Connectez-vous

électro

L’Electron Festival a tiré sa révérence et fait le bilan de son édition 2018

Le festival Electron, qui s’est déroulé durant deux week-end à Genève, tire un bilan très positif de son édition 2018.

Publié

le

Fin de l'Electron Festival 2018, il est temps de faire le bilan

La quinzième édition du festival Electron a refermé ses portes dimanche matin, après deux week-ends d’intense clubbing, une exposition léchée, ponctuée de performances et de concerts expérimentaux, ainsi que des activités diurnes variées, qui ont fait le bonheur des 13’500 spectateurs présents. Pari réussi, donc, sur toute la ligne, pour cette édition originale.

Nouvelles dates, nouveaux lieux, nouvelle configuration. Tout était inédit à Electron cette année, si ce n’est cette folle envie de faire vivre aux festivaliers, comme à chaque fois, un événement unique. Au crépuscule de cette 15ème édition, tout porte à croire que la nouvelle mouture a porté tous ses fruits. Le public a répondu présent en masse ! La configuration à trois clubs, plus le Zoo pour le premier week-end, a permis de proposer trois orientations stylistiques et trois ambiances bien distinctes, tout en articulant une nouvelle cartographie du clubbing dans le quartier en mutation du PAV (Acacias), mise en exergue par le Discobus, qui reliait les différents lieux en musique. Un highlight du festival, qui a notamment favorisé le brassage des festivaliers, heureux de découvrir de nouveaux lieux. A noter également l’aménagement extraordinaire des clubs, qui proposait un espace extérieur conséquent (notamment à Audio et à La Gravière), fortement apprécié des festivaliers, d’autant plus avec les températures estivales de ces derniers jours.

En règle général, cette édition a été nettement marquée par un souffle positif, convivial et bon enfant, jusqu’aux heures les plus indues de la nuit. Les organisateurs se félicitent qu’aucun incident n’ait été à déplorer. L’attitude décontractée, l’enthousiasme et la curiosité du public, ainsi que le professionnalisme du team d’organisation, sans oublier le soutien sans faille de nos partenaires, ont permis de vivre cette quinzième édition dans les meilleures conditions et de recentrer la manifestation comme l’un des événements majeurs et incontournables de Genève.

Si la sélection internationale a apporté son lot d’intenses propositions électroniques, de folie sur le dancefloor et de moments inoubliables, ce sont les artistes du cru qui se sont majoritairement illustrés, prouvant s’il le fallait encore la qualité indéniable de la scène suisse. Côté têtes d’affiche, on retiendra les prestations du génial Floating Points, du très animé Super Flu, ainsi que des sets de clôture sans faille de Detroit Swindle et de Joris Voorn à Audio ; celles du très enflammé Branko et du master of Techno Monoloc au Motel Campo ; et celles du très énergique DJ Seinfeld et de l’infaillible Prosumer à La Gravière.

En matière de production locale, Opuswerk, Mimetic et Dachshund ont réalisé des sets encensés par le public, emmenant leur auditoire vers des terrains musicaux insoupçonnés, pour rivaliser avec le meilleur de la scène internationale. Notons également, Thomas Lavanchy, à La Gravière, qui a su tenir son public jusqu’au petit matin, ainsi que le très jeune crew Ozadya, qui a retourné le Motel Campo et frappé dans l’oreille de nombreux professionnels.

Si Electron rassemble principalement un public féru de beats électroniques et de connaisseurs à l’affût des nouvelles tendances, le festival se démarque également par son esprit pluridisciplinaire. En ligne de mire, une exposition qui a connu un fort engouement, ponctuée de performances variées et de concerts expérimentaux, avec une mention spéciale pour l’époustouflant spectacle de danse proposé par la compagnie Kubilai Khan Investigations et sa magnifique danseuse Sara Leah Tan Siyin. Le public a également fort apprécié les nombreuses activités gratuites qui lui étaient proposées, et notamment tous les jeudis soir du mois d’avril à Audio (ainsi que les deux derniers à La Gravière), qui ont rassemblé de nombreux clubbers en prémices à la folie du week-end. Si la configuration de cette année a montré que le festival était viable sous cette forme, les organisateurs se laissent le temps de réfléchir à celle de l’année prochaine. Ils se pencheront dès le mois de mai sur la prochaine édition. Alors rendez-vous en 2019 pour une nouvelle édition du festival Electron !

Zikeo, le site d'actualité des stars et des people ! Retrouvez chaque jour les dernières chroniques, news, interviews de vos artistes préférés du monde de la musique, du sport, de la télévision et du cinéma.

Publicité

Abonnez-vous à notre newsletter

Articles tendances

Copyright © 2009 Zikeo Music powered by Zikeo.net