Connectez-vous

Scène française

Grosse prise de risques de Damien SAEZ en 2021

Saez dévoile « un évènement jamais organisé auparavant » et s’attire les foudres d’une grande partie de ses fans.

Publié

le

Grosse prise de risques de Damien SAEZ en 2021
Crédit photo : Christophe Bonnefoy

Prise de risque, prise de position, prise d’opposition, prise de Conscience. Prise d’otage non. Attention aux amalgames déplacés. Prise de la Bastille, du côté de Paname, ça s’est déjà vu. Aujourd’hui, avec Damien Saez, c’est plutôt la Rêve-Olution. 

Le 16/05 à 16h16 (pourquoi t’as pas attendu le 16/06 ? ) Damien Saez, après avoir (comme prévu) fait craquer l’internet à la fin du Final Countdown en Europe et dans le monde, a dévoilé ce qu’il entendait par « Un évènement jamais organisé auparavant 2 concerts uniques en 2021 ». Toutes les infos sont dispos là : https://www.saez2021.fr/

« Je vous livrerai en 2021 deux concerts à Paris, deux soirées, l’une à la suite de l’autre. Deux concerts où je jouerai et enregistrerai pour la première fois deux doubles albums distincts, jamais enregistrés auparavant, devant vous. Même cheminement de création qu’en studio mais en une seule prise, face à mes amis. Ne tardez pas, que je sache qui sera là avec moi pour le cri de la naissance… Deux nouvelles épopées, deux soirs, deux coffrets, deux oeuvres… Cette fois-ci nous accoucherons ensemble.
Qui m’aime me suive… »

Ce que Saez entend par là, c’est qu’on aura peut-être l’occasion d’entendre et d’écouter, 2 concerts, à Paris, avec enregistrement de 2 doubles albums, et les supports associés. Des concerts jumeaux, mais complémentaires avec deux univers, Mélancolie et La Symphonie des Siècles. L’enregistrement en direct de deux doubles albums devant son public. 

Est-ce enfin La Cathédrale dont il nous a tant parlé ? Culture Contre Culture, ce projet d’envergure, paraît aujourd’hui, pour beaucoup, la montagne qui a accouché d’une souris. Faut dire qu’entre Notre Dame Mélancolie et La Dame en Feu elle a vraiment brûlé la Cathédrale. Alors on a eu une Eglise ?

Ce pari sur l’avenir lancé le 16/06/2016, d’abord pour un an, puis prolongé, avait déjà fait grincer des dents à l’époque. Pour les 60 euros. Pour la base populaire de ce public qui le suit depuis tant d’années, pour qui les moyens, financiers en premier lieu ont été limités. Comme c’est le cas aujourd’hui, d’autant plus en pleine crise économique et sanitaire. En 3 ans, deux concerts au Bataclan, deux tournées dont l’une écou(r)tée par ses problèmes de santé, liés ou pas à ses addictions évidentes, 3 albums (un double, un simple, un quadruple), des tableaux, des éphémères, des ruisseaux, des Orphelines, des logorrhées, des pétages de plombs, des échanges, des rires, des émotions.

Certains considèreront ne pas en avoir eu pour leur argent avec leur abonnement. Ca aurait été bien pour ces concerts annoncés, un prix proportionnel aux revenus, un truc participatif, chacun à sa hauteur. Utopique et ingérable, hélas. 

Quelle est la valeur de l’Art ?

Vaste question, à l’heure du tout gratuit, mais où tout n’est pas financier, loin de là. En France, on a ça dans le sang, le NON, la Révolution. On râle, on se soulève, et on a bien raison. On met des gilets fluos, et on a bien raison aussi, la plupart du temps. Mais faudrait pas croire que tout nous est dû non plus. On a la Sécurité Sociale, et une « gratuité des soins » fictive, mais c’est pas parce qu’on ne paie pas les médicaments et les soins qu’ils n’ont pas de coût. Traversez l’Atlantique pour voir, y’a des Trempes qui se perdent par là aussi. La Musicothérapie, ça existe aussi. C’est gratuit ?

Alors, oui, il prend un risque, il nous demande d’en prendre un aussi. Prendre une place de concert, oui c’est risqué. Ca l’est dans n’importe laquelle des configurations. En Décembre 2019, il a joué 3h30 à Lille, le lendemain à Lyon, il n’ a tenu qu’une heure. J’ai la chance d’être Lilloise, hein Boss… Et certaines dates ont été purement annulées.

Pour n’importe quel autre artiste, de Cake à Madonna, en passant par Brian Molko ou Johnny Hallyday, 1001 raisons peuvent induire une déception lors du réél après l’achat d’une place de concert ou de festival. La maladie, les caprices de stars, une pluie battante… Mais le risque est là, toujours. Financièrement aussi, et pour tout le monde, artistes, staffs, spectateurs. Et la plupart du temps ce risque là, on le prend sans réfléchir. Les risques du direct en live. Combien ont leur places pour des concerts annulés récemment où à venir ? Combien de petits et grands festivals, artistes, lieux de concerts, bars, staff ne se relèveront pas du bordel actuel ? 

