Connectez-vous

Télé / Cinéma

L’Amour est dans le Pré 2021 : Découvrez le portrait des candidats

Découvrez le portrait des 12 candidats de la saison 2021 de l’Amour est dans le Pré.

Publié

le

Découvrez les 12 prétendants de l'Amour est dans le pré 2021

Ca y est la 16ème saison de l’Amour est dans le pré démarre le 1er février 2021 à 21:05 sur M6. Tout le monde est au rendez-vous pour la plus grande campagne amoureuse de France qui promet encore de très belles émotions !

Pour cette nouvelle saison, Karine Le Marchand vous emmène découvrir les douze agriculteurs qui vont partager leur quête amoureuse avec vous. Ils sont âgés de 27 à 62 ans. Ils viennent des quatre coins de la France… et, pour la première fois, de Suisse également.

Ils sont éleveurs, vignerons, maraîchers, horticulteurs ou encore sylviculteurs. Certains sont extravertis, d’autres réservés ; certains ont des look qui détonnent, d’autres des personnalités qui étonnent ; certains ont connu des échecs amoureux, d’autres sont complètement novices dans les choses de l’amour ; certains veulent fonder une famille, d’autres croquer la vie à deux en amoureux. Mais ces 9 hommes et 3 femmes ont tous un point commun : le désir profond de trouver l’élu de leur cœur. Grâce à L ́amour est dans le pré, une chance unique se présente avec l’espoir de briser la solitude et de réaliser leur rêve de vie à deux !

L'Amour est dans le Pré 2021 : Découvrez le portrait des candidats 7

Regardez bien les portraits de ces 12 nouveaux agriculteurs qui vont partager avec vous leurs quête d’Amour, écoutez-les attentivement. Et si vous sentez que votre cœur bat plus fort, laissez-vous emporter par le tourbillon de l’amour, écrivez à l’agriculteur qui vous a ému !

Nathalie dit “Nanou” : 49 ans

L'Amour est dans le Pré 2021 : Découvrez le portrait des candidats 8

Nathalie est la “Barbie Girl” de cette saison 16. Ce qu’elle aime par-dessus tout : le rose. Et il y en a pour tous les goûts ! Du canapé au f rigo, en passant par les tapis, le grille-pain et même sa voiture qu’elle a fait repeindre. Vraie midinette, elle aime rester féminine même au travail et l’été peut tout à fait soigner ses vaches en robe, avec ses lunettes de soleil en forme de cœur (roses bien-sûr).

À la tête d’un cheptel de veaux dits “sous la mère” (des veaux de luxe qui ne boivent que le lait de leur mère), Nathalie, mère de trois grands enfants et grand-mère quatre fois, travaille avec sa fille Samantha et son fils cadet Lyod qui les a rejoint à mi-temps. Une ambiance familiale et entièrement dévouée au bien-être animal qui donne à cette ferme une atmosphère très sympathique.

Quand on l’aperçoit la première fois, Nathalie pourrait avoir de faux airs d’adolescente, mais ne vous y trompez pas. Derrière se cache une vraie battante. Divorcée depuis 2007 d’un mari violent, Nathalie est repartie de zéro à 35 ans, pour bâtir tout ce qu’elle a aujourd’hui. Elle a dû jongler entre plusieurs jobs, son rôle de mère, une vie en mobil-home, faisant même appel aux Restos du Cœur pour s’en sortir.

Grâce à son courage et son travail, elle a remonté brique par brique son exploitation, acheté de nouvelles vaches et construit sa maison qu’elle appelle “son palais.” Maman comblée, femme et éleveuse accomplie, la tornade Nathalie est aujourd’hui à la recherche de “la cerise de son gâteau”. Un homme gentil, positif, généreux et actif, si possible bricoleur et prêt à croquer la vie en rose à ses côtés.

Véritable bonbon dans sa vie privée pour compenser son sérieux au travail, Nathalie a très envie de tomber amoureuse. Elle pourra compter sur le soutien inconditionnel de tous ses proches, à commencer par Samantha, sa fille, à l’origine de sa participation à l’émission.

