Connectez-vous

pop-rock

Robbie Williams Take The Crown

Take The Crown, le nouvel album de Robbie Williams

Publié

le

Robbie Williams <i>Take The Crown</i> 5

Le nouvel album de Robbie Williams est sorti le 5 novembre dernier. Son titre, « Take The Crown », reflète bien l’état d’esprit du chanteur.

Pour ce nouvel opus, Robbie Williams a choisi deux des nombreuses compositions concoctées récemment avec son ancien partenaire Gary Barlow (Candy et Different). Mais pour l’essentiel ce projet reste le fruit d’heureux hasards et d’une nouvelle association. Robbie a eu coutume de dénicher des collaborateurs et de nouvelles sources de création dans les endroits les plus improbables, comme ici avec ces deux jeunes auteurs-compositeurs et musiciens australiens, Tim Metcalfe et Flynn Francis, que son beau-frère rappeur avait rencontrés dans un bar et que Robbie a ensuite conviés chez lui à Los Angeles. Lorsque Robbie leur a proposé d’écrire ensemble, il ignorait à quel point cette collaboration s’avèrerait fructueuse. Ces chansons correspondaient exactement au genre de morceaux qu’il avait envie d’écrire à ce moment là : des titres d’une grande générosité accompagnés de mélodies majestueuses et enjouées et qui sonnent comme des tubes.

Pour la production de cet album, auquel il voulait donner une dimension emblématique, Robbie s’est tourné vers un autre nouveau collaborateur, un dénommé Jacknife Lee, déjà doté d’une solide réputation pour avoir travaillé avec U2, Snow Patrol, R.E.M. et tant d’autres.

Comme l’a souhaité Robbie, « Take The Crown » a été enregistré dans le studio de Jacknife Lee installé dans son garage à Topanga Canyon, au Nord de Los Angeles, dans une ambiance moins formelle et intimidante que celle d’un studio d’enregistrement normal. Il a réuni autour de lui une liste impressionnante de musiciens dont le guitariste de Queens Of The Stone Age, Troy Van Leeuwen, le guitariste de Band Of Horses, Blake Mills, le batteur Bill Rieflin (qui a joué avec R.E.M. pendant les 8 dernières années de sa carrière), le bassiste Justin Meldal-Johnson (Beck, Air, M83), l’orchestrateur Owen Pallett (Arcade Fire, Pet Shop Boys) et la choriste Barbara Gruska du groupe de Los Angeles Belle Brigade, qui est en fait l’auteur de Losers, la seule reprise de l’album interprétée en duo avec Lissie. C’est en faisant une recherche sur la choriste que lui avait recommandée Jacknife Lee que Robbie était tombé sur un vidéo-clip de Losers par Belle Brigade.

Dès le départ, Candy, l’un des titres écrits avec Gary Barlow, puis remanié en studio, c’est imposé comme le single. Même si à bien des égards, ce titre n’est pas représentatif de l’album, il en constituait néanmoins une parfaite introduction. Comme à l’habitude dans les albums de Robbie Williams, les chansons sont très personnelles, mais même les passages les plus méditatifs restent exubérants et rentre-dedans.

« Take The Crown » est un album qui peut montrer les différents tatouages disséminés sur le corps de Robbie en expliquant la signification de chacun d’entre eux par rapport à son passé et ses origines et comment grâce à eux il n’oublie pas chaque jour qui il est et pourquoi il est là. Et ce nouvel opus c’est une autre interprétation d’un autre tatouage, qui signifie « Ouais, allez viens, allons y putain! Qui la veut ?’ Moi je suis prêt à me battre.« 

Robbie Williams <i>Take The Crown</i> 6
Robbie Williams <i>Take The Crown</i> 7
Robbie Williams <i>Take The Crown</i> 8
Robbie Williams <i>Take The Crown</i> 9

Articles tendances

Copyright © 2009 Zikeo.net

Newsletter

Vos informations ne seront jamais cédées à des tiers !