Connectez-vous

Scène française

2011 ! Un bon millésime pour Musilac !

Ben Harper… Une rolls pour la clôture de Musilac

Publié

le

Le rideau est tombé sur Musilac et ses artistes. Une nouvelle cure de rock s'est achevée après trois jours de concerts incroyables. Une édition anniversaire symbolique. La 10e. L'une des plus belles ! L'une des plus abouties ! Au total, ce sont près de 82.000 spectateurs qui se sont massés sur l'esplanade du lac. Un nouveau record.

cali-concert-musilac-2011.jpgDepuis jeudi, ils ont branché les guitares, monté le son, enchaîné les accords. 22 artistes, stars affirmées du rock ou groupes en devenir, se sont déjà produits sur l'immense scène de l'esplanade du lac, livrant chacun à leur tour leur lot d'émotions. La musique reprend ses droits à 15h30 en ce samedi 16 juillet ! Ce dernier après-midi constituera la dernière ligne droite de cette 10e cure de rock. De Lull à Vitalic, en passant par Puggy, Mademoiselle K, Kasabian ou Ben Harper, tous attendent pour le grand final.

Les premiers accords de guitare ont à nouveau retenti en ce samedi sur l'esplanade du lac, tandis que les festivaliers continuent de se masser aux abords de la scène. Au programme ce 16 juillet 2011 : Lull, The Two et Jamaica. C'est la pop-folk de Lull, alias Florian Pessin, qui a ouvert cette ultime journée de concerts. Trente minutes en acoustique, son timbre de voix rocailleux simplement accompagné d'une guitare et d'un harmonica pour une série de titres aux sonorités très « Dylaniennes ». Sur scène, une présence sincère et habillée de simplicité. Puis c'est une brise de fraîcheur qui s’est abattue sur l'esplanade avec The Two. Le duo a livré une prestation envoutante où se sont harmonieusement mêlées délicatesse et énergie. Un pari brillamment relevé. Devant une fosse déjà bien remplie et réceptive, il n'aura ensuite pas fallu longtemps à Jamaica, armé d'une énergie débordante, pour déployer son rock musclé et faire vibrer le public.

Une silhouette effilée, un timbre envoûtant et une énergie fascinante, Selah Sue a donnée sur scène un mélange infiniment bien dosé de musique pour un grand moment sur l'esplanade de Musilac. Que l'on ne s'y trompe pas, Selah Sue joue déjà bel et bien dans la cour des grands. Dotée d'un charisme à en faire pâlir plus d'un et d'un groove aiguisé, la révélation musicale de ces derniers mois a porté à bout de voix tout le public de Musilac. Car cette voix, justement, c'est bien ce que cette petite poupée flamande a de plus beau. Mais elle n'a pas qu'une seule corde à sa guitare. Ambiance raggamufin ou ballades soul, ce soir, Selah Sue a dévoilé tout ce qui fait son immense talent. Et même bien plus.

On connaissait l'ambiance feutrée des albums de Cocoon. Ses notes pop-folk, ses ballades… mais ce samedi soir, sur la scène de Musilac, le duo a donné bien plus que ça…Pour lui, ce sera chemise blanche et pour elle, une légère petite robe rouge. Mais la classe ne s'arrête pas à leurs tenues et sur l'esplanade de Musilac, Cocoon partage sans compter avec le public sa joie d'être là pour la seconde fois. « Il n'y a pas que le rock « , clame haut et fort le chanteur du groupe dans un décor intimiste. Il y a aussi la bonne humeur et la fraîcheur de Cocoon sur la scène de Musilac. Une guitare sèche, un clavier, deux voix… « si peu de choses » et pourtant tellement d'émotions. Le temps se suspend sur la ferveur Musilakienne le temps d'un concert qui a emporté le public dans la bulle Cocoon.

Après la prestation façon rouleau-compresseur musical de la formation britannique Kasabian, qui a servi au public de Musilac un show vitaminé sur un plateau, c'est la machine à tubes d'un Ben Harper des grands soirs qui a fini de charmer une esplanade qui, avouons-le, n'avait d'yeux que pour lui. Place ensuite à un des habitué du festival puisque c'est une véritable histoire d'amour qui s'est tissée au fil des éditions entre le public de Musilac et Cali. Après une incroyable prestation sur l'esplanade en 2006 que beaucoup n'ont pas oublié (souvenez-vous de cet interminable slam d'une scène à l'autre !), le chanteur s'est offert un nouveau bain de foule dans la marée humaine du festival. Cali aime le public de Musilac et le public le lui rend bien. Son énergie débordante qui le fait courir, bondir, rugir d'un bout à l'autre de la scène, il la puise dans les milliers de sourires et l'enthousiasme des Musilakiens. Cette généreuse communion s'est achevée presque à regrets avant d'attaquer les rythmes entêtants de Vitalic. Un magnifique cadeau pour terminer cette édition anniversaire.

En coulisses, il se murmure déjà que la prochaine cuvée, la 11e, est en préparation. Le festival vous donne d'ores et déjà rendez-vous les vendredi 13, samedi 14 et dimanche 15 juillet 2012. Plusieurs artistes, dont certains de renommée internationale, ont déjà postulé pour être de la partie. Evidemment, il faudra patienter pour connaître leurs noms.

 


Crédit photo : Arnault Breysse / Musilac

Lire la suite
Publicité
Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles tendances

Newsletter

INSCRIVEZ-VOUS !

En cliquant sur « S'inscrire », je reconnais avoir pris connaissance de la Politique de confidentialité de Zikeo et des droits dont je dispose sur mes données personnelles.

MERCI !