Valentin 27 ans : Producteur de fleurs célibataire et sans enfant

L'Amour est dans le Pré 2021 : Découvrez le portrait des candidats 9

Au détour d’un petit village de Bretagne, on ne pense pas tomber sur Valentin, 1,95m et son look de musicien du groupe ZZ Top, barbu et tatoué. Valentin, le benjamin de cette saison, n’est pas un horticulteur classique mais un “créateur de plaisirs”, dont les terres et les serres hébergent plus de 300 variétés de légumes et fleurs. Il souhaite apporter aux gens des goûts nouveaux et pour ce faire, innove sans arrêt : “j’adapte de l’ananas, du curcuma, du gingembre, de la vanille, du café et plein d’autres plantes, en Bretagne.” Sa spécialité : les fleurs comestibles. Il y en a qui ont le goût d’une huitre, ou du curry, et même du camembert.

Côté cœur, en revanche, il y a tout à faire ! Car malgré ses atouts, Valentin ne sait pas comment aborder les femmes. Il bafouille, s’embrouille et par dessus tout, ne comprend jamais vraiment s’il intéresse quelqu’un. Bref, il n’a pas les codes ! Il n’a connu qu’une seule relation à 18 ans, qui n’a pas duré longtemps mais a ruiné sa confiance en lui.

En attendant de trouver chaussure à son pied Valentin occupe l’étage de la maison familiale, ses parents étant absents la semaine. Il a d’ailleurs installé son exploitation sur leur terrain. Grâce à “L’amour est dans le pré” et aux précieux conseils de Karine Le Marchand, Valentin espère rencontrer sa première vraie relation et qui sait son grand amour. Une jeune femme gentille, sincère, qui accepte sa passion des fleurs, ait envie de lui prendre la main et de lui montrer qu’il est bourré de charme, d’intelligence et d’humour.

Physiquement il a une préférence pour les cheveux longs… et c’est tout ! “Je prends les gens comme ils sont, c’est pas comme si j’étais un canon de beauté. Le seul truc que j’aime chez moi c’est mes yeux”. Il a un profond respect pour les femmes et fourmille de projets. A vrai dire il n’attend plus “qu’un bon coup de pied au cul” pour se convaincre d’y arriver. D’ailleurs il a même déjà prévu la rénovation d’un hangar en loft pour abriter sa future famille.

Vincent “Le Provençal” : 40 ans et papa de 2 enfants

L'Amour est dans le Pré 2021 : Découvrez le portrait des candidats 10

Un beau et charmant quarantenaire provençal qui ne devrait pas manquer de faire tourner des têtes. Dresseur de chevaux “en liberté”, Vincent est l’un des meilleurs dans son domaine. Il réalise des spectacles équestres dans toute la France et en Europe et organise également des stages au sein de ses installations équestres. Formé auprès des plus grands et bien que non issu d’une famille de cavaliers, il a, dès sa plus tendre enfance, attrapé le virus du cheval qui ne l’a plus quitté depuis. L’un de ses numéros, réalisé avec 8 chevaux ibériques en liberté est d’ailleurs une référence du genre.

Papa de deux enfants de 8 et 3 ans, Vincent est séparé de la maman depuis un peu plus d’une année, après 11 ans de vie commune. Passé un temps pour se reconstruire après la profonde blessure de sa rupture, le voici aujourd’hui prêt à laisser cet échec derrière lui et à retrouver l’amour. Bel homme aux allures siciliennes, coquet et charmeur, Vincent n’a pourtant rien de l’homme à femmes qu’il pourrait inspirer. Quand il aime c’est pour de vrai. Sérieux et fidèle, notre cavalier de spectacle a une vie très ancrée dans la terre, loin du strass et des paillettes, et qui lui laisse peu de temps de loisir. “80% de ma vie se passe ici au milieu des écuries. S’il y a une clôture à changer il faut la changer et mes chevaux ont besoin de manger 365 jours par an. Les spectacles ne sont que la finalité”.

