Connectez-vous

pop-rock

Enorme succès pour l'édition 2012 du Caribana Festival

Bilan très positif pour la 22ème édition du Caribana Festival

Publié

le

La belle programmation 2012 a attiré 30'000 spectateurs (21'000 payants) qui ont foulé la plaine du Caribana Festival, soit environ 2'000 de plus que l'année dernière. Entre pluie et soleil, les émotions furent intenses pour une grande partie des concerts.

caribana-concert-2012.jpgUn des moments forts du festival fut offert le jour d'ouverture par Beth Ditto, qui a réalisé le rêve de la jeune Nina mercredi soir grâce à l'Association Rêves. La petite fille de 13 ans a pu rencontrer son idole, échanger des cadeaux et se voir dédier plusieurs chansons. Strass et paillettes, glam et dynamisme, Gossip a séduit le public avec rapidité, de la première note à la dernière. Jeudi soir, le quatuor anglais a conquis le public avec sa musique hors norme. Il s'agit bien de Kasabian ! Mélange de rock alternatif, d'indie, d'électro et de house, le résultat est indéniablement bon, vu le public déchaîné qui en redemande ! Sur la Scène de la Plage, c'est aussi une Anglaise qui séduit le public rapidement. Lucy Rose et sa voix cristalline ont eu raison du cœur des spectateurs. Véritable poésie apposée sur des mélodies douces grattées en acoustique, le concert fut tout simplement envoûtant.

Vendredi, Dropkick Murphys a également pu offrir un véritable moment de bonheur à un homme en chaise roulante, porté par la foule jusqu'à atteindre la scène. Le chanteur lui tend le micro, et c'est bon ! L'homme devient l'artiste durant quelques minutes. S'en suit une invitation à les rejoindre dans leurs loges pour boire des bières, sympa non ? Les Biennois de Pegasus ont eux aussi eu leur moment de partage, avec un don de pop-rock intense, que le public a accueilli bras grands ouverts. Lou Reed, véritable icône des années 80, a rendu nostalgique ses fans. Un concert sobre et intense nous a été offert par ce mythe qui s'est mis à nu devant le public de Caribana.

Enfin samedi soir, c'est le charismatique Keziah Jones qui séduit le public avec sa musique funk aux touches rock. Le digne descendant de Jimi Hendrix n'a laissé personne insensible. Le dandy anglais au charisme prononcé a attiré la foule, principalement féminine, envoûtée à chaque sourire de la star. Charlie Winston a séduit son public, pour sûr, grâce à ses mélodies pop et son timbre de voix unique. Et pour terminer en beauté, le duo belge de 2manydjs a assuré l'ambiance durant le reste de la nuit avec sa musique électro-rock subtilement mixé, obligeant quasiment toutes personnes présentes à danser.

Lire la suite
Publicité
Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles tendances

Newsletter

Vos informations ne seront jamais cédées à des tiers !