Connectez-vous

Scène française

Joyeux Anniversaire M’sieur Dutronc

Le gratin de la scène francophone célèbre Jacques Dutronc

Publié

le

Joyeux Anniversaire M’sieur Dutronc 6

Ils sont venus, ils sont (presque) tous là. Jeunes canailles et bardes confirmés, troubadours, divas et duettistes, artistes de toutes générations et de tous registres. C’est qu’on ne rate pas une occasion pareille : célébrer le soixante-dixième anniversaire de l’une de nos nationales gloires, notre gentleman cambrioleur préféré, playboy caustique et dandy pas dupe, qui nous enchante depuis déjà plusieurs décennies.

C’est la fête à Jacques Dutronc. Une nouba musicale qui a débuté chez lui, en Corse, par le biais du tournage d’une grande émission télévisée dont les éclats seront diffusés au mois de mars sur France 2. Et dont certains des participants se sont retrouvés pour enregistrer cet album hommage. Une tribu éclectique pour un tribute pas comme les autres.

Evidemment, il fallait choisir. Faire le tri dans la ribambelle de tubes mémorables que le grand Jacques nous a offert et qu’il a interprétés sur scène à plusieurs reprises. Mais les incontournables, les indispensables, les inamovibles, sont bien là. Du Paris s’éveille rhabillé par Zaz façon rengaine parigotte, au Temps de l’amour psalmodié par un Miossec romantique. Sans oublier le duo inédit Dutronc/Sirkis, single annonciateur de l’album, une réinterprétation de L’opportuniste sur piano martial, synthés vrombissants et percus endiablées, comme pour nous rappeler que la chanson est plus que jamais d’actualité…

On l’a dit, c’est une chorale intergénérationnelle qui fête ainsi le jeune sexagénaire. De Camélia Jordana, dans une surprenante version atmosphérique et éthérée de Le plus difficile, à Annie Cordy qui, sur un rythme de valse musette, joue à être L »hôtesse de l’air, celle qui rêve de s’envoyer en l’air. De Julien Doré qui aime les filles dans un souple slow moite zébré d’un solo de sax, à Francis Cabrel qui affirme qu’ On nous cache tout sur un tempo de boogie rauque et habile.

Tété revisite le tonitruant Merde in France entre gospel rock et blues rustique, tandis que JoeyStarr et Natty égrennent les difficultés d’être une Idole sur un rap qui sonne comme du vécu, et que Gaëtan Roussel dresse la liste de ses soucis d’homme « Responsable« , twist sixties et harangue soul.

Lorsqu’il a enregistré « A toute berzingue« , en 1969, Jacques jouait lui-même le solo de guitare manouche, sur une Selmer qu’il a ensuite offerte à son fils. Pas étonnant que Thomas Dutronc, qu’on sait aussi passionné que virtuose du genre, prenne aujourd’hui avec superbe le relais paternel.

Le glamour tandem Brigitte et la sensuelle Francine Massiani complètent à merveille les voix féminines de l’album, les premières dans un Opium planant et ondulant comme un numéro de charmeuses de serpent ; la seconde dans un tendre et élégant A la vie à l’amour, l’une des plus émouvantes ballades du crooner Dutronc.

LES ALBUMS DE JACQUES DUTRONC SONT DISPONIBLES ICI

Articles tendances

Newsletter

Vos informations ne seront jamais cédées à des tiers !