Doté d’un caractère entier, notre cavalier au cœur tendre peut aussi être “une vraie guimauve” en amour et s’est d’ailleurs inscrit de lui-même à l’émission. Il aspire à rencontrer une jolie trentenaire avec qui profiter tous les jours de la vie qu’il a construit, sans prise de tête. Il l’imagine pourquoi pas, travailler dans un autre domaine pour s’ouvrir à autre chose que ses chevaux et avec du caractère sans pour autant aimer les conflits. Romantique il a très envie de faire plaisir, et donnera tout à la femme dont il tombera amoureux.

Jean-François : 48 ans et éleveur de brebis

L'Amour est dans le Pré 2021 : Découvrez le portrait des candidats 11

Jean-François est le berger traditionnel de cette saison, avec son patois, son béret, son bâton de berger bien-sûr et surtout son amour pour sa région et ses traditions.

Implanté dans un petit village de 100 habitants, perché sur les montagnes ariégeoises, Jean-François est attaché à ses racines et fier de pouvoir dire qu’une partie de sa famille occupait déjà les lieux au 17e siècle.

Eleveur de 450 brebis et agneaux qu’il élève avec Clément, son fils et Manon sa fille qui les aide occasionnellement, il est séparé depuis près de 15 ans de la mère de ses enfants avec qui il s’est installé très jeune. Très soucieux de leur bien-être, ce papa courage a mis sa vie privée entre parenthèses pour leur consacrer la majeure partie de son temps libre et a même pris un second emploi aux pompes funèbres il y a quelques années pour s’assurer qu’ils ne manquent de rien. Car pour Jean-François le clan familial c’est sacré. Très soutenu par sa mère Michèle, il continue d’ailleurs d’y déjeuner tous les midis.

Jean-François est un vrai gentil avec le sens des responsabilités et totalement imprégné de la culture locale. Il pratique le chant ariégeois, a relancé le pèlerinage de son village et recèle aussi d’autres talents tout à fait surprenants comme celui de fin danseur de danses de salons (notamment un “sensuel” tango) ! Une discipline qui lui a valu plusieurs récompenses dans sa jeunesse.

Ses enfants étant aujourd’hui en âge de s’assumer, Jean-François est aujourd’hui prêt à retrouver sa vie d’homme et à vibrer à nouveau. Il rêve d’une jolie brune idéalement un peu plus grande que lui (1m70), plutôt fine mais surtout joyeuse, sociable et attentionnée, pour embrasser un bonheur simple dans ses montagnes.

D’un naturel avenant et accueillant, Jean-François est devenu plus timide avec la gente féminine, la faute à 10 ans de solitude amoureuse. Mais une fois sa confiance retrouvée, on découvrira un grand sensible, tactile et romantique, qui adore faire des cadeaux et n’aura jamais peur de dire “je t’aime”.

Sébastien : 46 ans, Lavandiculteur et éleveur de vaches Aubrac

L'Amour est dans le Pré 2021 : Découvrez le portrait des candidats 12

Un nouvel agriculteur du Sud avec du caractère, de l’humour, un accent chantant, du bagou et de la sensibilité, voici Sébastien !

Sébastien est lavandiculteur, c’est-à-dire cultivateur de lavande. La lavande se plante en novembre et se récolte en juillet et Sébastien la distille pour obtenir des huiles essentielles. Amoureux des animaux, il possède également un petit troupeau de quelques vaches Aubrac qu’il élève en totale liberté. Installé à son compte depuis 2008, Sébastien, bien qu’agriculteur dans l’âme, a occupé pendant 10 ans un emploi de responsable technique pour des machines à glaces. Ce n’est qu’au décès de son grand-père qu’il a repris l’exploitation pour enfin vivre sa passion.

Papa (très) fusionnel d’un petit garçon de 10 ans dont il a la garde, Sébastien est divorcé depuis 3 ans. Une vraie désillusion pour ce grand romantique, à l’époque submergé par sa reconversion professionnelle et la construction de son joli mas au milieu des montagnes Ardéchoises. Désormais installé et libéré de ses tâches herculéennes, Sébastien a un vrai besoin d’amour et ne demande qu’à partager avec quelqu’un la vie qu’il a bâtie de ses mains.

