Connectez-vous

Scène française

La grande Sophie Des vagues et des ruisseaux

La Grande Sophie Des vagues et des ruisseaux

Publié

le

La grande Sophie <i>Des vagues et des ruisseaux</i> 5

Une fois n'est pas coutume, entre « La Suite » et l'enregistrement de son cinquième album studio intitulé « Des vagues et des ruisseaux », La grande Sophie a pris son temps.

th-cover-la-grande-sophie.jpgEn janvier 2007, au lendemain du Zénith de Paris, La Grande Sophie s'est envolée au Canada pour sa première tournée là-bas. En solo, grosse caisse et guitare pour seuls acolytes de scène… Il n'en fallait pas moins pour redonner l'envie à la chanteuse de renouer avec ses premières amours acoustiques.

Un an plus tard elle s'est lancée dans une tournée solo appellée « toute seule comme une grande », se produisant en France, en Suisse et en Belgique. Des concerts solitaires, qui ont permis a La Grande Sophie de revisiter d'anciennes compositions et de les dévoiler plusieurs titres de son nouvel album « Des vagues et des ruisseaux » dans leur plus simple appareil. L'écriture est plus adulte, le ton plus personnel, et les thèmes plus intimes.

On comprendra à l'écoute de cet album, que sa tournée solitaire l'a durablement marquée. Il est en effet plus acoustique que tous ses précédents albums. Sophie a d'abord composé, elle-même, à la guitare, puis elle a enregistré ses voix chez elle, laissant libre court aux fantaisies vocales qu'on lui connaît sur scène. L'artiste n'hésite pas à se lancer dans des choeurs prenants, aux accents souvent slaves, soul et même fifties.

La Grande Sophie a conçu ses arrangements dans son home studio, s'improvisant batteuse, bassiste ou pianiste écrivant les lignes de cordes ou de cuivres telle une autodidacte parfaitement inspirée.

Pour parachever ce retour à la simplicité et à l'essentiel, Sophie a travailler avec Edith Fambuena, la moitié des Valentins, déjà réalisatrice, musicienne ou encore compositrice pour Bashung, Daho, Tété, Miossec ou Guidoni. Elle a fait de Sophie le maître d'œuvre de l'album en passant des semaines enfermées dans un studio du douzième arrondissement de Paris, à enregistrer ddans un climat ludique et studieux des batteries, des guitares, des cloches et des pianos. Sophie s'est exprimée sans réserve. De quoi balayer en quelques jours ses vieux souvenirs, pas toujours heureux, des enregistrements précédents.

Pour parler de son travail avec La Grande Sophie, Edith Fambuena évoque la maieutique, un concept attribué à Socrate, pour définir son approche des artistes. La maieutique est une technique qui consiste à bien interroger une personne pour lui faire exprimer des connaissances qu'elle n'aurait pas conceptualisées. Une approche simple mais déterminante qui vise à travailler à partir de l'artiste, avec l'artiste et pour l'artiste.

Désormais que se soit sur scène, ou sur ses disques, La Grande Sophie a trouvé sa place et offre « l'album de la maturité ».
Label : AZ

Lire la suite
Publicité
Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles tendances

Copyright © 2009 Zikeo.net

Newsletter

Vos informations ne seront jamais cédées à des tiers !