival, lequel élargit à nouveau son spectre stylistique et s’érige en marge des têtes d’affiche récurrentes, la programmation témoigne du profond désir d’Electron de réendosser son rôle de manifestation avant-gardiste, à la pointe de la créativité et à l’écart de la mouvance mainstream.

Ainsi, le premier vendredi labellisé «First Time, First Class» ralliera sous son étendard des artistes qui, qu’ils soient confirmés ou, le plus souvent, découvertes, n’ont encore jamais joué à Genève. On mettra en exergue la Palestinienne Sama’, pionnière Techno en son pays et véritable coup de cœur du festival; le live exceptionnel des Français d’UVB76, révélation des Transmusicales 2016, qui allient Dark Techno et arts numériques; l’artiste sonore espagnole JASSS, l’une des personnalités électroniques émergeantes parmi les plus fascinantes; le résident du Tresor CEM, co-fondateur des soirées Herrensauna et du label même nom; ou encore Mor Elian. Cette artiste israélienne très précoce, qui n’a de cesse de tisser des liens entre Berlin, Tel Aviv et Los Angeles, dans des sets qui redéfinissent le son de la Techno.

Dans cette même perspective visant à mettre en lumière des profils artistiques singuliers, extraordinaires ou inédits, un coup de projecteur sera donné le vendredi 3 mai sur des labels, clubs, collectifs ou institutions, qui façonnent la musique électronique européenne d’aujourd’hui.

Le légendaire club et label berlinois Tresor sera ainsi mis à l’honneur à Audio, transformé en temple de la Techno pour l’occasion; à la Gravière, on revisitera l’histoire de la House et de la Disco, avec le collectif queer de San Francisco, Honey Soundsystem, et l’artiste Octo Octa, figure de proue de la scène underground new-yorkaise; Kuduro et Baile Funk résonneront au Motel Campo sous les beats fiévreux du label portugais Príncipe et les rythmiques frénétiques de DJ Nervoso; et enfin, le Zoo affichera ses intentions UK Techno, prodiguées par l’un des labels les plus innovants de la scène anglaise actuelle, Whities, et son maître à penser, Nic Tasker.

Des temps forts, nimbés par des artistes à l’envergure plus éminente, il y en aura aussi à Electron. Et qui plus est dans des salles à taille humaine. Une dimension qu’affectionne d’ailleurs tout particulièrement les artistes, ainsi plus proches de leur public.

La venue de Laurent Garnier à audio, après plus de dix ans d’absence, constitue sans aucun doute l’un des highlights de cette seizième édition. Mais on ne saurait rendre compte de l’affiche sans évoquer Recondite, génial producteur aussi discret que redoutable; l’icône anglaise Maya Jane Coles, pour sa première date en terre genevoise; le trop rare Marek Hemmann, dans un live très attendu; The Hacker ou Ivan Smagghe, piliers et pionniers des plus respectés de la scène hexagonale; Danny Daze, adulé pour son savoir-faire unique et son approche punk de la musique électronique; Function, (anti-)star et résident parmi les plus éminents du Berghain; ou encore Lone, fer de lance inclassable et insatiable de la scène anglaise hybride.

Pour déchiffrer et vous imprégner comme il se doit de cette offre pléthorique, on ne saurait trop vous conseiller de vous plonger plus longuement dans les dédales de la programmation en prenant soin de vous attacher au moindre détail. Qui sait, vous y dénicherez peut-être le Laurent Garnier de demain…

Lire la suite
Publicité
Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles tendances