Passionné au travail comme dans la vie de tous les jours, bon vivant d’un côté et romantique de l’autre, tant grand bavard que grand sensible et toujours en quête de projets à partager, il est à la recherche d’un vrai coup de cœur, a un faible non dissimulé pour les femmes pulpeuses et voudrait une compagne plus calme que lui pour tempérer son fort caractère. Il ne souhaite plus d’enfants mais acceptera avec plaisir ceux de celle qui partagera sa vie. Et si ses talents culinaires restent à parfaire, c’est en revanche une vraie fée du logis !

Jean-Daniel : 53 ans, vigneron et éleveur de vaches Hérens¨

L'Amour est dans le Pré 2021 : Découvrez le portrait des candidats 13

Atypique, chaleureux, attachant, alliant l’amour de la terre à l’amour de l’histoire, de la musique, de Johnny et du vin, Jean-Daniel, avec son patois mélangeant valaisan et onomatopées, s’annonce comme l’un des personnages hauts en couleurs de cette 16e saison.

Premier agriculteur suisse à participer à L’amour est dans le pré avec Paulette, une autre célibataire de ce cru 2021, Jean-Daniel est vigneron et produit des vins de prestige pour des restaurateurs et une clientèle d’habitués. Ses produits sont fins, authentiques, avec beaucoup de personnalité, totalement à l’image du bonhomme ! Ampélographe reconnu, il possède le don d’identifier différents cépages du premier coup d’œil et est allé jusqu’en Russie pour mettre à profit son incroyable mémoire ! C’est aussi un amoureux des animaux qui parle de ses quelques vaches Hérens (les plus célèbres de Suisse) avec beaucoup de tendresse et ne les élève ni pour la viande, ni pour le lait mais pour la reproduction.

Papa d’une grande fille de 17 ans avec qui il noue un lien très fort, Jean-Daniel a vécu 9 ans en couple avec la maman et n’a plus vécu de grande histoire d’amour depuis leur séparation il y a 12 ans. Déçu par les quelques rencontres qui ont suivi, il est même “totalement chaste” depuis 4 ans.

Épicurien, original, généreux et sensible, attaché au partage et à la transmission, Jean-Daniel a un peu perdu confiance en lui et envers les femmes mais ne demande qu’à fendre la carapace pour ouvrir une nouvelle page de sa vie. Il rêve d’une compagne entre 45 et 55 ans, sincère, fidèle, calme pour trancher avec son caractère tout feu tout flammes, aimant la terre, les animaux et la nature et qui saura lui redonner foi en l’amour.

Conscient qu’il travaillait peut-être trop pour faire des rencontres, il a de lui-même ralenti son activité pour se donner une chance de trouver quelqu’un. Celle qui lui donnera sa chance ne pourra que fondre face sa bonhommie, sa gentillesse et sa jolie voix qui s’élève par delà les vignes helvètes, au rythme des Sardou et Johnny.

Hervé “Le moustachu” : 58 ans et éleveur de porcs et céréalier

L'Amour est dans le Pré 2021 : Découvrez le portrait des candidats 14

Un homme facile, sympa, un brin franchouillard, sincère, rigolo, gentil (et moustachu). Voici Hervé !

Hervé gère un élevage de cochons, une ferme héritée de sa famille qu’il a fait évoluer en les mettant sur paille afin d’améliorer leur bien-être. Des restaurants aux bouchers / charcutiers de la région ou la grande distribution, tout le monde connaît le bonhomme qui adore le contact avec sa clientèle. Il a même développé la vente directe dans sa ferme avec quelques collègues, prétexte non dissimulé pour faire la papote autour d’une tasse de café ou d’un apéritif.

Joueur collectif dans l’âme, Hervé pratique le basket, le handball, le volley et la pétanque et adore recevoir sous sa grande grange attenante à sa maison. Poussé à s’inscrire par ses copains qui disent de lui le plus grand bien, il a eu très envie de saisir cette chance car “tout seul, (il) n’arrive pas à faire le premier pas”.

