Connectez-vous

Scène française

Maxime Le Forestier honoré par ses pairs

Le premier album de Maxime Le Forestier revisité par les artistes Polydor

Publié

le

Maxime Le Forestier honoré par ses pairs 5

Le 4 juillet 2011 sortira « La Maison Bleue », le premier album de Maxime Le Forestier revisité par les artistes du label Polydor !

En 1972, le jeune Maxime Le Forestier sort son premier album sous le label Polydor. Sans titre, ce 33 tours contient des chansons qui deviendront les succès à tour de rôle : San Francisco, Mon frère, Education sentimentale, Fontenay-aux-Roses, Parachutiste, Comme un arbre et bien d’autres. Vendu à plus d’un million d’exemplaires, l’album devient culte. Il aura été la bande-son de toute une génération, laquelle l’a transmis à ses enfants et petits-enfants, si bien que ces chansons sont toujours accompagnées d’une salve d’applaudissements lorsque, sur les scènes de France et d’ailleurs, leur auteur esquisse les premiers accords de chacune d’entre elles. Le premier tube de ce disque majeur s’intitule San Francisco. Maxime Le Forestier a écrit cette chanson dans la maison familiale de Saint-Ouen, mais elle lui a été inspirée par un voyage initiatique à l’ombre du Golden Gate : San Francisco était alors l’une des destinations hippies les plus prisées. Au printemps 2011, cela fera 40 ans que Maxime Le Forestier a fait le séjour sur la Côte Ouest. Il a toqué à la porte d’une maison bleue, celle de la chanson, peuplée de « cheveux longs, de grands lits et de musique ». Quarante ans plus tard, comme il le prophétisait en vers, la maison bleue est toujours debout. Problème : la façade du numéro 3841 de la 18e avenue est devenue verte ! Erreur, étourderie, maladresse ? Qu’importe puisque pour célébrer cet anniversaire (40 ans, le bel âge), elle s’apprête à recouvrer ce bleu qui la fit connaître. Il en va de la préservation du patrimoine français à l’étranger.

A cette occasion, un certain nombre d’événements sont mis en œuvre comme la réédition de l’album en version Deluxe avec des inédits et des raretés. Un second album ; celui qui fit connaître l’artiste en 1972/1973, sera entièrement réinterprété par des artistes Polydor, de Calogero à Adamo, de Juliette à Emily Loizeau, de La Grande Sophie à Ayo et Féfé, afin de marquer le quarantième anniversaire de la première signature de Maxime Le Forestier chez Polydor, un label qu’il n’a jamais quitté, ce qui fait de lui l’artiste emblématique du label. (Téléchargez les albums de Maxime Le Forestier en cliquant ici !)

A noter qu’un voyage à San Francisco au moins de juin est programmé pour le chanteur. A cette occasion, Sophie Delassein (journaliste au Nouvel Observateur et co-auteur de l’autobiographie de Maxime Le Forestier « Né quelque part ») et Alexis Venifleis (journaliste au San Francisco Chronicle) tourneront un documentaire sur le retour de l’artiste à San Francisco et raconteront l’aventure hippie vécue dans ces années 70. Parallèlement Le 24 juin, Maxime Le Forestier donnera un concert exceptionnel à San Francisco.

Dernière info pour les fans de l’artiste, l’autobiographie revue et augmentée de Maxime Le Forestier, « Né quelque part », est rééditée chez Don Quichotte/Le Seuil avec une sortie prévue le 23 mai prochain !

Lire la suite
Publicité
Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles tendances

Copyright © 2009 Zikeo.net

Newsletter

Vos informations ne seront jamais cédées à des tiers !