Connectez-vous

électro

Programme Electron Festival 2015

Elecron Festival : La Mecque de l'électro !

Publié

le

Programme Electron Festival 2015 7

A l’heure où fleurissent les manifestations de musique électronique en tout genre, en Suisse comme à l’étranger, le festival Electron cultive sa différence et réaffirme sa formidable autonomie. Festival à vocation indépendante depuis ses débuts, les artistes eux-mêmes ne s’y trompent pas, eux qui considèrent désormais la manifestation suisse comme un passage obligé sur la cartographie mondiale des musiques électroniques, à l’instar de Boys Noize, qui y célèbrera l’unique date suisse de la tournée événement des 10 ans de son label.

Festival unique en son genre, Electron nous offre cette année une programmation XXL, dessinant une nouvelle fois les contours d’une nouvelle ère musicale, dans un canevas faisant la part belle à l’avant-garde de la production électronique mondiale avec SBTRKT en tête, mais aussi DJ Koze, Rødhåd, Scuba, John Talabot, Doctor P, KiNK ou Objekt. Parmis les révélations 2015, nous retrouverons Evian Christ, Ghost Culture, Kölsch, Kiasmos, ou bien encore David August et HVOB.

L’Electron Festival c’est aussi des figures légendaires qui ont façonné l’histoire des genres musicaux : on pense ici à Squarepusher, Lil’Louis, DJ Krush, Daniel Haaksman, AK1200, pour ne citer qu’eux…

Peu de festivals peuvent se targuer, dans le climat musical actuel, de proposer un échantillonnage aussi éclectique d’artistes et un tableau aussi pertinent des styles qui justifient la musique électronique d’aujourd’hui, en marge des grands axes établis. Poussant même encore un peu plus loin l’invective, Electron n’hésite pas cette année à ramifier trois mini-festivals à la manifestation-mère, comme trois fenêtres ouvertes sur des genres constituant des univers à part entière : la Gravière accueillera l’Electron Deviance Festival, microcosme peu académique mettant en scène l’univers d’un cabaret et d’une Torture Garden made in Switzerland, la Halle W sera le lieu des débats psychédéliques sous la bannière de la goa, de la psytrance et de la trance, tandis que le Silencio vibrera durant trois jours sous les beats du hip-hop. Enfin, la Fonderie Kugler sera investie de sonorités house à géométrie variable.

On vous parlera également de cette capacité à recenser dans un événement à tiroirs multiples les arts qui participent à l’élaboration des cultures électroniques, tout en jetant des ponts entres les différentes disciplines. Une initiative qui donnera lieu à des projets inédits, comme cette zone de rencontre hors des sentiers battus entre Etienne Jaumet, partie prenante de Zombie Zombie, et le groupe de percussions genevois Eklekto, ou celle entre les anciens élèves du Ballet Junior de Genève (BudGE) et le duo de producteurs suisses, Larytta. Dans le même registre, le festival Electron est également à l’origine cette année d’un nouveau projet d’exposition sous forme de double tableau, qui verra se côtoyer la proposition artistique des Marbriers et l’univers ludique du One Life Remains dans l’espace du Commun, espace qu’ils partageront avec la performance inédite de l’artiste zuricho-genevoise, Maya Bösch.

On vous parlerait encore de bien d’autres apostrophes au festival Electron, que vous aurez tout le loisir de découvrir par vous-mêmes dans la programmation 2015. Mais ce qui fait également la spécificité du festival, c’est sa capacité à surprendre chaque année son public en lui concoctant un programme inédit et des projets aventureux.

Initiée l’année passée comme tremplin helvétique, la scène de jour connaîtra cette année une nouvelle envergure, privilégiant le partage scénique entre découvertes et pointures suisses et internationales. Elle s’inscrit dans le projet d’un pôle de jour optimisé, qui regroupera dès lors au Bâtiment d’Art Contemporain scène musicale, exposition, conférences, performances, brunchs et matchmaking. Une véritable offre diurne qui constituera le passage obligé de tout festivalier qui se respecte et le point de chute de nombreux curieux.

A l’image de sa communication ludique et colorée, c’est à un véritable festin musical placé sous le signe de la fête qu’Electron conviera tous les festivaliers, transformant le tout Genève en Mecque de la culture électronique durant les quatre jours du week-end pascal.

Un festival qui se clôturera en véritable feu d’artifice au Palladium, avec la tête d’affiche du festival, SBTRKT, le nouveau live de The Hacker, révélation des Transmusicales 2014, le petit prince français de l’ambiant pop, Saycet, et la dernière révolution féminine suisse, Me&Her, résumant en quelques superlatifs, douze ans de bons et loyaux services à la culture électronique.

Lire la suite
Publicité
Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles tendances

Copyright © 2009 Zikeo.net

Newsletter

Vos informations ne seront jamais cédées à des tiers !