Hervé n’a connu qu’une histoire d’amour qui lui a donné 30 belles années de mariage et deux beaux enfants. Séparé depuis 3 ans, il a fait quelques rencontres depuis mais à l’époque n’était pas encore prêt à tourner cette page importante de sa vie. Aussi sociable en public que pudique et réservé dans le privé, le voici désormais à l’aube d’un nouveau chapitre.

Hervé aimerait une femme “brune, blonde ou rousse” (tout lui va), rigolote, joyeuse, positive et avec du caractère. Il accorde une attention particulière au sourire qui d’après lui “dit beaucoup de choses”. Fier de son métier mais se disant qu’il n’est pas le “plus glamour”, il aimerait quelqu’un qui l’accepte comme il est et aura besoin d’une femme qui sache lui redonner la confiance qu’il a perdue. Il aimerait beaucoup développer un projet commun à la ferme avec sa future compagne et à 58 ans, est prêt à faire beaucoup d’efforts pour lui accorder du temps. Par dessus tout, il rêve de lever le pied pour l’emmener main dans la main parcourir les routes de Bretagne.

Hervé “Le Picard” : 42 ans et éleveur de vaches laitières et polyculture

L'Amour est dans le Pré 2021 : Découvrez le portrait des candidats 15

Avec sa gouaille, son accent, son naturel, sa candeur et ses maladresses, le deuxième Hervé de ce cru 2021 est une personnalité qu’on n’oublie pas. Elevé dans la ferme familiale où il a passé une enfance heureuse, Hervé a naturellement repris l’activité de ses parents à leur retraite et s’épanouit pleinement dans cet univers agricole.

Petit dernier d’une famille de trois enfants, ses parents se sont rencontrés sur les bancs de l’école communale et ne se sont plus séparés depuis. Très apprécié par son village qui loue sa gentillesse et son côté serviable, il occupe le poste de 2e adjoint au maire !

Sérieux, avec le sens des responsabilités, mais aussi “déconneur”, Hervé aurait tout pour plaire et pourtant en amour, tout est à faire ! Logé chez ses parents à 43 ans, “par habitude” plus que par peur de l’indépendance, notre Tanguy des champs de la saison avoue sans gêne sa virginité et ne se formalise pas : pour lui, son célibat s’explique par la routine qui s’est instaurée dans sa vie à la ferme. Ne f réquentant ni les bars ni les sites de rencontres, il a connu quelques amourettes durant ses jeunes années mais ne sait aujourd’hui pas réellement s’il plait aux femmes. Néanmoins, le voici fin prêt à couper les ponts avec “l’adolescence” et à fonder une famille en dehors du domicile familial.

Hervé, qui voit toujours la vie du bon côté et avec beaucoup d’humour, cherche une femme sincère, gentille et positive, comme lui, prête à se lancer dans une vie à deux. Il est prêt à accueillir les enfants de sa future compagne si elle en a, n’a pas de critères physiques prédéfinis et aimerait qu’elle soit un peu entreprenante pour palier son inexpérience des relations amoureuses. Par dessus tout il rêve de dire “je t’aime” pour la première fois.

Delphine : 47 ans, arboricultrice bio sans enfants

L'Amour est dans le Pré 2021 : Découvrez le portrait des candidats 16

Delphine est une agricultrice comme on les aime, souriante, solaire, forte, douce, drôle, rock’n roll, avec un parcours de vie atypique.

Issue du milieu agricole et d’une famille de 5 filles, elle est partie faire de l’humanitaire dans les années 90 puis s’est installée 10 ans comme postière en Haute-Savoie avant d’être rattrapée par ses origines terriennes. Arboricultrice depuis 2012, elle produit des cerises, des prunes, des kakis et du raisin de table.

Entière, sportive, bricoleuse (elle a refait entièrement sa maison) et bikeuse aguerrie, Delphine dégage une certaine assurance et beaucoup de force. Pourtant, son passé amoureux est bien loin des apparences.

