Connectez-vous

électro

Festival Electron

Festival Electron : L'heure du bilan

Publié

le

Festival Electron 5

Impressionnant bilan pour la sixième édition du festival Electron qui annonce une affluence record de 12'500 spectateurs! Entre les têtes d'affiche du Palladium, les collaborations exclusives de l'Alhambra et l'alléchante programmation de l'Usine, le public a fait honneur à la centaine d'artistes des 9 salles que comptaient le festival.

th-electron-article.jpgLe pari n'était pas gagné. La barre avait été placée très haut. Pour sa sixième édition, le festival Electron avait tablé sur une programmation d'exception, faisant la part belle tant aux découvertes qu'aux têtes d'affiche. Mais le public ne s'est pas trompé et a afflué en masse dans toutes les salles du festival, que ce soit au Palladium, complet les trois soirs d'ouverture, au Théâtre de l'Usine, où les spectacles de danse ont fait également salle comble trois soirs de suite, à l'Alhambra, qui a rempli sont parterre les 4 jours durant, ou à l'Usine qui a dépassé les records en clôture de festival. Sur les quatre soirs, 12'500 spectateurs ont ainsi répondu présent à l'appel des beats électroniques…

Dès le jeudi soir, avec la présence des 2 Many DJ's qui ont mis le feu au Palladium, le public est accouru en masse. La nouvelle salle du festival a ainsi rempli toutes les espérances en faisant salle comble trois soirs de suite, avec d'heureux spectateurs qui ont assisté à des prestations d'anthologie comme celles de Yuksek, Surkin et Mehdi vs A-Trak le vendredi vendredi soir, et de Q-Bert, Squarepusher ou Modeselektor le samedi soir. Les salles de l'Usine n'ont pas été en reste non plus et ont accueilli des festivaliers férus de beats électro, drum'n'bass, minimal, dubstep ou encore fidget house, avec un point culminant le dimanche soir, où les Puppetmastaz ont fait vibrer la salle archi-comble du Kab/PTR. Le festival s'est ainsi clôt sur un score plus que réjouissant, malgré l'annulation dernière minute de DJ Mujava, puisque 2000 personnes ont investi le Zoo, le Kab/PTR et la tente de l'Usine.

La salle de l'Alhambra, à la vocation assise et à la programmation plus pointue et exclusive, a elle aussi connu un succès impressionnant. Evénement incontestable du festival, la venue de Mulatu Astatke, véritable légende et père de l'ethno-jazz ethiopien, ici aux côtés de The Heliocentrics, a attisé toutes les convoitises de la presse et rempli le célèbre théâtre genevois.

Bilan tout aussi positif au Théâtre de l'Usine qui a affiché complet pour les spectacles de danse contemporaine le vendredi soir, le samedi soir et le dimanche soir, et au Spoutnik, qui a attiré de nombreux cinéphiles.

Lire la suite
Publicité
Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles tendances

Copyright © 2009 Zikeo.net

Newsletter

Vos informations ne seront jamais cédées à des tiers !