Connectez-vous

rap-rnb

Mory Kanté La Guinéenne

La Guinéenne, le nouvel de Mory Kanté

Publié

le

Mory Kanté <i>La Guinéenne</i> 6

Mory Kanté est de retour avec son nouvel album baptisé « La Guinéenne », dans les bacs le 30 avril prochain.

mory-kante-album-2012.jpg« La guinéenne » marque le retour de Mory Kante à la formule musicale emblématique du grand ensemble, ou big band. C'est également le retour de Mory en Guinée, où il a monté Nongo Village, un centre culturel avec des studios d'enregistrement, un hôtel, des restaurants, des boîtes de nuit, des salles de concert, insufflant un nouvel élan créatif dans la banlieue de Conakry qui porte son nom, Morykantea. Mory Kante enregistra les titres originaux du nouvel album « La guinéenne » à un moment charnière pour la Guinée, qui sort d'une période préoccupante de remous politiques. Le retour de Mory Kante, avec son statut d'entrepreneur, représente un témoignage de confiance envers son pays d'origine, inspiration principale de son nouvel opus. Mory Kante apporta les morceaux au producteur Philippe Avril, avec lequel il collabore étroitement, s'adjoignant l'aide d'une section de cuivre à 5 pièces venant du nord de la Norvège (aussi présente sur la tournée récente de Mory en Arctique) pour compléter l'album. Le résultat est un véritable mélange culturel aux racines du folklore authentique ouest-africain, qui étincelle grâce à la précision et au soin apportés par une production de haute volée.

Les 10 morceaux de l'album proposent quelque chose en plus : conseils avertis et groove destinés à fédérer les esprits. Fort de ses 27 musiciens, le morceau Yarabini (ma famille) ouvre en grande pompe ce témoignage respectueux et paternel à la jeunesse guinéenne, soutenu par la mélodie et l'énergie des cuivres. Tedekou, porté par le balafon, parle également de la jeunesse et célèbre les danses qui accompagnent les parades de séduction et les mariages en soulignant l'importance des vieilles traditions. Sur le chaleureux Sikaa aux airs latins, Mory Kante conseille à chacun de sonder les doutes que l'on peut ressentir à l'occasion d'un mariage ou d'un contrat d'affaires, afin d'éliminer tous ses questionnements personnels avant de s'engager. « Tu ne peux pas choisir ton frère » chante Mory Kante, « mais tu peux choisir ton épouse ou ton associé« . Sarantan montre une facette musicale emblématique de la Guinée, un mélange de flûte Fulani (ou flûte peul) et de balafon mandingue, qui procure un état de bonheur absolu. Ce groove joyeux nous met cependant en garde contre les personnes malhonnêtes et peu dignes de confiance qui se retrouvent dans nos sociétés à travers les époques. Nodiche met en garde de la même façon contre les hommes qui abusent des femmes

Les femmes sont au centre des chansons. Le titre La guinéenne est une célébration majestueuse de ces « mères de l'humanité ». Mory Kanté chante un hommage aux femmes de ce monde qui nous ont « nourris, éduqués, servis, soignés et instruits ». Mory exprime sa reconnaissance de manière éloquente, avec beaucoup de conviction, et à point nommé, alors que le sujet de la situation préoccupante des femmes, longtemps relégué au second plan, devient une composante principale du discours politique en Afrique.

Mory exprime également sa reconnaissance au Mali, où il a débuté sa carrière et tant appris dans sa jeunesse. Malibala, reggae chaloupé et pentatonique classique des Bambara du Mali, est un témoignage de toute sa gratitude pour les maliens, des présidents aux citoyens, hommes et femmes, en passant par les musiciens. Il y chante « Je penserai à vous jusqu'à ma mort« . Le séjour du jeune Mory Kante au Mali lui donna l'opportunité de changer sa vie. Porté par les volutes funk du titre Bedoke , Mory encourage les jeunes africains à chercher de telles opportunités dans leurs propres vies. « On a tous une chance d'arriver à construire une carrière. Il faut jute y être préparé« , dit-il, soulignant l'importance de l'éducation, de l'humilité, du travail et d'une communication efficace comme moyens de s'y préparer. « La Guinéenne » se termine sur la chanson Oh Oh Oh, inspirée d'une chanson traditionnelle guinéenne, portant malgré tout le message universel qui est à la base de l'engagement artistique de Mory Kanté, message mis en valeur par des paroles en français et en espagnol, et par une production et une rythmique enlevées. La musique africaine moderne et la vie doivent commencer avec la tradition pour ensuite se retrouver dans le monde entier. C'est un message que cet artiste singulier met en application tous les jours de son extraordinaire destin.
Label : Discograph
Date de sortie : 30 avril 2012

Lire la suite
Publicité
Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles tendances

Copyright © 2009 Zikeo.net

Newsletter

Vos informations ne seront jamais cédées à des tiers !