Connectez-vous

électro

Electron Festival 2013

Programme Electron Festival 2013

Publié

le

Electron Festival 2013 5

Le festival Electron fête aujourd'hui ses dix ans. Une date butoire qui prend tout son sens non seulement dans la ligne de programmation actuelle, mais également dans le bilan des neuf années qui l'ont précédée et sur lesquelles elle fait ostensiblement porter tous les regards.

electron-festival-2013-affiche.jpgC'est dans la réaffirmation courageuse de son concept en constante mutation que le festival Electron célèbre aujourd'hui ses dix ans. Dans cette dynamique de non concession, qui a établi le festival comme l'un des plus pertinents du genre, qu'Electron asseoit, une fois de plus, la programmation de cette date historique. De l'excellence, toujours de l'excellence. Pas de place à l'hésitation, ni à la demi-mesure.

Pour son dixième anniversaire, le festival Electron, qui s'est toujours tenu en marge des grands axes musicaux, prend d'autant plus l'actualité à contre-courant, qu'il effectuera un véritable retour aux sources des grandes tendances qui font la musique électronique d'aujourd'hui. Les figures tutélaires de la house (Derrick Carter, DJ Sneak, Theo Parrish) côtoyeront ainsi celles de la scène digital hardcore (Atari Teenage Riot). On célébrera en grande pompe le mouvement techno (LFO, 20 ans du label Kompakt), tout autant que les légendes de la drum'n'bass (Calyx & Teebee). Tiga et Erol Alkan résumeront 20 années d'électro, face au pape de la pop synthétique, Daniel Miller. On revivra l'épopée du dubstep, sous les doigts de Mala, partie prenante du quatuor fondateur du genre. Cette mise en abîme de l'épopée musicale électronique prendra tout son sens dans le mini-festival Top Ranking Spécial Electron, qui mettra en perspective durant trois soirs à la Gravière l'évolution de l'influence de la musique jamaïcaine dans la production électronique actuelle.

L'autre défi du festival tient dans son aspiration à rendre compte des artistes émergeants, tout autant que des mutations et des nouvelles tendances à ne pas manquer, à l'instar de la Trap Music, prodiguée par des artistes tels que Salva et UZ. Cette année, Electron endosse une fois encore son rôle de festival défricheur, qui lui vaut le respect de toute la profession, en accueillant, parmi d'autres, la «révélation électronique de l'année», Rone, l'étonnant duo électronica-techno Spitzer, le «meilleur produit techno du moment», Attaque, ou la nouvelle découverte Kitsuné, Clock Opera.

La force du fesitval réside également dans sa capacité à tisser sa toile électronique en plein cœur d'une Genève pourtant peu clémente en matière de lieux nocturnes. Suite à la fermeture d'Artamis, le festival Electron a cherché à tatons une nouvelle configuration adaptée à son format XXL, avant de retrouver, aujourd'hui, sa place originelle sur la cartographie genevoise. Dix lieux pour dix années de bons et loyaux services, avec des salles partenaires comme la Fonderie, offrant un écrin aux styles de niche, comme la goa ou la hardtek. Cette assise passe également par la collaboration avec d'autres instutions de la vie nocturne genevoise, à l'instar de Weetamix et du Silencio, parties prenantes de la dixième édition du festival.

Lire la suite
Publicité
Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles tendances

Newsletter

Vos informations ne seront jamais cédées à des tiers !