Elevée dans la tradition catholique, Delphine n’a pris conscience de son homosexualité qu’à 25 ans et n’a connu que deux histoires d’amour dans sa vie (“je n’avais jamais vu deux filles s’embrasser, je ne savais même pas que ça existait”). Sa relation la plus forte a duré 12 ans avec Patricia, qu’elle présentait comme sa cousine, complexée par une sexualité dont elle ignorait tout. Les deux femmes sont restées très amies depuis, “sans ambiguïté”, chacune ayant à cœur le bonheur de l’autre. C’est d’ailleurs Patricia qui l’a aidée à s’inscrire à l’émission !

Aujourd’hui forte de ses expériences et surtout de son envie d’avancer, Delphine, célibataire depuis 1 an et demi, recherche une femme nature, sportive, féminine et positive, qui assume son homosexualité et soit prête à vivre une belle histoire. Avec ou sans enfant, car notre agricultrice ne sait pas très bien si elle a la fibre maternelle. Amoureuse de sa “Harley de crâneuse” et des sports aquatiques, Delphine a un côté aventurière qui lui donne beaucoup de charme et possède comme une ado une “chambre secrète” où elle joue au baby-foot, au billard et au flipper. Et elle adore ça !

Après de longues années perdues, Delphine a hâte de rattraper le temps et souhaite que l’émission l’aide à ouvrir cette nouvelle page se sa vie. Et elle est sûre d’une chose si son âme sœur venait à se présenter : elle la reconnaitra !

Paulette : 62 ans, éleveuse d’ânes et fabricante de savons au lait d’ânesse

L'Amour est dans le Pré 2021 : Découvrez le portrait des candidats 17

Perchée dans la montagne du Valais, Paulette, l’autre suissesse de cette saison est une femme lumineuse, ouverte, spontanée, naturelle, franche et directe, avec une grande force intérieure.

Elle élève une vingtaine d’ânes, pour fabriquer et vendre du savon au lait d’ânesse et tient une buvette d’altitude l’été et un bar à neige l’hiver. “Chez nous, on est très souvent double-actif, pour pouvoir vivre correctement”.

Active et indépendante, Paulette aime la moto, danser, pratique le ski et adore le bateau, sans oublier Johnny (décidément très prisé en Suisse) à qui elle voue elle une vraie passion !

Après avoir été mariée à un mari violent, avec lequel elle a eu deux beaux enfants, Paulette a réussi, au bout de longues années, à se défaire de son emprise mais n’a pas eu beaucoup plus de chances avec ses relations suivantes. Résiliente, elle pense qu’il n’est jamais trop tard pour le bonheur et croit dur comme fer que l’amour se trouve là, quelque part. Sociable et chaleureuse, elle aime échanger, a de nombreux amis et prend beaucoup de plaisir à rencontrer des gens. Ne lui reste plus qu’à rencontrer le bon…

Paulette a très envie de tomber amoureuse d’un homme de son âge, entre 60 et 65 ans, ouvert, curieux, sensible à l’écologie (Paulette est végétarienne), avec du savoir vivre, joyeux, qui aime les animaux et la montagne. Et elle est prête à lever le pied pour pouvoir partager avec lui le plus de moments à deux. “S’il est biker, nous pourrons partir en randonnées ensemble.”

Franck : 46 ans, sylviculteur et maraicher sans enfants

L'Amour est dans le Pré 2021 : Découvrez le portrait des candidats 18

Voici notre gentleman farmer de la saison avec son côté “british”, les pieds dans la terre mais la tête toujours dans les arbres !

Franck est sylviculteur et forestier, une profession englobant tous les métiers relatifs au bois, de la prospection à la commercialisation. Après une courte carrière de sous-officier de l’armée de terre pour faire plaisir à sa famille militaire, l’amour de la terre et des forêts se sont imposés à Franck. Il travaillé 10 ans comme bucheron et régisseur de propriétés de chasse, puis 7 ans pour l’ONF (l’Office National des Forêts). Il est aujourd’hui à son compte, possède 53 hectares de forêt et 1 hectare de maraichage sur lequel il fait pousser des pommes de terre, du potiron, des topinambours ou des tomates. Vous l’aurez compris, il ne compte pas ses heures !

