Connectez-vous

Scène française

Arielle Dombasle Diva Latina

Découvrez Diva Latina, l'album très caliente d'Arielle Dombasle

Publié

le

Arielle Dombasle <i>Diva Latina</i> 7

Quatorze grands standards aux couleurs chaudes de l'Amérique latine. Un retour aux sources d'Arielle qui fusionne grands classiques et modernité, danse, émotion et sensualité. Entre Shakira et Célia Cruz.

arielle-dombasle-diva-latina.jpgSous les boucles platine d'Arielle Dombasle brûle une « diva latina ». Elevée au Mexique, l'actrice cantatrice, muse et modèle, n'a jamais oublié ses racines latines. Certains albums comme « liberta » (2000), « Amor Amor » (2004) nous avaient déjà rappelé que l'espagnol avait été la première langue de cette chanteuse trilingue. Mais aucun n'avait réuni aussi joliement que « Diva Latina » ses goûts pour la fête, la tradition populaire et classique et l'absolue modernité. En invitant sur les dance-floor, rythmes cubains et voix lyriques, chants latins et électro, la dxiva fait l'eff d'une bomba. Elle retourne à ses sources. Elle a grandi au Mexique, où son grand-père était ambassadeur de France. Elle a été élevée dans une bipolarité musicale absolue. Musique classique d'un côté, rythmes latins de l'autre.

Il y avait toujours de la musique chez elle. Ses parents, très mélomanes, écoutaient Debussy, Ravel, Duke Ellington, Vivaldi, Ella Fitzgerald ou Rachmaninov… Le reste du temps, elle baignait dans la musique populaire latino, celle qu'on écoutait à la radio dans les cuisines de l'ambassade, celle de la rue, des fêtes de village. Rumba, mambo, boléro, salsa… Guajira.

« Diva Latina » est un album entièrement en espagnol, avec des reprises, mais plusieurs chansons adaptées par elle. L'espagnol est sa vraie langue. Au Mexique, chey elle, on parlait espagnol et anglais. Dans ce nouvel opus, Aielle Dombasle croise tradition et modernité. Son premier album « Cantate 78 » était déjà cette rencontre entre avant-garde entre Jean-Sebastien Bach, son clavecin bien tempéré, sa voix lyrique et la « 4X » le plus important générateur de son électronique à l'époque.

Dans « Diva Latina », c'est la rencontre de la chaleur, la sensualité du guiro, du cajon, du cuadro, du charango, de la marimba avec des ponctuations électro et la voix. Avec Dave Clark son producteur, c'est la reprise de grands-standards. « C'était bien, s'exclame t-elle, cette super production de séances d'enregistements avec mes musiciens, live, latinos. Percussions, bongo, conga, guitares, moi qui chante et des interventions électro très pointues un peu à la Shakira. C'est une des idées très fortes de l'album, ce mélnge de roots, mélodies grands standards et une touche électro. Réunir en quelque sorte l'art des cantates et du cuban sound.« 

Il est clair qu'Arielle Dombasle peut chanter un répertoire très vaste. Venant de la culture classique, dans ce nouvel album, le chant est d'abord pour elle de l'interprétation. Elle s'est réappropriée des standards dans un paysage musical de salsa swing muy caliente et en a réadapté plusieurs en espagnol. Reprises des mambos comme le N.5 de Louis Bega, ou le cultissime Gopher Mambo d'Imac Sumac. Mais aussi des morceaux très corazon comme Yo lo queria de Nilda Fernandez, Porque te vas de Jeanette et aussi des standards de Tito Puentes, Celia Cruz, Charlie Palmeri, Perez Prado ou le groupe Mecano des années 80. Elle a même repris Pata Pata ! Elle avait dansé sur l'original de Miriam Makeba, avant de faire la fête sur une version en espagnol alors qu'elle tournait un film à Cuba ! El Gato Montes est un hymne national ! C'est une première, Arielle Dombasle en a adapté les paroles. (pour voir le clip Porque te vas d'Arielle Dombasle, cliquez ici !)

En bref « Diva Latina » est un album à l'image d'Arielle Dombasle, multi-facette, imprévisible et très étonnant ! Pour télécharger le nouvel album d'Arielle Dombasle, cliquez ici !
Label : Polydor

Articles tendances

Copyright © 2009 Zikeo.net

Newsletter

Vos informations ne seront jamais cédées à des tiers !