Connectez-vous

Scène française

Manukeen, un show intense d’émotions réciproques

Retour sur le concert de Manukeen dans la magnifique salle des Nymphéas d’Aulnoy-lez-Valenciennes.

Publié

le

Manukeen
Crédits photos : Claire Obscure

Pour la première fois, j’ai eu la chance d’assister au concert de Manukeen dans la magnifique salle des Nymphéas d’Aulnoy-lez-Valenciennes.

J’étais pas prête. Je ne m’attendais pas à voir un tel spectacle. Quand tu assistes à une représentation de Manukeen, le show commence avant le concert. Dans le hall de la salle, on se sent accueilli en famille par sa team, W2A Productions (We Are Angels Productions). Des sourires, de la chaleur humaine, et au milieu du public présent en masse bien à l’avance pour le concert, je constate que le rapport qu’entretient l’artiste avec ses « fans », va bien au-delà de ce que j’ai déjà eu l’occasion d’assister. 

Il est là, au milieu d’eux, et à quelques minutes du début du concert, il prend le temps, un par un de poser avec eux pour une photo souvenir, d’échanger quelques mots, quelques accolades avec chacun d’entre eux. Les gens ne sont pas là par hasard, ils savent où ils arrivent, ils savent qu’ils vont assister à un spectacle de qualité, mais avant tout d’une exceptionnelle valeur humaine.

Après cette incroyable introduction au concert, les lumières de la salle s’éteignent pour accueillir sur scène la première partie du show, Twilight, un tribute U2 plein d’énergie, avec des musiciens habités par l’esprit de Bono, dont l’engagement humain n’est également pas à prouver. 

Manukeen s’offre un concert intergénérationnel

Dans une salle comble, après cette première partie où les meilleurs grands classiques du groupe irlandais ont été repris en chœur, c’est enfin au tour de Manukeen d’entrer en scène, pour un des premiers concerts de la tournée de son quatrième album Excessif, dont le financement participatif a permis la création, tout comme les premiers albums de l’artiste.

Retour sur le concert de cet artiste originaire de la région Nord-Pas-de-Calais.

Acclamé par la foule, la configuration assise de la salle et le voile de fumée ne permettent pas à l’artiste à peine entré en scène de voir ce à quoi j’assiste. Petits et grands, hommes et femmes, dont la plupart porte le Tshirt estampillé Manukeen, tout le monde est enchanté de le voir apparaître, les sourires se lisent sur les visages, les yeux se remplissent d’émotions, les mains applaudissent, tout le monde est heureux.

 Cet instant est suspendu. Il entame son concert plein d’énergie et fait passer la foule d’une émotion à l’autre en interprétant avec talent les titres de son nouvel album dont beaucoup sont en français cette fois, Si tu m’avais faitCaliméro vs Super-Héros ou  Bloqué Dans Ma Tête entre autres… Les retrouvailles entre l’artiste et son public sont belles à voir, belles à photographier, j’ai envie d’en saisir tous les instants. 

Et Manukeen fait la part belle aux photographes et aux médias présents en nombre dans l’assistance, tout est fait pour qu’on trouve notre place, nous donnant même l’accès à la scène pour pouvoir immortaliser les instants vus « de l’autre côté ». Il finira à la fin du concert par remercier évidemment son public, mais également un par un tous ses partenaires, et ils sont nombreux, sans en oublier aucun, avec autant de reconnaissance qu’on en a également de nous avoir permis d’être présents ce soir. 

Manukeen est humain, Humain avec un grand H. Justement, ça n’est pas un Robot, bien que ce morceau soit extraordinaire. Submergé d’émotions, sans doute également épuisé par l’organisation et la production de son spectacle, la machine humaine se dérègle le temps de quelques instants dont il reparlera avec émotions par la suite sur les réseaux sociaux. 

Manukeen, un show intense d’émotions réciproques 5
Crédit photo : W2A Productions

La gorge serrée il est obligé de sortir de scène à plusieurs reprises mais parvient, avec le soutien massif du public et cette énergie vitale qu’il a en lui à terminer son show, avec moins d’énergie qu’il l’aurait souhaité, extrêmement exigeant avec lui-même, ce soir, son corps lui tire une sonnette d’alarme. Comprenant l’émotion du moment, le public se lève et s’approche de lui pour former une fosse dense et compacte devant laquelle Manukeen ne pourra retenir ses larmes, tant l’intensité de l’instant est exceptionnelle. 

Porté par la bienveillance de son public, dont lui-même fait preuve et qui le lui rend bien, le show se terminera en apothéose avec un lancer de ballons géants et une ovation qui permet aux petits et aux grands de s’amuser ensemble pendant que l’artiste entame son dernier morceau en faisant le tour de la salle, passant d’une accolade à l’autre, chacun ayant envie de le prendre dans ses bras pendant qu’il chante et partage à nouveau un moment d’une exceptionnelle intensité avec l’audience. 

Bilan et impressions sur le concert de Manukeeen

Je ne m’attendais pas à assister à une soirée aussi belle et aussi chargée en émotions positives, où les belles énergies de chacune des personnes présentes ce soir galvanisent celles de tous. C’était beau, c’était Humain, c’était chaleureux. Cette proximité que l’artiste entretient avec les gens qui l’écoutent attentivement et le suivent depuis plus de 10 ans est hors du commun. Les échanges suite à ce concert seront ensuite nombreux sur les réseaux, avec le partage des photos et des vidéos prises ce soir-là. 

Assister à un concert de Manukeen est une expérience de vie extraordinaire. L’énergie qu’il dégage et qu’il transmet, cette conscience que les gens « méritent » qu’il leur donne le meilleur de lui-même, j’ai rarement vu ça chez un artiste. Le respect et la confiance mutuelle. On se sent invité et reçu. Vraiment.

Certains feraient mieux d’en prendre de la graine, car de nombreux artistes ultra connus semblent avoir perdu ça depuis longtemps, en déballant des setlist sans émotions comme Sting hélas récemment, ou encore Placebo. Créer une distance avec les gens comme le font certaines machines de guerre commerciale, dénature le lien qu’un artiste peut créer avec son public. Manukeen serait un exemple à suivre pour beaucoup. We Are Angels comme le dit sa société de production, et We Are The Champions, Comme le chantait si bien Freddie Mercury. N’est pas Champion qui veut, et lui, il l’est !

Lire la suite
Publicité
Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles tendances

Copyright © 2009 Zikeo.net

Newsletter

Vos informations ne seront jamais cédées à des tiers !