Toujours occupé à travailler, Franck est aujourd’hui parfaitement épanoui professionnellement mais en a oublié de vivre sa vie d’homme. A 46 ans, lui qui n’envisageait de s’engager que quand il aurait une situation stable n’a eu qu’une seule relation sérieuse de 1 an, avec une femme habitant à plus de 100 kilomètres de chez lui. Prêt à lever le pied pour s’accorder le temps de vivre, il s’est lui-même inscrit à l’émission et ne demande aujourd’hui qu’à apprendre à vivre à deux.

Franck est riche de multiples facettes qui ne demandent qu’à être découvertes. Solitaire passionné de nature, il occupe son temps libre à pêcher, chasser, faire du bateau sur la rivière qui borde ses terrains et trainer avec son labrador “Oregon” qu’il considère comme son fils. Mais c’est aussi un bon vivant plein d’énergie, avec un rire communicatif et beaucoup d’entrain. Un vrai romantique, attentionné et très sensible, même si son éducation stricte l’a longtemps contraint à camoufler ce dernier trait de caractère.

Franck recherche une femme gentille, cultivée, avec des formes, raffinée et avec du caractère comme lui pour lui tenir tête. « Elle peut jeter sa balance, je veux qu’elle vive, qu’elle soit heureuse et qu’elle s’aime”. Il acceptera avec plaisir ses enfants si elle en a, est prêt à construire une nouvelle maison pour qu’elle s’y sente bien et est plus que déterminé pour rompre enfin sa solitude.

Vincent “Le vigneron” : 51 ans sans enfants

L'Amour est dans le Pré 2021 : Découvrez le portrait des candidats 19

Deux Hervé et donc deux Vincent cette saison. Un sacré personnage avec du caractère, de la répartie, des blagues, mais également sentimental, avec des blessures de la vie qui ont forgé sa philosophie : vivre intensément et maintenant.

Issu d’une famille de vignerons, Vincent et son frère Bruno ont repris l’exploitation à la retraite de leur père et l’on fait fructifier. Ils se sont répartis les tâches et Vincent s’occupe de la vinification, de l’assemblage et de la commercialisation de leur vin, ce qui lui convient parfaitement quand on voit son bagout !

Vincent a eu deux grandes relations : Claire, qu’il a rencontré jeune et avec qui il a passé 13 années de sa vie, puis Cathy, maman de deux enfants, trois ans après sa rupture. De belles histoires d’amour qui, par manque d’envie et pour raisons médicales, n’ont néanmoins pas exaucé le rêve de sa vie : devenir père. Une “putain de gifle” qui l’a longtemps fait s’interroger : “est-ce mon destin, moi qui voulais tant devenir père ?”.

Bon vivant et épicurien très entouré, Vincent a également connu une sacrée épreuve un mois et demi après sa rencontre avec Cathy avec une rupture d’anévrisme qui le plonge six semaines dans le coma. Il faut dire qu’à l’époque il fait 160 kilos et fume 6 cigares par jour ! Délesté de 50 kilos depuis, il n’a évidemment plus jamais refumé.

À 51 ans vous l’aurez compris, notre vigneron a du vécu et un désir incompressible de croquer la vie à pleines dents… à deux ! S’il nourrie toujours le désir de réaliser son rêve de devenir père, Vincent est aussi conscient que celui-ci s’amenuise au fil des ans.Il aimerait rencontrer une femme entre 40 et 50 ans, qui ait envie, comme lui, de profiter pleinement des joies de la vie, sociable, joyeuse, indépendante, intelligente et avec du caractère (indispensable !). Il accueillera bien-sur sa progéniture avec plaisir et espère que le destin lui réservera cette fois une jolie surprise. Mais surtout, il aspire plus que tout à rompre la solitude qu’il ne supporte plus.

Lire la suite
Publicité
1 commentaire

1 commentaire

  1. Chaabi publié il y a

    15 février 2021 à 20h48

    Bonjour Valérie le marchamp quand le retour émission amour est dans le pres merci

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles tendances

Copyright © 2009 Zikeo.net

Newsletter

Vos informations ne seront jamais cédées à des tiers !