Là, il ajoute d’autres facteurs (je ne parle pas de Besancenot). On connait les prix, les packages annoncés. On ne sait ni quand ni où. Et pourquoi ? Parce que sans doute que rien n’est prêt, que d’une part, personne ne sait quand des concerts pourront à nouveau avoir lieu, et d’autre part, à l’aveugle, pour lui comme pour nous, la taille de la salle sera adaptée au nombre de participants. Mais pour le « Où », on sait que ça sera deux jours de suite à Paris, ce qui économise un déplacement pour ceux qui souhaitent assister aux deux concerts. Les Arènes de Nîmes et le Stade Pierre Mauroy de Lille en deux jours, ça aurait été encore plus cher en budget annexe, non ? 

Et j’avais cru comprendre qu’il souhaitait quelque chose de grandiose, de magistral, pour ces deux concerts dont il a déjà parlé il y a quelques temps, en expliquant également que malgré lui, le prix serait d’au minimum 120e. Il commence ses packs à 116e, pas seulement pour la place de concert. Cherchez l’erreur? J’ai du mal à la voir. Et si ces deux concerts étaient les deux derniers de sa carrière ? Allez savoir…

Alors, « Is it Ok? » , « Tu y crois toi ». Moi oui, toujours. Alors, j’en suis, « Je suis » (de suivre et d’être). Au prix de quelques sacrifices évidemment. A l’aveugle, mais les yeux ouverts quand même. Les sacrifices imposés de tous les festivals et tous les concerts que je ne verrai pas cet été, et sans doute encore pendant plusieurs mois contribueront au budget demandé. Et pour le reste, j’espère y être, j’adapterai. C’est un investissement pour l’Art, pour la Musique. 

Quand et Où ? On verra…

Reprise après le COVID-19 on verra… Remettre au boulot le staff, tous les gens de l’ombre impliqués dans ce projet, tous les intermittents qui sont aujourd’hui dans une galère dont ils ne savent pas combien de temps elle durera, là, on leur assure un taf aussi, dans ce risque qu’il nous demande de prendre, y’a pas que lui qui aura « Des ptits sous ». 

On peut d’ores et déjà, et bien sûr dans la limite de nos propres moyens, quand le moment sera venu, être également Solidaires de ce projet. Ca reste du crowdfunding. Aujourd’hui, on peut aller sur des sites tels que barsolidaire.fr pour éviter que nos institutions petites et grandes ne se ramassent pas trop après tout ça, mais on peut aussi, déjà acheter une ou plusieurs places de concerts, des supports qui n’existeront que, si suffisamment de monde le suit.

Le risque c’est aussi que rien n’arrive. Et là, c’est pas une balle dans le pied, comme celle qu’il s’est tirée avec CCC, d’un certain point de vue, mais c’est sans doute bien pire que ça qui risque d’arriver.

Mais, oui, t’as cracké avec les packages, Damien, t’as pas pensé à tout. Ou si, mais alors pas bien. T’as pas géré notamment pour les familles, pour les budgets uniques, pour ces gens qui ne pourront pas, parce qu’ils veulent pas les objets en double, mais ils veulent juste être là. Souvent et pour beaucoup, c’est l’un ou l’autre. Et on peut pas prendre la place séparément du package. Y’a ptêtre des petits ajustements à apporter à ton projet, y’a encore un peu de temps pour ça. Si vous n’avez pas les bases, le PH devient acide sur l’internet. (Merci Orelsan).

Par contre, t’as intérêt de prendre soin de toi d’ici là pour être à la hauteur de tes ambitions et des nôtres aussi. Et y’a du taf. On te fait confiance, et Merci d’avance.  

« Qui m’aime me suive ». Frangin, là tu mélanges tout. Anne O’nymous, on ne te connait pas. Séparation de l’Eglise et de l’Etat, et de l’Homme et l’Artiste aussi. Tant qu’on y arrive, j’ai dit que je ne parlerai plus de Cantat.

Je parle en mon nom bien sûr, je ne peux faire que ça. J’aime ta Musique, tes textes. A quelques exceptions près quand même (Pleure pas bébé, heu…. C’est pas la seule.) Et là dessus j’aurais beaucoup d’autres choses à dire, et plein de questions à te poser. Le reste de ton parcours personnel, comme son nom l’indique, ça aurait du/pu le rester. Pas question de Braquage dans mon Univers, suivez-mon regard, le jeune « petit bout de chou déjà mûr » (page 39 ligne 4) , j’attends toujours de tes nouvelles. A bon entendeur. 

LES ALBUMS DE DAMIEN SAEZ SONT DISPONIBLES ICI

 

Lire la suite
Publicité
1 commentaire

1 commentaire

  1. Lolo le chibro publié il y a

    19 mai 2020 à 20h34

    Concert à Grenoble. 4h pas de soucis… Enfin pour ma femme parce que moi je suis parti o bout d’une heure !!! Aucune communication avec le public à part « fais moi danser ce bordel ». Séduits par l’oeuvre , écoeuré par l’artiste »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles tendances

Newsletter

Vos informations ne seront jamais cédées à des tiers !